Skip to main content

LES ORRES : La Région, acteur de la sécurité des JOP 2030

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
11 Fév 2024

Partager :

LES ORRES : La Région, acteur de la sécurité des JOP 2030

Le 6 février, Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes Côte d’Azur, accompagné de François de Canson, vice-président en charge de l’attractivité et du tourisme, a rappelé les avancées déterminantes pour le territoire des Hautes-Alpes, entre équipements essentiels, signature de convention et investissements.

Lors de ce déplacement, Renaud Muselier, président de la Région, a expliqué : « Les Hautes-Alpes ont une identité et des caractéristiques uniques que nous nous devons de préserver. Pour cela, nous accompagnons les communes dans leur stratégie d’aménagement et de développement. Aujourd’hui, nous sommes heureux de voir la concrétisation d’objectifs que nous nous étions fixés avec l’ensemble des autorités de ce département ».

LA VOIX DE LA MONTAGNE

Il a également précisé : « Avec les Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver 2030, nous pourrions devenir le premier domaine de sports d’hiver au monde, réunissant tous les atouts pour accueillir une nouvelle édition des Jeux. Ce sera une véritable occasion de faire entendre la voix de nos montagnes, au plus haut niveau, pour tous nos projets ».

Ainsi, la Région va débloquer une enveloppe exceptionnelle « Région Sud, la Région sûre objectif 2030 ». Dotée d’1 million d’€ par an jusqu’en 2030 pour participer à la sécurisation du déroulement des épreuves des JOP 2030 et renforcer les équipements de la police nationale, de la gendarmerie nationale, des polices municipales et de la police aux frontières.

De son côtéFrançois de Canson, président du Comité Régional de Tourisme, a ajouté : « Nous avons effectué une visite des Orres, de Serre-Chevalier, de Montgenèvre et de Briançon. Dès le premier mandat, la Région a engagé 525 millions d’€ pour le département des Hautes-Alpes dont 325 millions d’€ de fonds régionaux et 200 millions d’€ de fonds européens. Pour ce deuxième mandat, 1 milliard d’€ sont déployés dont 640 millions d’€ de fonds régionaux et 360 millions de fonds européens ».

Par ailleurs, la Région s’est mobilisée pour les intempéries de décembre 2023 en activant son fonds d’adaptation au changement climatique à hauteur de 3,1 millions d’€. Ainsi, 2,1 millions d’€ sont destinés aux communes, intercommunalités et domaines skiables impactés pour les travaux de remise en état de leurs biens non assurés et 1 million d’€ pour les entreprises.

NOUVEAUX EQUIPEMENTS

Lors de son déplacement, le président de la Région a inauguré de nouveaux aménagements, essentiels pour le territoire des Hautes-Alpes dont le Pôle Sport Innovation aux Orres (voir notre reportage en page 31).

Financé à hauteur de 1,2 millions d’€ par la Région, ce pôle offre aux habitants et aux touristes des activités avec cinq simulateurs de réalité virtuelle (VTT de descente, ski alpin, canoë-kayak, parapente, speed-riding).

Renaud Muselier et François de Canson ont aussi inauguré la nouvelle télécabine du Pontillas, à la Salle-les-Alpes. Cette télécabine, ouverte pour la saison d’hiver 2023/2024, permet un débit de 2 800 personnes par heure. Soutenu à hauteur de 4,4 millions d’€ par la Région, le projet de réaménagement du site de Pontillas, projet porté par la commune de la Salle-les-Alpes et par Serre-Chevalier Vallées Domaines Skiables, est un enjeu d’attractivité pour le territoire.

Par ailleurs, le télésiège du Rocher de l’Aigle a été remplacé par l’installation d’une télécabine 10 places en conservant le tracé existant, en prévision d’une augmentation de la fréquentation des skieurs et dans l’optique d’une meilleure répartition des flux. La Région a mobilisé 2 millions d’€ pour ce projet.

En outre, la Région a signé avec les Domaines Skiables de France (DSF) national et DSF Alpes du Sud pour un aménagement durable et responsable des domaines skiables.

Photos PRESSE AGENCE.

A NOTER…

Politique régionale pour la montagne

Les Alpes du Sud représentent 65% du territoire régional, avec une identité unique, des caractéristiques exceptionnelles et un fort potentiel économique et touristique.

Depuis 2016, la Région a fait du développement de ses territoires de montagne un enjeu crucial, son investissement en faveur de la Montagne a augmenté passant de 100 à 200 millions d’€, dans le cadre de son Plan Montagne 2021-2027.

Ainsi, un volet interrégional et européen s’appuie sur la Convention Interrégionale du massif des Alpes dans laquelle est inscrite la démarche « Espaces valléens ». Elle vise à répondre aux grands enjeux du massif en matière de réponse au changement climatique, à l’aménagement et à la cohésion des territoires, et au développement économique et touristique.Ainsi encore, un volet à l’échelle régionale accompagne l’évolution des modèles touristiques des stations de Montagnes avec les contrats « Stations 2030 ». Il s’agit d’accompagner l’évolution du modèle économique et touristique des stations pour déployer une offre touristique à l’année, diversifiée, innovante, neutre en carbone, respectueuse de l’environnement et des populations en lien avec le Plan Climat « Gardons une Cop d’Avance ».Enfin, la politique régionale acte l’accompagnement de la pratique du ski alpin et nordique des jeunes générations en région Sud, dans le cadre d’intervention « Le ski fait ses classes en région Sud ». Cela vise à faire découvrir aux enfants des classes élémentaires du territoire régional, la pratique du ski alpin avec 1 000€ par classe de 25 à 30 élèves en primaire (forfaits, matériel et cours de ski), minimum 5 jours et 4 nuitées et ayant au minimum 6h d’apprentissage de ski alpin.