Skip to main content

MARSEILLE : Marcher, courir, pédaler, bon pour le corps, …

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
18 Avr 2024

Partager :

MARSEILLE : Marcher, courir, pédaler, bon pour le corps, la tête et la planète !

Le Geres dévoile la nouvelle campagne 2024 du Jour de la Terre et son slogan décalé “Le Jour de la Terre ça t’fait de belles jambes” qui rebondit sur la volonté d’inviter cette année les citoyens à tester, le 22 avril, des modes de mobilités plus douces, avec pour double argument de préserver la planète mais aussi de faire travailler ses jambes, pour une meilleure forme physique et mentale.

Zapper la voiture — qui, avec les autres modes de transport polluants, représente la principale source d’émissions de CO2 et cause 40 000 décès liés à la pollution par an en France — c’est donc l’idée maîtresse à retenir en cette 54ème édition du Jour de la Terre. On relève tous ensemble le défi le 22 avril prochain ?

L’édition 2024 du Jour de la Terre souhaite inviter le plus grand nombre à se tourner dès à présent vers les mobilités durables. Aujourd’hui, 75 % des français·es prennent leur voiture pour se rendre au travail et 85 % d’entre eux et elles se déplacent seul·es. Le slogan est un clin d’œil, en opposition aux discours “je-m’en-foutistes” voire climatosceptiques, et aussi à ceux qui consistent à dire que ce type d’évènements n’est pas de très grande utilité, puisque ce serait “foutu d’avance”. Si collectivement, le même jour, on démontre qu’il est possible de faire sans voiture, nous parviendrons à faire bouger les lignes et influencer les politiques publiques. Alors oui, prenons-le au pied de la lettre : ce n’est plus une, mais deux belles jambes que le Jour de la Terre nous fait cette année. Ensemble, faisons de cette nouvelle habitude, celle de se déplacer de manière responsable, plus qu’une belle jambe à la planète. Pour une fois, laissons la respirer, et nous aussi. Le 22 avril, proposons et faisons tous et toutes des parades, des vélorutions, des marches, des footings, mettons en place des groupes de discussion pour faciliter le covoiturage… bref, déplaçons-nous, mais sans voiture, plus collectivement, plus joyeusement et plus durablement. Faisons ensemble de cette journée une occasion de montrer que nous ne prenons pas l’environnement par-dessus la jambe.

Relevons le défi du #JourdelaTerre2024 sur : www.jourdelaterre.fr

Le Jour de la Terre, on se précipite vers les mobilités durables !

Face aux changements climatiques, il y a urgence à agir avant qu’il devienne urgent de fuir. Car tous les scientifiques le disent, et les faits le confirment chaque année plus fortement : le compte à rebours est engagé. Alors que l’objectif était de limiter le réchauffement climatique à +1,5 degrés en 2030, cette augmentation de la température moyenne a déjà été atteinte l’année dernière. La fuite en avant ou la stratégie de l’autruche ne corrigerons pas la trajectoire évidemment. Alors prenons nos jambes à notre cou, mais vers des modes de consommation et de déplacement compatibles avec les enjeux climatiques, c’est possible, et c’est maintenant.

Sans voiture le Jour de la Terre, la planète te dit merci ! Ton cardio aussi

La mobilité durable, ou éco-mobilité, consiste à concilier nécessité de se déplacer et réduction de l’impact environnemental des modes de transport. Une mobilité durable ce n’est pas qu’un mode de transport, c’est un mode de transport ET la manière dont il est utilisé selon les besoins. Les mobilités durables ce sont : la marche à pied, tous les transports en commun publics (bus, métro, tramways, trains, navettes), le vélo y compris à assistance électrique, la trottinette, le skate board, monoroues, gyropodes, hoverboard, la course à pied, les cyclomoteurs et motocyclettes électriques en location ou en libre-service, le co-voiturage ou l’autopartage de véhicules à faibles émissions etc. Parmi ces moyens de déplacement, certains permettent de pratiquer une activité physique régulière, c’est bon pour la santé et bon pour le moral. Et éviter les bouchons, le stress, c’est aussi une bonne raison de laisser la bagnole au garage. Le 22 avril, on sourit, et on déborde d’énergie !

Concerts, vélorutions, festivals, ateliers, fresques géantes…

Le lundi 22 avril et le week-end qui précède, de nombreux acteurs se mobilisent en faveur de la Terre, partout en France. À Marseille, le Geres organise avec le collectif MarsMob, qui milite pour une réappropriation de l’espace public et une réduction des pollutions, partout, pour toutes et tous, et le média de solutions Maintenant, dédié aux enjeux climatiques et environnementaux, une conférence débat autour des problématiques de mobilités. Le collectif FADA (Fresques et Ateliers Déclencheur d’Action) animera aussi une Fresque du Climat géante le 20 avril à l’Épopée, dans le 14ème arrondissement : 200 personnes y sont attendues ! Toutes les activités sont à retrouver ou à proposer sur le site du Jour de la Terre : www.jourdelaterre.fr

Enfin, de nombreux partenaires se mobilisent pour cette édition avec notamment une programmation spéciale Jour de la Terre sur Arte à découvrir le 20 avril et pendant plusieurs mois en replay, et une “Question du mois” consacrée aux transports plus verts dans le magazine Ça m’intéresse. France Télévision diffusera également notre campagne sur l’ensemble de ses supports.