Skip to main content

MARSEILLE : Le déficit des transactions courantes s’est a…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

MARSEILLE : Le déficit des transactions courantes s’est accru en janvier

Le déficit des transactions courantes s’est accru en janvier 2024.

  • En janvier, le déficit des transactions courantes (données cvs-cjo) s’est accru, passant à 1 milliard d’euros (après 0,2 milliard en décembre 2023). Le déficit des échanges de biens se creuse à – 4,7 milliards (après -3,7 milliards d’euros en décembre) tandis que le surplus des échanges de services s’accroit (3 milliards en janvier après 2 milliards en décembre). En données cumulées sur 12 mois, le déficit des transactions courantes revient à 28,2 milliards d’euros en janvier 2024 après 60,9 milliards un an auparavant en raison de la diminution conjointe de la facture énergétique et du solde des biens hors énergie, la baisse de l’excédent des services venant compenser pour partie cette amélioration.
  • Le compte financier (données cumulées sur 12 mois) se solde en janvier 2024 par des entrées nettes de capitaux de 87,1 milliards d’euros après 55,9 milliards d’entrées un an plus tôt. Les investissements de portefeuille enregistrent des entrées nettes de 120,3 milliards d’euros sur 12 mois (179,8 milliards en janvier 2023). Les sorties nettes d’investissements directs en données cumulées sur 12 mois augmentent, passant de 8,5 milliards en janvier 2023 à 41,2 milliards en janvier 2024.

Notes méthodologiques

La Banque de France met à disposition sur son site internet une note méthodologique détaillée sur la balance des paiements et la position extérieure et des éclairages sur les thèmes : investissements directs, tourisme international (« services de voyages »), services aux entreprises et réserves de change.