Skip to main content

MARSEILLE : La région Sud, un territoire fertile pour l&r…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

MARSEILLE : La région Sud, un territoire fertile pour l’IA

François de CANSON, Vice-Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, en charge du développement économique, de l’attractivité, du tourisme et de la prévention des risques majeurs, a représenté Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, à l’inauguration du stand de la Région Sud au Salon Vivatech.

Il était aux côtés d’Isabelle CAMPAGNOLA-SAVON, Conseillère régionale, Présidente Commission Entreprises – Artisanat et commerce – Economie sociale et solidaire – Economie circulaire, de Françoise BRUNETEAU, Conseillère régionale, Présidente Commission Transition numérique des entreprises et des territoires, Aménagement, Economie numérique, de Yannick CHENEVARD, Député du Var, de Bruno BONNEL, Secrétaire général pour l’Investissement France 2030, de Jeannick BRISSWALTER, Président de l’Université Côte d’Azur et d’Alan FERBACH, Président, Directeur général et co-fondateur de Videtics.

A cette occasion, ils ont signé le panneau « Aujourd’hui nait une communauté IA en Région Sud » avec Audrey BRUN-RABUEL, Directrice générale de risingSud, Véronique SAUBOT, Directrice générale de Simplon ainsi que les startups présentes et les partenaires.

RÉGION SUD

TERRE D’IA

L’intelligence artificielle (IA) est là, de partout dans notre quotidien et se diffuse à une vitesse exponentielle. Consciente de ce potentiel immense, la Région Sud s’est dotée d’une stratégie ambitieuse pour en faire un levier de croissance économique et d’innovation sociale.

UN TERRITOIRE FERTILE POUR L’IA

La Région Sud dispose de nombreux atouts pour devenir un pôle d’excellence en matière d’IA :

→ Un écosystème scientifique et académique de premier plan : la région abrite des universités et des centres de recherche de renommée internationale, tels que l’Université d’Aix-Marseille, l’Université Côte d’Azur, le CEA Tech et l’Institut 3IA à Sophia-Antipolis.

→ Un tissu d’entreprises dynamiques : la région compte de nombreuses startups et PME innovantes qui explorent le potentiel de l’IA dans divers secteurs, comme la santé, l’industrie et le tourisme.

Les leaders économiques régionaux, tels que CMA-CGM, Amadeus, Naval Group, Airbus Helicopter, Thalès, IMB …) sont investis dans ce sujet et représentent un vivier important pour son développement. Consciente de ce potentiel, la Région Sud s’est fortement investie dans l’accompagnement de ses TPE/PME industrielles à l’industrie 4.0. Ainsi, 500 entreprises ont été accompagnées dans le cadre des Parcours Sud Entreprises pour l’optimisation des process grâce à l’IA prédictive et à la robotisation.

→ Un environnement favorable à l’innovation : la Région Sud a mis en place des infrastructures numériques de qualité pour soutenir le développement de l’IA. Une Maison de l’Intelligence Artificielle a ouvert en 2020 à Biot, lieu d’innovation et d’acculturation du grand public et des scolaires.