Skip to main content

MARSEILLE : Renouvellement des instances de gouvernance d…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
26 Avr 2024

Partager :

MARSEILLE : Renouvellement des instances de gouvernance du Port de Marseille Fos

Vendredi 26 avril, les membres du conseil de surveillance du port de Marseille Fos réunis en séance plénière, ont réélu Christophe Castaner à la présidence du conseil et Laurence Borie-Bancel à la vice-présidence.

« J’aborde ma nouvelle mandature, une mandature “complète”, après ce premier chapitre d’un an et demi, avec encore plus d’enthousiasme. La confiance renouvelée par les membres du conseil de surveillance m’oblige. Je ressens aussi de la fierté, car je connais désormais les forces du Port, je mesure toute la résilience dont nous avons fait preuve en ces temps d’instabilité chronique, démontrant une capacité d’adaptation sans cesse renouvelée, et donc je suis confiant. Tant de choses vont se concrétiser d’ici 2029 ! Je suis honoré de faire partie de l’aventure et j’apporterai ma modeste contribution pour faire de Marseille Fos un port sûr de ses forces, fier de son histoire et précurseur des transitions. » exprime Christophe Castaner.

 Le conseil de surveillance du grand port maritime de Marseille arrête les décisions stratégiques de l’établissement public, notamment les investissements d’envergure et contrôle sa gestion. Il se réunit au moins une fois par trimestre et est composé de 18 membres nommés pour cinq ans: cinq personnalités qualifiées nommées par l’Etat, cinq représentants de l’Etat, cinq représentants des collectivités territoriales et de leurs groupements et trois représentants du personnel de l’établissement. Le conseil de surveillance élabore le futur projet stratégique 2025-2029 du Port.

UN PORT EN PLEINE MUTATION

 Le port de Marseille Fos traverse une période sans précédent de transformations stratégiques majeures, renouvelant les bases de son modèle économique. Pour cela plusieurs projets de très grande ampleur sont engagés et la période 2025-2029 sera déterminante. Le futur projet stratégique se construit et s’articule autour de 5 hubs, qui seront des moteurs du développement économique, de la souveraineté énergétique et du rayonnement de la place portuaire, du territoire et du pays.

  1. Le Hub “trafics & logistique” : il s’agit de renforcer la fluidité et l’efficacité de la circulation des marchandises. Grâce à des investissements dans les infrastructures portuaires et les technologies de pointe, les flux logistiques seront optimisés et les échanges sécurisés. La construction de ce hub sera permise par le développement du conteneur et des trafics massifiés (fer et fleuve), ainsi que l’implantation de nombreux entrepôts logistiques de dimension européenne.
  2. Le Hub “passagers” avec notamment des lignes de ferries et de croisière décarbonées, ainsi qu’une offre de services aux passagers décuplée et des connexions simples et vertes aux autres modes de transport.
  3. Le Hub “carburants & énergies” avec une offre de service complète pour avitailler tous les navires et transporteurs selon leur motorisation ou la maturité de leur transition, ainsi que la production d’énergie verte sur place, au service des activités industrialo-portuaires.
  4. Le Hub “industrie” pour accompagner les transformations des industries historiques.
  5. Le Hub “numérique” pour proposer des services numériques aux clients afin de fluidifier et optimiser les activités (réduction des délais/coûts), le Port se positionnant en nœud de raccordement de télécommunications du Sud de l’Europe, favorisant la transition numérique du territoire. « Aux côtés d’Hervé Martel et du directoire, je porterai cette ambition de réussir la spectaculaire transformation du port de Marseille Fos dans le cadre de la transition énergétique. Elle va représenter, rien que pour le Port, 1,7 milliard d’euros d’investissement sur les dix prochaines années. Nous sommes déterminés à réduire notre empreinte environnementale en promouvant des pratiques durables et en investissant dans des solutions innovantes pour une transition énergétique réussie, au service du territoire et de la France. » conclut Christophe Castaner.

Retrouvez la composition complète du Conseil de Surveillance sur : marseille-port.fr

À PROPOS DU PORT DE MARSEILLE FOS

 Acteur majeur du commerce international, le port de Marseille Fos accueille chaque année, près de 10000 navires, traite 80 millions de tonnes de marchandises et aménage 10400 hectares dans une démarche d’excellence environnementale. Sur une zone aussi étendue que la ville de Paris, le port de Marseille Fos dispose d’espaces et d’infrastructures pour accueillir des activités maritimes, logistiques et industrielles. Il est capable de traiter un panel d’activités important allant de l’import à l’export de marchandises de tout type (vracs liquides, conteneurs, minerais, produits alimentaires, …).

Le port dispose de plateformes logistiques d’envergure accueillant des acteurs internationaux qui alimentent les marchés français et européens. Les activités industrielles telles que le raffinage, la sidérurgie, ou encore l’industrie chimique et la réparation navale avec notamment la “forme 10” troisième plus grande du monde, illustrent la diversité de l’écosystème portuaire. Le port de Marseille Fos répond également aux standards internationaux requis pour les activités de passagers, croisière et ferries. Le port de Marseille Fos place l’excellence environnementale au cœur de sa stratégie. Il mise sur une croissance économique durable par un aménagement industriel responsable et innovant favorisant l’économie circulaire. Il agit pour réduire considérablement l’impact des activités maritimes sur la qualité de l’air par la connexion électrique des navires à quai ou l’avitaillement au GNL. www.marseille-port.fr