Skip to main content

HYERES : Stéphane RAMBAUD s’interroge sur le projet…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
28 Fév 2024

Partager :

HYERES : Stéphane RAMBAUD s’interroge sur le projet de regroupement de trois cliniques

Depuis quelques temps déjà, le projet de regroupement de trois cliniques de la région Ouest-Var suscite des réactions passionnées au sein des exécutifs locaux.

Sans préjuger de l’avenir qui lui sera réservé, il est maintenant nécessaire de solliciter l’avis du ministère de la santé. Dans ce but, Stéphane Rambaud, député du Var, demande, par le biais d’une question écrite, à la ministre de la santé de se prononcer. Ayant à sa disposition les services capables d’une expertise transversale, il espère que cette initiative permettra enfin de dépassionner le débat et d’ouvrir des perspectives nouvelles qui soient à la hauteur du seul impératif qui compte, l’avenir de l’organisation de l’offre de soins de l’ouest-Var et la santé de ses habitants.

QUESTION ECRITE

Stéphane Rambaud, député de la 3e circonscription du Var,  attire l’attention de Mme la ministre du travail, de la santé et des solidarités sur l’opportunité du projet de regroupement de trois cliniques de soins sur la commune de La Crau. En effet, le groupement Sainte-Marguerite a le projet de réunir trois cliniques, les cliniques Saint-Jean et Saint-Roch de Toulon et la clinique Sainte-Marguerite de Hyères, en une seule entité sur la commune de La Crau. Ce pôle de santé permettrait de créer un établissement de 600 lits, un service d’urgence d’une capacité de 25 000 passages par an, 40 postes de dialyse, 40 postes de chimiothérapie, 25 places en réanimation, 31 salles opératoires, une maternité, un service de radiologie doté de 3 scanners et de 3 IRM, un Ehpad de 90 lits, une crèche pour les enfants du personnel soignant et, au total, d’assurer la présence de 800 emplois dont ceux de 200 médecins et chirurgiens. Ce regroupement permettrait d’offrir aux patients un meilleur accueil et une prise en charge optimisée mais aussi des conditions de travail améliorées pour le personnel soignant, une réduction notable des délais pour les rendez-vous d’examens radiologiques ou d’analyses médicales et surtout de permettre de mieux se projeter dans la médecine de demain. La ville de La Crau, favorable à ce projet à 200 millions d’euros, a l’opportunité de pouvoir offrir un foncier suffisant, bien positionné à mi-chemin entre Toulon et Hyères, facile d’accès et de stationnement pour autoriser la réalisation rapide d’un tel projet. Ce regroupement de cliniques n’est pas en concurrence avec les hôpitaux publics de Sainte-Musse et Sainte-Anne mais, au contraire, en complète complémentarité avec eux, surtout en période estivale qui voit un afflux de patients, pour étendre l’offre de soins. C’est pourquoi il lui demande de bien vouloir lui préciser l’analyse qu’elle fait de ce projet et de lui indiquer si elle y est favorable.