Skip to main content

MARSEILLE : Etude lesfurets – Hausse primes d&rsquo…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
19 Déc 2023

Partager :

MARSEILLE : Etude lesfurets – Hausse primes d’assurances, 69% des sondés en PACA la trouve injustifiée

De premières prévisions ont été annoncées, les tarifs des assurances vont augmenter en 2024.

Les hausses sont estimées entre 6 et 8% pour l’assurance auto, 6% pour l’assurance habitation et jusqu’à 10% du côté des complémentaires santé. Le comparateur lesfurets s’intéresse donc aujourd’hui au ressenti des Français dans ce contexte de hausses des tarifs, au travers d’une étude menée par CSA Research. 

Des Français dans le flou face aux hausses prévues en 2024 

L’étude révèle que le sujet de la hausse des tarifs des assurances est flou pour une grande partie des sondés : 49% des Français interrogés n’ont aucune idée de la hausse de leurs tarifs d’assurance en 2024. L’autre moitié (51%) l’estime en moyenne à + 8,7%, jusqu’à + 10,1% chez les moins de 35% et + 11,2% chez les CSP-. En termes de CSP, ce sont les artisans, commerçants et chefs d’entreprise qui sont les plus pessimistes avec une augmentation envisagée de 15,5%. 

Des assurés français inquiets et en colère face aux hausses 

Cette hausse à venir est perçue comme injustifiée pour près de 3 Français sur 4 (74%), et plus encore dans les professions intermédiaires (83%) et les sondés sans activité professionnelle (83%). Interrogés sur leur sentiment premier face à cette hausse, la colère prédomine chez les Français (42%), aux côtés de l’inquiétude pour près d’un tiers des sondés (28%). Au total, ce sont donc près de 70% des sondés qui expriment soit de la colère, soit de l’inquiétude face à l’anticipation de la hausse : un chiffre parlant sur le ressenti actuel des Français. L’étude relève que les seniors est la catégorie d’âge la plus inquiète au sujet des hausses de tarifs d’assurance : 66% des 50 ans et plus et 70% des 65 ans et plus expriment aujourd’hui leur inquiétude. À l’inverse, une partie des jeunes questionnés prend ce phénomène avec davantage de recul : 20% des 25 à 34 ans se considèrent indifférents et 12% des moins de 35 ans se disent détendus. 

Quelles solutions envisagent les Français pour pallier cette hausse ?

Cette étude souligne également que la plupart des Français cherchent à faire des économies dès que possible. Ainsi, 35% des répondants sont enclins à optimiser ou réduire leur budget lié aux assurances même si l’augmentation reste inférieure ou égale à 5% (ainsi que 49% des cadres). Si les jeunes se disent prêts à réduire leurs dépenses liées aux loisirs (33% des 25-34 ans) ou résilier certains contrats non obligatoires (37% des 18-24 ans) ; ce n’est pas le cas pour 85% des répondants français, qui eux, ne sont pas prêts à se restreindre sur d’autres postes de dépenses, comme les voyages ou les loisirs. La comparaison avec d’autres offres d’assurances apparaît alors comme la solution privilégiée pour trouver une offre moins chère et anticiper la hausse des tarifs pour plus de 2 Français sur 3 (64%). Cette solution est d’ailleurs préférée à la négociation des tarifs avec son assurance actuelle, envisagée tout de même par plus de la moitié des sondés (52%).

Cédric Ménager, Directeur général du comparateur lesfurets : Cette étude révèle le sentiment d’inquiétude des Français face à la hausse des tarifs des assurances à venir. Bien que la moitié des personnes sondées semble incapable de l’estimer, elle est vue comme injustifiée par les Français. L’étude dévoile également que la comparaison semble être une solution majoritairement envisagée pour pallier ces hausses. Et c’est effectivement une bonne solution : il est important de savoir que les contrats d’assurance auto, moto, habitation, santé & affinitaires peuvent être résiliés à tout moment après un an d’engagement. Notre meilleur conseil est donc de challenger régulièrement ses contrats et de les adapter à ses besoins, qui peuvent évoluer d’une année sur l’autre. En comparant sur lesfurets, on peut économiser jusqu’à 750€/an sur l’assurance auto, habitation & santé. Une somme importante qui peut permettre de limiter l’impact de ces hausses dans le budget des Français

Méthodologie de l’enquête : Enquête menée par CSA Research entre le 7 et le 9 novembre 2023, auprès de 1011 Français âgés de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas sur les critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de région et de catégorie d’agglomération.