Skip to main content

LE PRADET : Les expositions de l’été à la Galerie Cravéro

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

LE PRADET : Les expositions de l’été à la Galerie Cravéro

L’été est sans contexte, la période des concerts, festivals et expositions sur la Côte d’Azur !

Au Pradet, la galerie Cravéro accueille tout au long de l’année des artistes de renom ou de jeunes talents à découvrir sans modération dans le cadre enchanteur du Parc Cravéro. Alors n’hésitez pas, venez découvrir les artistes programmés cet été dans l’ancienne roserais du Parc Cravéro, la Galerie d’Arts Cravéro.

Isabelle Becker

Jusqu’au 29 juin

« C’est à partir de vieilles cartes routières, plans de régions ou de pays lointains qu’Isabelle Becker va composer ses toiles. A la manière d’une symphonie, elle orchestre des personnages sortis tout droit de son imagination. De simples taches d’encre l’interpellent, elle va en tracer les contours au Rotring et à l’encre de Chine. De la carte marouflée sur toile va émerger une myriade de créatures fantastiques, une merveilleuse fabrique d’émotions dont elle est l’instigatrice. Un plan de Paris inversé, une carte de Finlande, des plans, marqués, tachés, sont pour elle des supports de base (…). L’histoire prend forme, on y croit, on y entre ». Solange Robinet

Johanna Lisa

Du 5 au 27 juillet

Vernissage le jeudi 4 juillet à 18h30

L’art, c’est le sacre de l’instantané. En explorant le terme de l’échappée belle, Johanna Lisa envisage la peinture comme une escapade, une immersion dans la couleur et les territoires inconnus. L’œuvre mène ailleurs immédiatement. L’immersion qu’elle suscite permet le déploiement de nouveaux territoires où la nature donne à éprouver son caractère onirique ; l’échappée se veut mystérieuse, car c’est elle qui questionne, rend possible le dialogue avec l’homme. Ainsi cette nature imaginaire, cette nature d’après, inspire-t-elle l’idée de sa propre régénération. Le monde floral décrit n’existe pas encore. C’est celui qui cherche à revivre autour de nous, interroge son statut de nature morte, qui ne demande qu’à vivre.

Patrice Sollé et Olivier Welsch

Du 2 au 24 août

Vernissage le jeudi 1er août à 18h30

Patrice Sollé

Sa pratique artistique est inspirée par la passion des images : Marvel. Son goût pour la black musique le hip-hop, soul, funk souvenirs d’adolescence, ainsi que les graffitis des banlieues parisiennes de son enfance. Des rencontres importantes ont façonné sa démarche artistique comme Speedy Graphito, Jeff Aérosol. Il associe collages, pochoirs et adore multiplier les supports : Toiles, planches de skate et Playmobil géant.

Olivier Welsch

Artiste urbain, son inspiration lui vient de son quotidien et du regard qu’il pose sur son environnement.

« Son principe de création reste anarchique, fait de griffonnages, de collages, d’assemblages et de traits corrosifs. L’œil est le point de départ, tout passe par le regard. L’œil est au centre de ce chaos ou subsiste un visage, une tête ou d’un personnage, comme un observateur du monde qui l’entoure. »

Ouvert les mardis de 15h à 18h, les mercredis et jeudis de 10h à 12h et de 15h à 18h, et les vendredis et samedis de 10h à 13h et de 15h à 18h.

Fermeture les jours fériés.

Entrée libre

Renseignement au 04 94 08 69 79