Skip to main content

FOS SUR MER : Alliance stratégique entre Hy2gen et H2V po…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

FOS SUR MER : Alliance stratégique entre Hy2gen et H2V pour la décarbonation

H2V, spécialiste français de la production massive d’hydrogène vert et Hy2gen acteur international de la production de carburants durables créent un Consortium, pour développer ensemble une installation de production de e-SAF à Fos-sur-Mer.

Un rapprochement qui s’inscrit dans le renouveau industriel du territoire Marseille-Provence

 Pour la première fois depuis 50 ans, l’industrie dans le sud de la France connaît un tournant historique avec la décarbonation des activités industrialo-portuaires, sur le périmètre de Fos-sur-Mer notamment. L’alliance de deux acteurs majeurs autour d’un projet de carburants durables vient renforcer la position du territoire comme référence nationale et euroméditerranéenne en matière de décarbonation industrielle. Le projet consiste à produire du e-SAF (Electro-Sustainable Aviation Fuel) conçu à partir d’hydrogène bas carbone produit sur site et de CO2 capté dans la région. Chaque litre de e-SAF permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 86% par rapport à son équivalent fossile. Le Consortium a pour ambition de construire une usine de production de e-SAF à Fos-sur-Mer. À partir de 2030, le projet prévoit de produire 50 000 tonnes d’e-SAF directement utilisables dans les avions commerciaux. « Ce projet complète l’offre régionale de carburants durables et contribue à faire de la ZIP de Fos-sur-Mer une zone leader dans la production d’hydrogène vert et de e-SAF au niveau français et européen » précise Isabelle Campagnola-Savon, conseillère régionale, Présidente de la Commission Entreprises – Artisanat et commerce – Economie sociale et solidaire – Economie circulaire de la Région Sud.

Un partenariat puissant et inédit

H2V, déjà bien implanté localement avec le projet H2V Marseille Fos et Hy2gen, acteur international spécialisé dans la production d’hydrogène vert et de ses dérivés notamment l’e-SAF, unissent leurs expertises respectives. Ensemble, ils visent à alimenter les aéroports du quart Sud-Est de Toulouse à Nice, en passant par Marseille et Lyon. Julien Marteau, DG de Hy2gen France, explique : « La complémentarité technique et commerciale de Hy2gen et H2V est évidente et se base sur la construction de projets innovants. En unissant nos forces, nous allons concrétiser un projet précurseur qui donnera une dimension forte à la zone de Fos avec un rayonnement régional. » Alexis Martinez DG de H2V ajoute : « Il s’agit d’un projet sans équivalent en France basé sur la technologie Méthanol-to-jet. À terme, nous allons réduire les émissions de gaz à effet de serre de 164 000 tonnes CO2/an et générer 150 emplois. »

Pour Christophe Castaner, président du conseil de surveillance du Port de Marseille-Fos : « La décarbonation des activités et des transports ainsi que la réindustrialisation verte représentent une opportunité économique et stratégique pour le port. L’ambition est de faire du port de Marseille Fos un hub énergétique bas carbone grâce à de nouveaux investissements en matière d’aménagement et à de nombreux atouts déjà rassemblés sur la zone industrialo-portuaire, que ce soient les infrastructures, les compétences, ou le tissu industriel. En confortant la place du port de Marseille Fos comme leader sur les filières des vracs énergétiques en Méditerranée, le projet porté par Hy2gen et H2V contribuera à la pérennisation des trafics portuaires et à la compétitivité de l’industrie régionale à long terme. » Au cœur de ce partenariat figure la volonté de développer une filière de production française de carburants durables. Les deux acteurs répondront dans les prochains jours à l’appel à projet AAP CARB AERO de l’ADEME pour obtenir un soutien aux études d’ingénierie.

Un enjeu majeur pour le secteur de l’aviation

Ce partenariat permettra aussi au territoire de répondre aux exigences de la réglementation européenne ReFuelEU, imposant des seuils minimaux d’incorporation de SAF et e-SAF dès 2025, avec une augmentation progressive jusqu’en 2050. Dans l’aviation la transition vers des carburants durables se fera rapidement, sans nécessiter de coûteux changements de motorisation. Philippe Bernand, président du Directoire de l’aéroport de Marseille Provence, salue cette initiative : “La décarbonation du secteur aérien passe nécessairement par la production de carburants durables (SAF et e-SAF). Aéroport Marseille Provence soutient activement ce projet de création d’une filière territoriale de production de e-SAF. L’enjeu est de produire en volume suffisant et dans les meilleurs délais, en favorisant les circuits courts, contribuant ainsi à renforcer la compétitivité de notre aéroport pour les compagnies aériennes.” Cette alliance marque la première étape d’un projet ambitieux qui transformera durablement l’industrie régionale, ouvrant la voie à une économie bas-carbone. La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est en passe de devenir un leader incontesté dans la production de carburants durables pour l’aviation.