Skip to main content

LORMONT : A26 transforme un ancien centre commercial en q…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

LORMONT : A26 transforme un ancien centre commercial en quartier mixte

La Mairie de Lormont, Bordeaux Métropole, le Crédit Agricole Immobilier, Domofrance, Eiffage et l’Agence d’architecture A26 ont donné le coup d’envoi d’une opération d’ampleur : la requalification de l’ancien centre commercial Lormont Génicart en un nouvel ensemble urbain mixte.

Conçu dans les années 1970 au nord est de la métropole bordelaise, le centre commercial Lormont Génicart est en passe de changer de visage. Réhabilitation des commerces existants, construction de 489 logements, création de nouvelles activités économiques et de services, conception d’espaces végétalisés… L’opération, qui doit durer trois ans, va radicalement transformer le quartier tout en optimisant les surfaces déjà artificialisées.

De centre commercial à nouveau quartier mixte

Disposant d’un savoir-faire spécifique en matière de requalification d’espaces, l’Agence d’architecture A26 a été sélectionnée pour concevoir et accompagner la transformation du centre commercial Lormont Génicart.

Ce projet d’envergure se fera en deux temps. D’abord, la construction sur le parking actuel d’un nouvel ensemble qui accueillera plus de 300 logements et vers lequel seront transférés les anciens commerces. Le bâtiment vétuste qui les accueillait sera ensuite démoli pour laisser place à 189 logements supplémentaires, des places de stationnement ainsi qu’un Pôle de coopération économique et de jeunesse.

L’accent est d’abord mis sur la création de logements : « le site se trouve dans un environnement particulièrement dynamique, à proximité d’un collège, d’un lycée et du tramway », précise Patrick Baggio, architecte-urbaniste A26 qui suit l’opération, « Toutes les conditions sont donc réunies pour attirer de nouveaux habitants ». Le quartier proposera par ailleurs une offre très diversifiée avec 290 logements étudiants, 90 logements pour jeunes actifs et 109 logements inclusifs pour séniors. « La mixité urbaine et sociale fait intégralement partie du projet, c’est même l’un des premiers enjeux sur lesquels nous avons travaillé dès la phase de conception« , complète Patrick Baggio.

L’offre commerciale et de services que proposait le centre Lormont Génicart sera maintenue et même renforcée. Dix cellules seront dédiées aux commerces existants – un supermarché, une auto-école, une pharmacie, un tabac-presse, un café et des enseignes de restauration – et deux nouveaux locaux accueilleront des services de santé. Les travaux seront réalisés en site occupé afin que l’ensemble des commerces puisse rester ouvert.

Enfin, le projet prévoit la création d’un Pôle de coopération jeunesse tertiaire de 1.450 m2. Cet espace hébergera les sièges de plusieurs associations, du coworking et une épicerie solidaire.

La création d’un cadre de vie attractif, dans l’esprit ZAN

« La transformation du centre commercial Lormont Génicart est un projet exemplaire et novateur en terme d’aménagement du territoire », commente Patrick Baggio, « il intègre tous les enjeux du moment : densification de la parcelle, création de logements, renaturation, multiplicité des usages, cadre de vie… Il va devenir un modèle du genre ».

L’Agence d’architecture et l’équipe de maîtrise d’oeuvre ont fait le choix de proposer des immeubles allant du R+3 au R+6 afin de densifier le site pour y apporter un maximum de logements et d’activités. Chaque mètre carré artificialisé lors de la construction du centre commercial dans les années 1970 est optimisé pour que le nouvel ensemble ne consomme aucun sol naturel. Le projet intègre ainsi les enjeux de sobriété foncière qui découlent de la loi Climat Résilience et de son objectif Zéro Artificialisation Nette.

Mieux encore, l’opération va permettre de désimperméabiliser des espaces auparavant dédiés au stationnement pour les renaturer. La surface végétalisée passera ainsi de 900 à 2.140 m² et un jardin sur dalle sera créé. Cet aménagement paysager permettra de contribuer à la qualité du cadre de vie des futurs habitants. Il leur offrira des îlots de fraicheur particulièrement bienvenus en période de forte chaleur.

« Les objectifs de sobriété foncière sont une nouvelle contrainte mais nous pouvons la transformer en opportunité. Ce programme livre également des perspectives pour accompagner les collectivités dans le cadre du plan de transformation des zones commerciales dévoilé par le gouvernement en septembre dernier », esquisse Patrick Baggio.

La requalification de l’ancien centre commercial Lormont Génicart montre ainsi qu’en adoptant la bonne approche il est aujourd’hui possible de créer un véritable quartier intégrant des logements, des activités et du commerce là où le foncier est le plus rare et sans consommer de sols naturels.

Chiffres clés de l’opération

490 logements (290 étudiants, 109 logements séniors et 90 jeunes actifs)

3.470 m² de commerces

2 locaux destinés à des services de santé

1 Pôle de coopération jeunesse tertiaire de 1.450 m²

190 places de stationnement

1 jardin sur dalle

2.140 m² de surface végétalisée