Skip to main content

DUBAI : Le Gouvernement allemand et la BEI accordent un d…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
6 Déc 2023

Partager :

DUBAI : Le Gouvernement allemand et la BEI accordent un don de 20 millions d’€ pour soutenir la transition énergétique de l’Ukraine

En marge d’un événement de la COP28 organisé par le partenariat énergétique germano-ukrainien, le ministère fédéral allemand de l’Économie et de l’Action pour le climat (BMWK), la Banque européenne d’investissement (BEI) et le ministère ukrainien de la Restauration ont convenu de leur intention de signer un accord de 20 euros sur la qualité de l’énergie.millions de dollars pour le programme de solutions d’énergie renouvelable (SER).

Cette subvention permettra d’améliorer les énergies renouvelables dans les municipalités ukrainiennes et de favoriser l’indépendance énergétique des institutions publiques.

Avec cette contribution, le gouvernement allemand entend soutenir la transition des systèmes énergétiques et la reconstruction verte conformément aux objectifs de l’Accord de Paris et à la voie de l’Ukraine vers l’Union européenne. Il s’agira d’un autre élément important de la coopération germano-ukrainienne de longue date dans le cadre de l’Initiative internationale pour le climat (IKI) et du partenariat énergétique germano-ukrainien.

Cette initiative aidera les municipalités à travailler en synergie avec les prêts-cadres existants de la BEI afin de mobiliser des fonds supplémentaires en faveur de l’action en faveur du climat, tels que le programme d’efficacité énergétique des bâtiments publics ukrainiens (UPBEE) (un prêt-cadre de 300 millions d’euros de la BEI pour la rénovation thermique des communautés ukrainiennes) et deux programmes de relance – le programme de relèvement précoce de l’Ukraine (UERP) et le programme de relance de l’Ukraine (URP) – d’un montant total de 540 millions d’euros et ciblant les territoires récemment libérés en Ukraine. Ukraine. En outre, il est prévu que le programme RES soutienne à l’avenir des prêts-cadres similaires de la BEI.

Après la rénovation des bâtiments, qui réduit considérablement la consommation d’énergie, l’intégration des énergies renouvelables dans les bâtiments publics est la prochaine étape importante. Le programme RES est conçu pour fournir des composants d’énergie renouvelable dans les bâtiments publics tels que les écoles, les hôpitaux et les jardins d’enfants. Il intégrera des systèmes d’énergie solaire, des solutions d’énergie à partir de la biomasse et des pompes à chaleur géothermiques. Des batteries de stockage seront également installées afin d’augmenter la résilience des bâtiments dans les endroits où le réseau est vulnérable. Le programme EnR permettra ainsi d’améliorer l’autonomie énergétique des bâtiments publics critiques et d’assurer la continuité opérationnelle même pendant les coupures de courant causées par les attaques russes contre les infrastructures énergétiques.

La Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH fournira l’assistance technique et les services de conseil nécessaires à la réussite du déploiement du programme, en particulier parce que de nombreuses municipalités ukrainiennes ne disposent pas des ressources nécessaires pour développer des projets et la documentation associée. La GIZ travaille avec l’Ukraine dans des domaines tels que les énergies renouvelables et la reconstruction verte depuis près de 30 ans.

Werner Hoyer, président de la BEI, a déclaré : « En tant que banque du climat de l’UE, nous considérons le programme de solutions pour les énergies renouvelables comme une étape importante pour la reconstruction de l’Ukraine. Cette initiative, soutenue par le gouvernement allemand, garantit que les bâtiments publics essentiels sont à la fois économes en énergie et équipés de solutions d’énergie renouvelable, favorisant ainsi la résilience et la sécurité énergétique de l’Ukraine.

Robert Habeck, ministre fédéral de l’Économie et de l’Action pour le climat (BMWK), a déclaré : « Avec cette contribution de l’Initiative internationale pour le climat (IKI), nous soutenons les efforts de l’Ukraine visant à promouvoir des solutions d’énergie renouvelable décentralisées pour un approvisionnement énergétique sûr et climatiquement neutre pour les citoyens ukrainiens. De telles solutions constituent non seulement une contribution essentielle à la décarbonisation du système énergétique, mais aussi une contribution importante à la reconstruction de l’infrastructure énergétique ukrainienne en raison de l’agression russe en cours. Grâce à notre soutien, nous inspirerons également d’autres actions, contribuerons à un système énergétique plus résilient et sécuriserons l’approvisionnement en énergie des infrastructures critiques. Je crois sincèrement que la transition vers la neutralité climatique peut être ancrée dans tous les efforts de reconstruction et j’admire la résilience et la détermination de l’Ukraine à faire face à la transition climatique et énergétique face aux menaces militaires.

Oleksandr Kubrakov, vice-Premier ministre chargé de la restauration de l’Ukraine et ministre des Communautés, des Territoires et du Développement des infrastructures , a déclaré : « Cet accord clé marque une nouvelle étape dans notre collaboration avec la Banque européenne d’investissement et le gouvernement allemand, une voie consacrée au renforcement de la sécurité énergétique de l’Ukraine dans le contexte de la guerre russe. L’orientation vers une transition énergétique verte est une démarche stratégique visant à réduire la dépendance énergétique globale. Les bâtiments publics consomment une quantité importante d’énergie pour l’éclairage, le chauffage, la climatisation et les appareils électroniques. L’intégration des énergies renouvelables présente plusieurs avantages : elle garantit la continuité des services, la réduction des coûts, la réduction des émissions, l’amélioration de la durabilité et la réduction de l’exposition à la volatilité des prix. L’objectif de cette coopération est clair : avec nos partenaires de l’UE, nous voulons renforcer la résilience de l’Ukraine, reconstruire le pays, soutenir les communautés et les villes d’une manière plus durable et plus verte que jamais.

Arrière-plan

L’Allemagne et l’Ukraine coopèrent dans le cadre du partenariat énergétique germano-ukrainien et de l’Initiative internationale pour le climat (IKI). Rien que l’année dernière, l’Allemagne a fourni plus de 200 millions d’euros pour soutenir le secteur énergétique ukrainien. L’Ukraine est un pays prioritaire avec lequel l’Initiative internationale pour le climat (IKI) entretient une coopération particulièrement étroite. L’IKI finance actuellement 16 projets en Ukraine pour un budget total approuvé de 293 millions d’euros, dont huit sont des projets bilatéraux (budget total : 74,3 millions d’euros) et huit sont des projets régionaux/mondiaux (218,7 millions d’euros pour l’ensemble des pays participants à la mise en œuvre). L’engagement d’IKI en Ukraine est axé sur une politique climatique ambitieuse et une coopération énergétique. En raison des effets de la guerre d’agression russe contre l’Ukraine, les activités de projet existantes ont été adaptées à la situation de crise et le portefeuille se concentrera de plus en plus sur les besoins de l’Ukraine en matière de reconstruction verte. Depuis 2022, l’IKI est mis en œuvre par le ministère fédéral de l’Économie et de la Protection du climat (BMWK) en étroite collaboration avec le ministère fédéral de l’Environnement, de la Protection de la nature, de la Sécurité nucléaire et de la Protection des consommateurs (BMUV) et le ministère fédéral des Affaires étrangères (AA).

Depuis le début de l’invasion à grande échelle de l’Ukraine par la Russie en 2022, la BEI a apporté une aide immédiate à l’Ukraine, en déboursant 1,7 milliard d’EUR de financements depuis 2022 et en aidant à financer des réparations d’urgence des infrastructures ravagées du pays. La banque de l’UE a également fourni une ligne de crédit de 4   milliards d’euros pour soutenir l’intégration des réfugiés ukrainiens dans les pays de l’UE. Par le biais de l’initiative « L’UE pour l’Ukraine » et de son fonds, la Banque reste déterminée à intensifier ses activités en Ukraine, conformément au mandat donné par les dirigeants de l’UE et en étroite coopération avec la Commission européenne, le Parlement européen, les États membres de l’UE et les partenaires internationaux.

Le Fonds de l’Initiative internationale pour le climat (IKI) a été créé en novembre 2019 dans le cadre de la plateforme de partenariats pour les fonds de la BEI, dans le but de catalyser les investissements consacrés à l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre et à l’adaptation aux effets du changement climatique dans les pays en développement. Pour ce faire, le Fonds IKI s’efforce de fournir des instruments financiers et une assistance technique aux bénéficiaires des secteurs public et privé, ainsi que des services de conseil aux banques centrales et aux institutions financières. Il soutient actuellement trois initiatives financées par l’Initiative internationale pour le climat : l ‘Initiative jordanienne pour l’efficacité énergétique, le Programme universel d’accès à l’énergie verte et le Programme pour l‘écologisation des systèmes financiers, ainsi que le prochain Programme de solutions pour les énergies renouvelables (SER) pour l’Ukraine, qui fournira des subventions à l ‘ investissement.