Skip to main content

LE CANET EN ROUSSILLON : Une bonne option pour le tourism…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

LE CANET EN ROUSSILLON : Une bonne option pour le tourisme d’affaires

Loin d’être seulement une station balnéaire, Canet-en-Roussillon veut s’imposer sur le marché du tourisme d’affaires en s’appuyant sur la vigueur économique de son port, qui abrite des fabricants de catamarans de premier plan comme Catana ou Windelo…

« Le vent transperce ces trop longues avenues, et le courrier déborde au seuil des pavillons on doit être hors saison ». Vous connaissez peut-être cette chanson de Francis Cabrel qui décrit si bien les villes balnéaires en hiver. En venant à Canet-en-Roussillon je pensais arriver dans une ville déserte fréquentée uniquement par quelques retraités.

Mais dès mon arrivée j’ai compris que cette définition ne correspondait pas à la réalité de cette station balnéaire proche de Perpignan.

Tout d’abord j’ai été surpris par l’animation dans mon hôtel les Flamants Roses. Grâce à sa thalasso, cet hôtel est ouvert toute l’année et la saison creuse n’en est pas vraiment une.

Pour ma première soirée j’ai dégusté un excellent buffet dans un restaurant au complet et dans une ambiance musicale sympathique, animé par deux chanteurs locaux : le séjour commençait bien, loin de l’image d’une station balnéaire hors saison.

Le maire de Canet-en-Roussillon, Stéphane Loda, veut changer l’image de sa ville. Il nous présenté ses projets et la nouvelle marque La French Catalane qui vise à mieux promouvoir la ville sur le marché touristique et business.

Car le maire a de grandes ambitions pour la ville au delà de la haute saison d’été. Canet-en-Roussillon compte attirer les entreprises et développer le tourisme d’affaires et les séminaires.

Elle mise pour cela sur son port et son activité économique.

Canet-en-Roussillon : un aquarium didactique et de très haut niveau

Le port a été relancé ces dernières années par l’ouverture d’un aquarium très bien pensé baptisé Oniria ouvert en 2021.

Plutôt que d’être une enfilade d’aquariums sans intérêt, le directeur scientifique a eu l’idée d’emmener les visiteurs tout au long d’un parcours au fil de l’eau ce qui rend le parcours très original tout en étant didactif et d’actualité.

L’eau est un thème très présent en Méditerranée où les nouvelles concernant le manque d’eau viennent régulièrement alimenter la presse locale. C’est pourquoi le parcours suit le cycle de l’eau depuis le sommet du mont Canigou jusqu’aux abysses.

La visite commence ainsi par la brève ascension du mont Canigou, l’emblème naturel de la région, puis l’on descend les flancs de la montagne en suivant un cours d’eau pour y découvrir les espèces qui y vivent avant d’abord les espaces naturels maritimes. L’exposition nous entraine vers l’Atlantique en passant par les cénotes mexicains, la jungle et les mers tropicales et leurs coraux pour plonger dans les grandes profondeurs.

L’aquarium propose une exceptionnelle diversité d’espèces comme le très rare Cœlacanthe en fin de visite. L’aquarium offre plusieurs espaces pour les entreprises comme une terrasse avec vue sur le port, la salle des maquettes, le bac à requins ainsi qu’une salle de projection…

Canet-en-Roussillon a donc l’avantage d’abriter un très bel aquarium et surtout un port très actif qui est aussi une zone industrielle de première importance.

Canet-en Roussillon : c’est surtout un port très dynamique porté par le marché des catamarans

En plus de compter 3000 anneaux et d’être un grand port de plaisance, le port de Canet-en-Roussillon abrite une importante zone d’activité nautique qui héberge des fabricants de catamarans comme Catana (2ème constructeur mondial de catamarans) ou Windelo (constructeur de catamarans écoresponsables),Tenderlift, n°1 mondial des plateformes pour catamarans et solutions hydrauliques mais aussi des entreprises de refit (réaménagement de catamarans avant ou après vente) et plusieurs bassins de carénage dont l’un pouvant accueillir les bateaux de plus de 13 mètres de largeur.

Le port dispose ainsi de capacités de levage allant jusqu’à 200 tonnes (ce qui est unique sur cette côte) et de 600 mètres linéaires de quais techniques.

Le port regroupe aujourd’hui 40 entreprises employant 900 personnes et dont les revenus atteignent 500 millions d’euros. Et les carnets de commande sont au beau fixe y compris chez Windelo où les catamarans haut de gamme d’une valeur de plus d’un million d’euros sont sur liste d’attente. « Ce sont souvent des chefs d’entreprises qui viennent du monde entier et qui achètent ces catamarans pour faire un tour du monde en toute autonomie » nous confie un représentant de Windelo.

Lors d’un déjeuner sur la terrasse panoramique du restaurant Pub del Mar doté d’espaces privatisables, le maire Stéphane Loda nous expose son projet pour la ville.

Via un projet d’investissement de 60 millions d’euros, la mairie vise à atteindre 2000 emplois d’ici 2026 avec la création d’une nouvelle zone d’activité économique, d’un nouveau bassin près de la capitainerie pour accueillir 100 catamarans de plus et d’un campus d’études universitaires nautiques avec le rapatriement de l’institut nautique de Méditerranée situé aujourd’hui à Saint Cyprien.

Avec pour objectif de devenir la capitale du catamaran et du nautisme en Méditerranée.

Parallèlement le maire vient également de signer un projet visant à transformer le front de mer pour rendre la voirie aux piétons. La promenade de la Côte-Vermeille, entre le port (l’aquarium Oniria) et la place Méditerranée va devenir piétonne avec de nombreux arbres plantés et la fin de la circulation des voitures sauf pour les riverains et les commerces.

L’objectif est de terminer les travaux pour mai 2025.

Canet-en-Roussillon : une offre de tourisme d’affaires centrée sur le port et le nautisme, mais aussi sur l’oenotourisme et la thalasso

Si vous êtes une entreprise et que vous voulez monter un évènement sur le thème du nautisme, Canet-en-Roussillon pourrait être une bonne idée. La société Sillages dont la mairie est administratrice propose toute une gamme d’activité : jet ski, parachute ascensionnel, efoil, découverte des vieux gréements catalans, de l’aquarium.

Le port en lui-même propose plusieurs espaces au sein de l’aquarium (Bac à requin terrasse, espace maquettes, salle de projection), mais aussi au sein de l’Ecoute du port, le premier rooftop dans un port français. Cet espace comprend une terrasse panoramique de 100 M2, une salle de conférence de 125 et plusieurs salles de réunion/bureaux qui offrent une belle vue panoramique sur le port de plaisance de Canet. De quoi travailler avec vue.

En dehors du port, la ville abrite bien d’autres salles de réunion de premier choix comme les Voiles Rouges où l’on trouve plusieurs espaces modulable d’une superficie totale de 1800M2, l’air du mas pour organiser des grillades/méchouis, le théâtre Jean Piat ou la galerie des hospices.

Pour ceux qui sont plus attirés par la terre ou le vin, on peut changer totalement d’ambiance en 10 minutes en se rendant sur les hauteurs de la ville parmi les collines où sont disséminés des vignobles.

Au mas de Baux on a l’impression d’être sur une autre planète : ce mas occitan a été superbement rénové par Serge, un ancien rugbyman et Marie-Pierre. Le couple qui cultive uniquement des vins bio et propose des visites dégustation, des pique-niques, des concerts l’été et commercialise ses différents espaces aux entreprises.

Enfin après toutes ces activités si vous souhaitez vous relaxer, l’hôtel les Flamants Roses offre tout le confort dont une thalassothérapie de très haut niveau en bord de plage (voir notre test de l’hôtel les Flamants Roses).

Loin d’être une ville de retraités, Canet-en-Roussilon s’impose par son dynamisme et son excellent positionnement sur le marché du tourisme d’affaires et du secteur nautique haut de gamme. Idéalement située entre la France et l’Espagne, au bord de mer non loin des Pyrénées et de Perpignan, nul doute que le pari de la ville sur le tourisme d’affaires devrait être un succès.

SOURCE : Business Travel.