Skip to main content

MARSEILLE : Baisse de la délinquance dans les trains régi…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
12 Avr 2024

Partager :

MARSEILLE : Baisse de la délinquance dans les trains régionaux, la Région satisfaite mais vigilante

Plus de 40 millions de voyageurs empruntent chaque année nos trains régionaux avec des attentes fortes en termes d’offre et de qualité de service mais aussi de sécurité.

Pour l’année 2023, les chiffres sont bons et nous constatons une baisse sensible de la délinquance dans nos trains régionaux :

• Une baisse de 22 % des atteintes aux personnes (insultes, outrages, vols avec menace, atteintes sexuelles, coups et blessures, rébellions, vols),
• Une baisse de 4 % des atteintes aux biens,
• Une baisse de 33 % des atteintes à l’environnement (infractions, activités illicites, incivilités, intrusions),
• Une baisse du taux de fraude, qui en l’espace de 9 ans est passé de 18 % en 2015 à 10 % en 2023.

Dans les gares, les faits recensés en 2023 (vols, atteintes verbales, abandons d’objets, intrusions, souillures, ivresse, altercations) sont en baisse par rapport à 2022 avec cependant des disparités fortes selon les gares et un point noir à Marseille.

Ces chiffres ne sont pas le fruit du hasard mais le résultat probant d’une politique coordonnée de sécurité avec :

• 123 agents (sûreté ferroviaire – agents spécialisés dans la protection rapprochée – réservistes de la gendarmerie – médiateurs) qui ont sécurisé sur l’année entière plus de 30 000 TER. 133 agents seront déployés en 2024,
• 104 caméras piétons mises à disposition pour 250 agents de contrôle formés,
• 39 portiques anti-fraude à Marseille Saint-Charles, Blancarde, Nice-Ville, Aix-en-Provence et Cagnes-sur-Mer,
• 40 gares vidéo-surveillées par 1 100 caméras,
• La mise en place d’un Comité Régional pour la Sûreté dans les Transports,
• Et le lancement en septembre 2024 de l’expérimentation du dispositif PREVENT qui est un outil d’analyse vidéo assurant la détection des bagages abandonnés dans les gares et permettant de retrouver leurs propriétaires.

« Nous avons obtenu de bons résultats pour l’année 2023 avec une baisse de la délinquance dans les trains régionaux.
Pour autant, nous ne baissons pas la garde et nous poursuivrons dans les gares l’installation d’outils techniques comme la vidéoprotection et les portiques anti-fraude, tout en intensifiant la présence des équipes de sûreté. Nous conduirons également avec les services de l’Etat, les opérateurs et les communes volontaristes des opérations ciblées de mise en sécurité des sites. Nous
souhaiterions que ce soit le cas à Marseille.
Dans cette gare, l’insécurité croit. Nous ne pourrons pas traiter le sentiment d’insécurité et garantir la sûreté des utilisateurs de la gare sans la présence à nos côtés de la Ville de Marseille et le renfort des équipes de la police municipale. Nous demandons au Maire de Marseille de prendre ses responsabilités et de répondre à nos mains tendues ».

Renaud MUSELIER,
Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président délégué de Régions de France
Jean-Pierre SERRUS,
Vice-Président de la Région, en charge des transports et de la mobilité durable
Véronique BORRE,
Vice-Présidente de la Région, en charge de la Sécurité, de la défense, du soutien aux forces de l’ordre et de l’innovation pour une région apaisée.