Skip to main content

LYON : Réindustrialisation, une ambition compromise par l…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
8 Mai 2024

Partager :

LYON : Réindustrialisation, une ambition compromise par la pénurie de logements ?

La FFB Auvergne-Rhône-Alpes dévoile son étude régionale portant sur le besoin en logements des 25 territoires lauréats du programme « Territoires d’Industrie ».

Résultats et prospective avec l’étude FFB AuRA

Une étude, réalisée par la CERC ARA, permettant de mesurer, de manière objective et territorialisée, l’impact des projets de réindustrialisation sur le besoin en logements et de le comparer au rythme de construction de logements neufs actuel. A l’heure où la réindustrialisation est une ambition forte des pouvoirs publics, la FFB AURA démontre que le logement est l’une des clés de la réussite.

Retrouvez l’étude complète sur les 25 territoires en cliquant ICI

Ce constat apparait d’autant plus prégnant dans une région comme Auvergne-Rhône-Alpes, qui se classe 1ere région française en matière de réindustrialisation avec 73 opérations recensées en 2023, 5 900 emplois directs créées et 1,2 milliard d’euros consacrés, par la Région, à la politique de relocalisation. Une ambition également affichée par l’Etat à travers son programme Territoires d’Industries : suite à l’appel à manifestation d’intérêt lancé par l’agence nationale de la cohésion des territoires, 25 territoires, portés par leurs EPCI, ont été lauréats en Auvergne-Rhône-Alpes pour mener des projets ambitieux de réindustrialisation sur la période 2023-2027.

Des situations territoriales disparates, mais un besoin général de logements avéré

La FFB AURA a souhaité s’inscrire pleinement dans cette recherche de souveraineté industrielle et économique. Dans cet objectif, elle a initié et confié à la CERC ARA une analyse factuelle et objective sur le lien d’interdépendance entre l’emploi et le logement.

 » Après une crise sociale, une crise budgétaire et économique, il ne faudrait pas que la crise du logement devienne un frein à la réindustrialisation des territoires » souligne Samuel Minot, président de la FFB AURA.

Selon les résultats de l’étude, à l’échelle régionale, la réponse aux besoins fondamentaux de la population et à l’ambition de réindustrialisation nécessiterait la construction de 45 000 à 50 000 nouveaux logements par an, alors que le volume actuel s’établit tout juste à 37 000 par an.

L’intérêt de l’étude est de délivrer une analyse ciblée par territoire. Ainsi au regard de la dynamique de construction neuve de ces dernières années, seuls quatre territoires d’industrialisation bénéficient d’une offre à priori suffisante. A l’inverse, la problématique d’accès au logement apparait particulièrement prégnante pour 14 autres territoires.
Présentation de l’étude – Samuel Minot, président de la FFB AURA, accompagné de Laurence Herbeaux directrice de la CERC ARA, Perrine Billard et Stéphanie Pépin adjointes à la directrice.

Toutes ces données plaident pour la prise en compte d’une véritable réflexion autour de l’aménagement du territoire et démontrent la nécessité de renforcer une collaboration étroite avec les élus locaux et les services de l’Etat au plus près des projets de territoires et de leurs ambitions.

C’est l’un des objectifs poursuivis par la FFB AURA et les membres de l’Alliance pour le logement Auvergne Rhône-Alpes qui souhaitent proposer à Fabienne Buccio, la Préfète de région, des pistes d’expérimentations, qu’il s’agissent des délais d’instruction ou de recours des permis de construire, de l’application du ZAN, du zonage ABC, ou encore des surenchères normatives, pour faciliter la construction de logements et donner ainsi toutes ses chances de réussite à la dynamique de réindustrialisation.