Skip to main content

LEWARDE : « La mine, c’est du sport ! », exposition…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
11 Avr 2024

Partager :

LEWARDE : « La mine, c’est du sport ! », exposition du 1er juin 2024 au 5 janvier 2025 au Centre Historique Minier

Dans le cadre des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, le Centre Historique Minier de Lewarde, qui fête cette année ses 40 ans, propose au public une exposition inédite qui explore et met en lumière l’importance de la pratique sportive dans la vie des mineurs.

Déployée autour de cinq sections thématiques et un clin d’oeil à l’Olympisme revenant notamment sur l’histoire du transport de la flamme olympique dans une lampe de mineur pour les JO de 1968, l’exposition présente de nombreux documents d’archives, objets, photographies et films pour rendre compte des liens forts qui unissent le sport et la mine.

Le Centre Historique Minier de Lewarde présente l’exposition :

La mine, c’est du sport ! du 1er juin 2024 au 5 janvier 2025

Cette exposition bénéficie du label « Olympiade Culturelle ».

Dès le milieu du XIXème siècle, les compagnies minières construisent des équipements sportifs et favorisent le développement de clubs. L’objectif est d’occuper et d’encadrer le temps libre des mineurs et de leur famille, tout en leur procurant des activités sportives, car le sport nécessite des aptitudes physiques et une hygiène de vie saine qui ne peut que constituer de bons ouvriers. Lors des événements sportifs, le mineur se mesure aux autres, y compris ceux avec qui il combine ses forces au travail.

Depuis de nombreux clubs émergent des sportifs à la carrière internationale tels que Pierre Legrain, Michel Jazy ou encore Guy Drut en athlétisme, le boxeur Georges Carpentier, Jean Stablinski en cyclisme ou Raymond Kopaszewski en football. Des clubs comme l’Etoile d’Oignies ou le Racing Club de Lens deviennent célèbres.

L’exposition « La mine, c’est du sport ! » qui a reçu le label Olympiade Culturelle, est aussi l’occasion d’évoquer l’éducation sportive des enfants. Les Jeux Olympiques y sont naturellement abordés, notamment le transport de la flamme olympique par voie aérienne dans des lampes de mineur.

Cette exposition fait la part belle aux émotions, celle de retrouver la ferveur populaire des manifestations sportives, des matchs, des courses ou de découvrir les objets des sportifs (maillots, vélos, chaussures de courses) mais aussi de comprendre leur relation au Bassin minier et à leur sport grâce à des témoignages d’archives.

Et aussi, en sus de son parcours permanent, le Centre Historique Minier présente concomitamment plusieurs autres expositions temporaires à (re)découvrir :

Mineurs d’Ukraine, photographies de Youry Bilak

jusqu’au 22 septembre 2024

La conquête de l’Ouest, la découverte du charbon dans le Pas-de-Calais.

jusqu’au 11 novembre 2024

Gravity Road, œuvre monumentale de l’artiste contemporain Jesse Darling

jusqu’au 22 septembre 2024