Skip to main content

DINARD : Jumping International, dernier arrêt avant Versa…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

DINARD : Jumping International, dernier arrêt avant Versailles !

Avec quatre des cinq meilleurs mondiaux et une incroyable densité de cavaliers du top 30, pour la plupart sélectionnés pour le prochain rendez-vous olympique, le Jumping International de Dinard (18-21 juillet), étape des Rolex Series, promet un spectacle sportif de très haut niveau.

« Que rêver de mieux ? » Dans le programme du Jumping International de Dinard, Danièle Mars, Présidente du concours, pose la question. La réponse est une évidence. Tout est, en effet, réuni pour faire du rendez-vous breton un moment exceptionnel, partagé avec 45 000 spectateurs passionnés. Quatre jours qui verront s’affronter un plateau sportif hors norme avec quatre des cinq meilleurs mondiaux mais aussi pléthore de cavaliers habitués à briller sur les plus beaux terrains.

Vainqueur l’an dernier du Rolex Grand Prix Ville de Dinard avec Elektric Blue P, l’Autrichien Max Kühner, n°3 mondial et très performant ces dernières semaines, peut espérer conserver sa couronne même si la concurrence sera rude sur les parcours dessinés par le Français Jean-François Morand, traditionnel chef de piste à Dinard. À commencer par le Suédois numéro 1 mondial, Henrik von Eckermann, ou encore les Suisses Steve Guerdat (n°4), champion olympique à Londres en 2012 et champion d’Europe 2023 mais aussi Martin Fuchs (n°8), déjà deux fois vainqueur du Rolex Grand Prix Ville de Dinard, en 2022 et 2021. Toujours fidèles au concours, le Néerlandais Harrie Smolders (n°20), les Belges Grégory Wathelet (n°27) et Pieter Devos (n°30), les Irlandais Shane Sweetnam (n°12), Conor Swail (n°15) et Darragh Kenny (n°25), les Américains Mclain Ward (n°15), vainqueur à Dinard en 2018, et Karl Cook (n°23), vainqueur il y a quelques semaines du Rolex Grand Prix de Rome, la Canadienne Erynn Ballard (n°22) ou encore le Mexicain Nicolas Pizzaro (n°48), tous voudront également s’illustrer.

Côté tricolore, les champions olympiques de Rio, Roger-Yves Bost, Philippe Rozier, et Kevin Staut (n°17) seront au rendez-vous. Numéro 5 et meilleur français au classement mondial, Julien Épaillard a lui aussi décidé de venir profiter du cadre exceptionnel du Val Porée. Nicolas Delmotte, vainqueur en 2017, Julien Gonin, Edward Levy mais aussi le cavalier local Nicolas Layec, ont également répondu présents. Victorieux du Derby l’an dernier avec Dune du Ru, Emeric George, fidèle au concours depuis son retour parmi les grands rendez-vous mondiaux sous l’impulsion de la famille Mars, viendra bien évidemment défendre son titre. Auteur de double sans-faute dans les Coupes des Nations de La Baule et Aix-la-Chapelle, François-Xavier Boudant, également vainqueur l’an dernier du prestigieux Grand Prix de Dublin (étape des Rolex Series), s’élancera parmi les favoris. Installée depuis plusieurs mois parmi les meilleurs, Mégane Moissonnier aura l’occasion de confirmer sa position.

En parallèle, les épreuves du CSI 3* (chef de piste : Jean-Philippe Desmaret) seront aussi l’occasion d’apprécier les performances de couples de haut niveau. Le CSI 1* offrira l’opportunité aux cavaliers moins expérimentés de fouler la même piste que les meilleurs mondiaux. Enfin, les épreuves Jeunes Chevaux constituent toujours une superbe opportunité de repérer ceux qui seront peut-être, dans quelques années les stars de la discipline.

TEMPS FORTS : 

Samedi 20 juillet 

  • Derby de Bretagne (CSI3*) à 1.45m
  • YH – Grand Prix Groupe Lamotte – Élevage d’Helby à 1.40m

Dimanche 21 juillet

  • CSI3* – Grand Prix Grand Hôtel Barrière à 1.50m
  • CSI5* – Rolex Grand Prix Ville de Dinard à 1.60m