Skip to main content

LIEGE : Sommet Climate Chance Europe 2024 Wallonie

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
1 Mar 2024

Partager :

LIEGE : Sommet Climate Chance Europe 2024 Wallonie

Le Sommet Climate Chance Europe 2024 Wallonie et la Déclaration de Liège des acteurs non-étatiques sur l’adaptation au changement climatique.

Le Sommet Climate Chance Europe 2024 Wallonie, 1er événement de portée internationale dédié à l’adaptation au changement climatique, a été un succès.

Les participants ont appelé à une action collective et coordonnée pour faire face aux défis posés par le changement climatique et protéger les populations, les écosystèmes et l’économie européenne, de ses effets. La Déclaration de Liège, feuille de route de l’adaptation au changement climatique des acteurs non-étatiques, marque une étape importante et apporte sa pierre à l’édifice des travaux européens menés par la Présidence belge du Conseil de l’UE.

Réunis pendant deux jours à Liège, 1 000 participants représentant la diversité des acteurs non-étatiques, de plus de 20 nationalités, de nombreux réseaux et organisations européens d’acteurs non étatiques tels que les entreprises, les chercheurs, la société civile et les gouvernements locaux ont adopté la « Déclaration de Liège ». Fruit d’un travail collaboratif, elle constitue une véritable feuille de route de l’adaptation au changement climatique des acteurs non-étatiques, la première du genre. Elle intègre une partie de plaidoyer et d’appel à l’action, avec des recommandations concrètes à l’attention des autorités européennes.

Quelques points importants de la Déclaration de Liège :

Les acteurs non étatiques mentionnent qu’avant tout, la meilleure politique d’adaptation est une politique de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il est nécessaire de poursuivre les efforts d’atténuation afin de rester dans le domaine de l’adaptation possible.
Ils soulignent l’importance des solutions fondées sur la nature dans l’adaptation au changement climatique, en mettant l’accent sur la préservation, la restauration et la gestion durable des écosystèmes.
Ils appellent à des investissements dans des infrastructures résilientes, à la promotion de pratiques agricoles durables et à la mise en place de systèmes d’alerte précoce.
Ils reconnaissent que les populations précaires sont souvent les plus touchées par les effets du changement climatique et ont appelé à une action multilatérale et multi-acteurs pour faire face à ces défis.
Ils appellent tous les niveaux politiques ainsi que les acteurs non étatiques à faire de l’adaptation une priorité clé dans l’élaboration des politiques, à intégrer une culture de prévention et de résilience dans toutes les décisions et à mobiliser les ressources nécessaires pour soutenir les actions d’adaptation.
Ils appellent également à renforcer la coopération et la coordination entre les acteurs non étatiques, les gouvernements locaux et nationaux, ainsi que les institutions européennes, afin de maximiser l’efficacité et l’impact des mesures d’adaptation.

D’ores et déjà signée par les principaux réseaux de gouvernements locaux européens et de grandes organisations de la société civile du continent, elle est aussi la plus largement soutenue, 75 organisations signataires à ce jour. Parmi les signataires : Climate Alliance, le plus grand réseau de villes européennes dédié à l’action climatique (2 000 municipalités et communes), ICLEI EUROPE (plus de 2500 collectivités locales et régionales), CAN Europe (représentant plus de 1 700 ONG), UVCW qui représente l’ensemble des communes de Wallonie, CCRE/CEMR (1 million d’élus locaux européens), CANOPEA (la fédération des associations environnementales en Wallonie) …

Elle a été officiellement remise à Alain Maron, Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé de la Transition climatique, de l’Environnement, de l’Énergie, par ailleurs en charge des Conseils « environnement » dans le cadre de la Présidence belge, le 9 février 2024.

Les messages clés de la Déclaration de Liège seront ainsi portés aux institutions européennes en vue d’un Pacte vert européen renouvelé et renforcé après 2024. La Présidence belge du Conseil des Ministres de l’Environnement de l’Union européenne entend adopter en juin 2024 d’importantes conclusions sur l’avenir des politiques environnementales européennes après 2024. Il est prévu que ces conclusions reprennent en particulier un passage pour chacune des trois grandes priorités de la Présidence belge, à savoir Transition juste ; Economie et circulaire ; Adaptation et résilience. Dans le cadre de cette troisième priorité, la Déclaration de Liège constitue une contribution majeure qui pourra nourrir les réflexions des Ministres européens de l’Environnement et du Climat.

La Déclaration de Liège sera également portée à l’occasion des grands événements de l’agenda international du climat 2024, notamment la COP29 climat de Bakou.

Lire la Déclaration de Liège