Skip to main content

MARSEILLE : 247 600 projets de recrutement dans la région

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
26 Avr 2024

Partager :

MARSEILLE : 247 600 projets de recrutement dans la région

Enquête Besoins en main d’œuvre, près de 250 000 projets de recrutement dans la région.

Après deux années exceptionnelles : retour à une situation d’avant-crise sanitaire

Dans le sillage d’une reprise économique post-crise sanitaire, les recrutements ont connu une croissance significative au cours des deux dernières années. Cependant, dans un contexte marqué par des défis environnementaux, des perturbations dans les chaînes d’approvisionnement et des tensions géopolitiques, le nombre de projets d’embauche a diminué de 10,8% sur un an, ramenant la situation à un niveau proche de celui d’avant la pandémie de COVID-19.

Au total, 247 600 emplois potentiels ont été recensés, ce qui représente une baisse de 30 070 projets de recrutement par rapport à l’année précédente. Cette tendance régionale reflète celle observée à l’échelle nationale.

Détails des résultats :

  • 76% des intentions de recrutement émanent d’entreprises comptant moins de 50 salariés.
  • Les secteurs à forte demande sont :
    • Services (68% des intentions totales), avec une répartition de 26% dans les services aux particuliers et à la collectivité, 21% dans les services aux entreprises et 21% également dans l’hébergement – restauration.
    • Commerce (12%)
    • Agriculture et industrie agroalimentaire (10%)
    • Construction (7%)

Parmi les 247 600 projets de recrutement de la région, 153 060 (soit 62% des intentions d’embauche) sont jugés difficiles par les employeurs, un chiffre en léger recul par rapport à l’année précédente (- 1 point).

Sur le plan saisonnier :

  • 40% des projets de recrutement sont liés à une activité saisonnière en 2024, dépassant la moyenne nationale à 30%.
  • Les intentions d’embauche saisonnières représentent 99 130 projets de recrutement.

Le secteur de services : 1er recruteur potentiel avec 68% des intentions d’embauche

Ce secteur est le plus gros recruteur de la région avec 167 920 projets de recrutement (en recul de 7% sur un an). Les projets sont majoritairement situés dans les Bouches-du-Rhône (pour 36%), les Alpes-Maritimes (pour 24%), le Var (pour 21%). Les métiers les plus recherchés sont ceux de serveurs de cafés et restaurants, d’aides de cuisine et employés polyvalents de la restauration, de cuisiniers, d’employés de l’hôtellerie et de professionnels de l’animation socioculturelle.

Le commerce : 2e recruteur potentiel avec 12% des intentions d’embauche

29 410 projets de recrutement émanent des établissements commerciaux, majoritairement situés dans les Bouches-du-Rhône (pour 34%), le Var (pour 24%) et les Alpes-Maritimes (pour 23%). Les profils les plus recherchés sont ceux d’employés de libre- service, de vendeurs en habillement et accessoires, articles de luxe, de sport, de loisirs et culturels, de caissiers et de vendeurs en produits alimentaires.

L’agriculture et l’Industrie Agro-Alimentaire : 3e recruteur potentiel avec 10% des intentions d’embauche

24 900 projets de recrutement émanent de ce secteur, majoritairement situés dans le Vaucluse (pour 36%), les Bouches-du-Rhône (pour 29%) et le Var (pour 17%). Les profils les plus recherchés sont ceux d’agriculteurs, de viticulteurs et arboriculteurs, de maraîchers et horticulteurs, de vendeurs en produits alimentaires et de boulangers et pâtissiers.

La construction : 4e recruteur potentiel avec 7% des intentions d’embauche

17 420 projets de recrutement émanent de ce secteur, majoritairement situés dans les Bouches-du-Rhône (pour 38%), dans les Alpes-Maritimes et le Var (pour 21% chacun). Les profils les plus recherchés sont ceux de maçons qualifiés, d’ouvriers en électricité du bâtiment, de plombiers chauffagistes, d’ouvriers qualifiés en menuiserie et en agencement du BTP et d’ouvriers en pose et décoration de revêtements.

L’industrie : dernier grand recruteur potentiel avec 3% des projets

7 970 projets de recrutement émanent de ce secteur, majoritairement situés dans les Bouches-du-Rhône (pour 48%), dans les Alpes-Maritimes (pour 17%) et le Var (pour 15%). Les profils les plus recherchés sont ceux d’ouvriers de l’assainissement et du traitement des déchets, d’ouvriers de l’électricité et de l’électronique, d’ouvriers peu qualifiés des industries chimiques et plastiques, d’ouvriers en chaudronnerie et tôlerie et d’ouvriers de la maintenance générale et mécanique.

Les 10 métiers les plus recherchés par les employeurs

1/ Serveurs de cafés restaurants

2/ Aides de cuisine et employés polyvalents de la restauration

3/ Agriculteurs

4/ Cuisiniers

5/ Viticulteurs, arboriculteurs

6/ Employés de l’hôtellerie

7/ Professionnels de l’animation socioculturelle

8/ Aides à domicile et auxiliaires de vie

9/ Agents d’entretien de locaux

10/ Aides-soignants

Les 10 métiers jugés les plus difficiles à recruter

1/ Serveurs de cafés restaurants

2/ Aides de cuisine et employés polyvalents de la restauration

3/ Cuisiniers

4/ Agriculteurs

5/ Aides à domicile et auxiliaires de vie

6/ Employés de l’hôtellerie

7/ Aides-soignants

8/ Agents d’entretien de locaux

9/ Viticulteurs, arboriculteurs

10/ Professionnels de l’animation socioculturelle