Skip to main content

MARSEILLE : FATEC embarque ses collaborateurs vers une mo…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
14 Mai 2024

Partager :

MARSEILLE : FATEC embarque ses collaborateurs vers une mobilité plus responsable

FATEC, leader indépendant de la gestion de flotte et du conseil en mobilité, a embarqué avec succès ses collaborateurs dans le challenge « Changez de Mood », organisé par la Métropole Aix-Marseille, pour favoriser la transition vers une mobilité décarbonée.

Pour sa deuxième participation, l’entreprise a montré que des modes de déplacement alternatifs peuvent répondre aux besoins de ses collaborateurs, tout en réaffirmant son engagement en faveur de l’environnement et du bien-être au travail.

Comptant 265 salariés, FATEC a déployé un plan de mobilité (PDM) destiné à réduire l’impact carbone lié aux déplacements de ses collaborateurs, conformément aux obligations de la loi LOM. Dans le cadre de l’animation de son plan de mobilité et en cohérence avec son engagement pour une mobilité plus responsable, FATEC a participé au challenge « Changez de Mood » qu’organise la Métropole Aix-Marseille pour susciter une émulation entre les employeurs de son territoire.

Durant un mois, une cinquantaine de collaborateurs volontaires, soit près de 20% des effectifs, a testé un mode de transport alternatif. Ensemble, ils ont permis d’éviter 8 153 km en autosolisme, soit 1 232 kg CO2eq non rejetés dans l’atmosphère. « La situation géographique est déterminante pour le choix du mode de transport : les centralités urbaines offrent plus d’alternatives avec des réseaux de transport public denses et une qualité urbaine plus favorable au vélo. FATEC en revanche se situe à l’écart de la centralité Marseillaise, dans une zone moins bien desservie par les transports en commun et difficilement accessible à vélo. La voiture reste donc le mode de déplacement le plus intuitif pour nos collaborateurs. », évoque Katia Lehnert, consultante mobilité responsable et RSE de l’entreprise.

Une occasion de changer ses habitudes

Pour FATEC, « Changez de Mood » s’inscrit dans la démarche du Plan de mobilité initiée en 2022, une approche visant à modifier durablement les mobilités dans l’entreprise. Ainsi, selon une enquête menée auprès des collaborateurs, la part de l’autosolisme a été réduite de 80 à 60 % entre 2022 et 2023. De 5% au démarrage du plan de mobilité, le nombre d’abonnés aux transports en commun est aujourd’hui de 15%. Quant au covoiturage, inexistant en 2022, il concerne désormais 23% des collaborateurs et représente 6 % des trajets. Participante au challenge, Andréa Chamousset a commencé à covoiturer 2 à 3 fois par semaine. « C’est plus pratique pour moi car je suis conductrice une fois sur deux et j’économise des frais d’essence. De plus, dix places de stationnement nous sont maintenant réservées sur le parking », explique cette gestionnaire de flotte qui réside dans une zone dépourvue de transports en commun.

Pour sa part, Yann Ducrocq, gestionnaire technique, a remplacé sa moto par un vélo à assistance électrique avec lequel il vient travailler. « Pas d’assurance, ni de plein, ni parcmètre, tout juste des petites révisions à faire. Et lorsque je rentre à vélo je me dépense physiquement donc j’évacue les tensions de la journée », se félicite-t-il. FATEC continue à les accompagner tout en encourageant leurs collègues à changer eux aussi leurs pratiques de mobilité. Un speed dating mobilité vient d’ailleurs d’être organisé dans l’entreprise pour faire se rencontrer des collaborateurs qui habitent dans une même zone géographique pour covoiturer, prendre les transports en commun ensemble ou « vélotafer » à plusieurs par exemple.

Communiquer et inciter

La solution pour embarquer ses collaborateurs est de communiquer et d’inciter régulièrement. Des bonnes pratiques que FATEC diffuse aussi auprès de ses clients afin de les accompagner sur cette voie.

De même, l’entreprise communique en interne, chaque mois, pour expliquer les bénéfices associés à l’abandon de l’autosolisme : gain en CO2, impact sur la santé et le bien-être, argument économique car un trajet parcouru en pédalant ou en transports en commun coûte moins cher. En outre, les collaborateurs bénéficient d’un forfait mobilité durable (FMD) porté à son maximum autorisé de 700 €. Il finance du covoiturage ou l’acquisition d’un vélo par exemple. Par ailleurs, avec le remboursement des transports en commun, auquel s’ajoute une prime transport, les salariés ne paient pas leur abonnement. L’entreprise règle directement le montant de celui-ci à l’opérateur afin d’éviter cette dépense à ses salariés. Quant aux automobilistes, leur prime transport double s’ils roulent en voiture électrique. En outre, FATEC met à leur disposition une application de covoiturage, dont elle prend en charge le coût de la prestation à chaque trajet.

« Avec ces petits défis du quotidien, nos salariés s’engagent pour la planète, en y trouvant, y gagnant aussi en termes de pouvoir d’achat et de bien-être au final : plus d’interactions sociales, moins de bouchons, plus de sport… En effet, notre démarche RSE vise à rendre irrésistible, désirable et valorisante pour nos équipes la bascule vers une sobriété responsable, afin qu’ils soient acteurs du changement. » complète Mathilde Courau, Directrice Générale de FATEC.

A propos de FATEC :

FATEC est le 1er gestionnaire indépendant de mobilité d’entreprise en France, avec 165 000 véhicules gérés pour plus de 300 clients privés et publics. L’entreprise assure la gestion opérationnelle et technique des flottes de véhicules (légers, utilitaires, industriels, engins…) multi-pays. Avec son équipe de 265 collaborateurs, FATEC s’appuie sur ses experts métiers, ses outils et des services sur-mesure pour mettre en œuvre la stratégie du client, et coordonner la relation avec les conducteurs, les services internes et les fournisseurs. FATEC intègre et analyse toutes les datas du parc de véhicules, et accompagne les flottes privées et publiques vers une mobilité responsable.

Plus d’infos sur www.FATEC-group.com