Skip to main content

MARSEILLE : François de CANSON inaugure le vol direct Sha…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

MARSEILLE : François de CANSON inaugure le vol direct Shanghai – Marseille Provence

De nouvelles opportunités pour la région Sud.

Ce mardi 2 juillet a été inauguré le premier vol direct entre Shanghai et l’aéroport Marseille Provence, opéré par Shanghai Airlines, une filiale de China Eastern et membre de l’alliance SkyTeam.
3 vols hebdomadaires sont prévus cet été, puis 2 vols par semaine en hiver en Boeing 787 Dreamliner, un avion de dernière génération. Avec cette offre, environ 400 visiteurs chinois pourront atterrir en vol direct chaque semaine.

« Avant la crise sanitaire, le marché chinois était le 9ème marché international en nombre de nuitées hôtelières pour notre région. Aujourd’hui, après plus de deux ans d’absence, nous constatons une forte reprise de ce marché, mais avec des habitudes différentes. La clientèle chinoise évolue désormais vers des voyages individuels, avec une hausse des demandes de nos offres haut de gamme. Elle a un fort intérêt pour notre art de vivre, notre gastronomie et une sensibilité environnementale. Nous promouvons des offres de qualité, avec des labels environnementaux, qui s’inscrivent dans la stratégie de développement durable de la Région Sud.  Nous ne cherchons pas à attirer plus de touristes, mais plutôt de meilleurs touristes, et les visiteurs chinois répondent désormais parfaitement à cette attente ».

François de Canson,
Président du CRT Provence-Alpes-Côte d’Azur,
Vice-Président de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur,
Président d’ADN Tourisme.

Le travail du CRT et des partenaires institutionnels est de poursuivre notre développement touristique en mettant en avant des offres et des parcours en adéquation avec notre capacité d’accueil et en désaisonnalisant. La clientèle chinoise qui n’est pas très affinitaire du balnéaire peut ainsi être une opportunité pour une meilleure répartition des flux touristiques dans l’espace et dans le temps, par rapport aux clientèles françaises notamment.

Les témoignages des professionnels :

L’Usine L’Occitane en Provence à Manosque (Selma Boukhris)

« En 2019, la clientèle chinoise venait surtout visiter l’usine à Manosque durant la floraison de la lavande et la saison estivale.
Le pic de fréquentation est clairement à associer à la floraison de la Lavande sur le Plateau de Valensole. Cependant, les touristes chinois font partie des voyageurs qui dépensent le plus dans la boutique. Ils représentent donc une part non-négligeable du chiffre d’affaires. Concernant les ressources, L’Occitane en Provence peut compter sur du personnel permanent qualifié qui permet de proposer des visites en chinois tout au long de l’année, uniquement sur demande. Pour la saison estivale, l’entreprise recrute 1 voire 2 « conseillères de vente/guides »
supplémentaires pour pouvoir accueillir au mieux cette clientèle. Concernant les produits, quelques documents traduits en chinois sont à la disposition de cette clientèle.
Accueillir plus de touristes chinois sur l’année fait partie de nos objectifs. Par conséquent, l’opportunité d’un retour important de la clientèle chinoise est une excellent nouvelle ».

Les Lavandes Angelvin à Valensole (Laetitia Angelvin)

« La clientèle chinoise représentait un chiffre d’affaires important mais depuis 2018 elle est en net recul. Cette clientèle a changé. L’entreprise ne reçoit plus de grands groupes comme avant, mais des groupes plus réduits, des individuels, des familles, etc… Notre entreprise est prête à accueillir de nouveau cette clientèle car nos prospectus et nos produits sont traduits en chinois.
De plus, nous avons recruté des vendeuses qui parlent le mandarin ».

TerraRoma à Valensole (Pauline Jaubert)

« Avant la crise sanitaire, le marché chinois était effectivement crucial pour notre entreprise. Il représentait une part significative de notre chiffre d’affaires, notamment durant la floraison de
la lavande. L’entreprise ne dispose plus d’employé à l’année parlant le mandarin. Mais, grâce à notre réseau, notre entreprise est en capacité à recruter du personnel qualifié en cas de retour de
la clientèle chinoise. Cette flexibilité permettra d’assurer un accueil et un service de qualité conformément à notre engagement envers la satisfaction et la fidélisation. Nos supports de communication sont déjà traduits en mandarin, ce qui permet une meilleure compréhension de notre offre. Le retour de la clientèle chinoise représenterait une opportunité considérable
pour notre entreprise et la Provence dans son ensemble offrant de nouvelles opportunités de croissance ».

L’Office de Tourisme et des Congrès du Pays de Manosque (Jean-Frédéric Gonthier, Directeur)

« La Provence a la chance de bénéficier d’une aura particulière auprès de la clientèle chinoise. Le « romantisme » des champs de lavande comme l’art de vivre du Luberon et le patrimoine
naturel du Verdon attiraient chaque année et jusqu’en 2020 de nombreux touristes chinois ».

Depuis 2013, l’Office de Tourisme porte la stratégie intitulée « « Coeur de Provence » qui vise à séduire et à mieux accueillir la clientèle chinoise.

Cette stratégie est basée sur 3 axes principaux :

• L’ACCUEIL : réussir l’accueil des voyageurs chinois et devenir un territoire « Chinese friendly »
• LA PROMOTION : accroitre les flux touristiques en renforçant la notoriété de la destination au-delà de la seule période de floraison des lavandes pour lisser dans le temps la fréquentation
• LA COMMERCIALISATION : augmenter les retombées économiques (de l’excursionnisme au tourisme)

« En collaboration avec le Contrat de Destination Provence et grâce au travail réalisé par l’Office de Tourisme, à travers l’animation de plusieurs réseaux sociaux, à travers la conception de supports de promotion en chinois, à travers la traduction des supports de communication de nos partenaires locaux, à travers l’organisation d’éductours à destination de médias et de tour-opérateurs, … Notre territoire a adopté depuis 2013 une posture proactive en direction du marché chinois ».