Skip to main content

DUBAI : COP28 – Iberdrola et Masdar signent une all…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
6 Déc 2023

Partager :

DUBAI : COP28 – Iberdrola et Masdar signent une alliance mondiale pour co-investir jusqu’à 15 milliards d’€

Le 5 décembre, lors de la COP28 de Dubaï, les géants mondiaux de l’énergie verte, Iberdrola et Masdar, ont annoncé un partenariat stratégique de 15 milliards d’euros visant à évaluer le développement conjoint de projets d’éoliennes offshore et d’hydrogène vert sur des marchés clés tels que l’Allemagne, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Après le co-investissement réussi d’Iberdrola et Masdar dans Baltic Eagle, en Allemagne, la nouvelle étape de cette alliance consistera à réaliser un co-investissement supplémentaire dans le cadre du projet éolien offshore East Anglia 3 de 1 400 mégawatts (MW) au Royaume-Uni. Les négociations concernant cette transaction sont en cours depuis plusieurs mois, et pourraient aboutir à une signature d’ici la fin du premier trimestre 2024. La participation de Masdar dans ce parc éolien pourrait être de 49%.

East Anglia 3 est actuellement en construction et sa mise en service complète est prévue pour le quatrième trimestre 2026. Le parc éolien a obtenu du gouvernement britannique, en juillet 2022, un contrat de différence (CfD) de 15 ans indexé sur l’IPC. Le projet fournira de l’énergie à plus de 1,3 million de foyers britanniques et créera 2 300 emplois.

Au-delà de la transaction relative à East Anglia 3, les deux entreprises collaboreront également pour investir conjointement dans de futurs projets éoliens en mer et d’hydrogène vert en Europe et sur d’autres marchés[1]. Le travail d’identification d’autres opportunités est déjà en cours. La valeur totale des investissements conjoints dans l’éolien en mer et l’hydrogène vert dans le cadre de cette alliance pourrait atteindre 15 milliards d’euros. Ces plans, annoncés lors de la COP28 aux Émirats arabes unis, démontrent l’engagement ferme des deux entreprises à accélérer la transition énergétique mondiale.

Le président de Masdar et président de la COP28 Sultan Al Jaber, ministre de l’Industrie et des Technologies avancées des Émirats arabes unis, a déclaré : « Nous saluons ce partenariat qui réunit les pionniers mondiaux de l’énergie propre, Masdar et Iberdrola, pour mettre en commun leur expertise et leurs ressources afin de promouvoir les énergies renouvelables en Europe et dans le monde. À la COP28, nous savons que le monde doit tripler sa capacité en matière d’énergies renouvelables d’ici à 2030 pour ne pas dépasser le seuil de 1,5C. Des partenariats solides tels que celui conclu aujourd’hui entre Masdar et Iberdrola nous permettront d’atteindre cet objectif. »

Le président exécutif d’Iberdrola, Ignacio Galán, a déclaré : « Maintenant que 118 gouvernements se sont déjà engagés à tripler la capacité des énergies renouvelables d’ici 2030 lors de la COP28, la réalisation de cet objectif nécessitera une action immédiate de la part de ces gouvernements et du secteur privé. Dans la continuité de notre engagement de longue date envers les énergies renouvelables, les réseaux et le stockage, cette alliance innovante avec Masdar démontre une fois de plus notre détermination à continuer à tenir nos promesses. »

« En combinant notre expérience dans le domaine des énergies renouvelables et notre solidité financière avec celles de Masdar, nous pouvons fournir une énergie plus sûre, compétitive et propre, plus rapidement. Nous sommes très heureux d’élargir notre alliance existante avec un partenaire de longue date de premier plan comme Masdar, de l’Allemagne, où nous sommes déjà en train de construire de nouvelles éoliennes en mer, au Royaume-Uni et à travers le monde. »

Le Directeur général de Masdar, Mohamed Jameel Al Ramahi, a déclaré : « Nous sommes ravis de collaborer une fois de plus avec nos partenaires stratégiques d’Iberdrola, alors que nous explorons le développement d’un des plus grands parcs éoliens offshore du Royaume-Uni et d’autres perspectives en Europe. Avec une abondance de ressources éoliennes, le Royaume-Uni et l’Europe sont des marchés clés pour Masdar. Alors que nous visons les 100 GW d’ici 2030, Masdar se concentre sur le développement de projets innovants dès les premières étapes pour renforcer davantage notre expertise dans l’éolien offshore. Nous sommes actifs au Royaume-Uni depuis plus d’une décennie, pionniers dans des projets emblématiques, dont le premier parc éolien flottant au monde. À la COP28, alors que le monde cherche à tripler la capacité d’énergie renouvelable pour assurer un avenir plus vert, des projets tels que le parc éolien offshore East Anglia 3 de 1 400 MW montrent comment nous pouvons créer des emplois, alimenter les foyers en électricité et réduire les émissions. »

IBERDROLA, UN LEADER DANS L’ENERGIE PROPRE

Iberdrola est le plus grand fournisseur d’énergie en Europe et l’un des deux plus grands à l’échelle mondiale, au service de plus de 100 millions de personnes à travers le monde. Le groupe possède 150 milliards d’euros d’actifs totaux, 41 GW d’énergies renouvelables en exploitation et 1,2 million de kilomètres de réseaux dans le monde.

Iberdrola a des projets d’éoliennes offshore d’une valeur de plus de 10 milliards d’euros en cours de construction dans le monde, tous entièrement financés, avec une chaîne d’approvisionnement garantie, et tous livrés dans les délais prévus.

L’installation des turbines est déjà en cours dans le cadre du projet Vineyard Wind 1 de 800 MW aux États-Unis – le premier parc éolien offshore à l’échelle commerciale dans le pays – et la première production d’électricité est prévue dans un avenir proche.

En juillet de cette année, Iberdrola a connecté le parc éolien offshore de Saint-Brieuc en France au réseau électrique. Il s’agit du premier projet éolien offshore à grande échelle à être réalisé dans la région de Bretagne.

En Allemagne, le parc éolien de Baltic Eagle est également en construction et sera opérationnel en 2024, tandis que East Anglia 3 au Royaume-Uni et Windanker en Allemagne devraient également entrer en production en 2026.

Ces projets s’ajouteront aux 1 258 MW de projets éoliens offshore opérationnels d’Iberdrola, dont West of Duddon Sands en mer d’Irlande, Wikinger en mer Baltique allemande et East Anglia ONE dans le sud de la mer du Nord, dans lesquels l’entreprise a investi près de 4 milliards d’euros.

MASDAR, LA CENTRALE D’ÉNERGIE PROPRE DES ÉMIRATS ARABES UNIS

Championne de l’énergie propre aux Émirats arabes unis et étant également l’une des entreprises d’énergie renouvelable à la croissance la plus rapide au monde, Masdar a œuvré à faire progresser le développement et le déploiement des technologies d’énergie renouvelable et d’hydrogène vert pour relever les défis mondiaux en matière de durabilité. Fondée en 2006, Masdar a développé des projets et établi des partenariats dans plus de 40 pays, contribuant ainsi à la réalisation de leurs objectifs en matière d’énergie propre et à la promotion du développement durable.

Masdar investit dans des projets d’énergie propre au Royaume-Uni et en Europe depuis 2013, notamment en réalisant des investissements importants dans le secteur du stockage de l’énergie par batterie, qui est essentiel pour surmonter les problèmes d’intermittence. L’année dernière, Masdar a racheté Arlington Energy, un développeur de systèmes de stockage d’énergie par batterie basé à Londres, qui a mis en service plus de 170 MW d’actifs. Au large des côtes écossaises, Masdar a développé le premier parc éolien offshore flottant au monde, le projet Hywind de 30 MW. Il y a dix ans, Masdar et ses partenaires ont également lancé le parc éolien offshore London Array de 630 MW, le plus grand du monde à l’époque. La division mondiale des éoliennes offshore de Masdar est basée à Londres, et la société poursuit une stratégie consistant à participer à des projets à grande échelle dès les premières phases pour renforcer davantage son expertise en tant que développeur éolien en mer.

Masdar est détenue conjointement par Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC), Mubadala Investment Company (Mubadala) et Abu Dhabi National Energy Company (TAQA). La société vise une capacité de portefeuille d’énergie renouvelable d’au moins 100 gigawatts (GW) et une capacité de production annuelle d’hydrogène vert allant jusqu’à 1 million de tonnes d’ici 2030.

À propos d’Iberdrola

Iberdrola, le plus grand fournisseur d’électricité d’Europe en termes de capitalisation boursière, et l’un des trois plus grands au monde, se positionne comme leader dans le domaine des énergies renouvelables, pionnier de la transition énergétique vers une économie à faibles émissions de carbone. Le groupe fournit de l’énergie à près de 100 millions de personnes dans des dizaines de pays. Les principaux marchés d’Iberdrola, qui se concentrent sur les énergies renouvelables, les réseaux intelligents et les solutions intelligentes pour les clients sont l’Europe (Espagne, Royaume-Uni, Portugal, France, Allemagne, Italie et Grèce), les États-Unis, le Brésil, le Mexique et l’Australie. L’entreprise est également présente sur des marchés en pleine croissance tels que le Japon, Taïwan, l’Irlande, la Suède et la Pologne.

L’entreprise emploie plus de 40 600 personnes et ses actifs s’élèvent à plus de 154,6 milliards d’euros. En 2022, Iberdrola a enregistré un chiffre d’affaires de près de 54 milliards d’euros, un bénéfice net de 4,34 milliards d’euros et a réglé 7,5 milliards d’euros de contributions fiscales dans les pays où l’entreprise opère. Elle contribue à soutenir plus de 400 000 emplois au sein des communautés à travers sa chaîne d’approvisionnement. Les achats des fournisseurs mondiaux ont dépassé 17,8 milliards d’euros en 2022. Référence dans la lutte contre le changement climatique, Iberdrola a investi plus de 150 milliards d’euros au cours des deux dernières décennies pour contribuer à la construction d’un modèle énergétique durable, fondé sur de solides critères environnementaux, sociaux et de gouvernance.