Skip to main content

DAKAR : AfricTivistes plaide pour un usage plus responsab…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
9 Déc 2023

Partager :

DAKAR : AfricTivistes plaide pour un usage plus responsable des réseaux sociaux

AfricTivistes plaide aux “24H de sensibilisation” pour un usage plus responsable des réseaux sociaux.

Le samedi 2 décembre, AfricTivistes était à la médiathèque de Bargny pour prendre part à la séance de dédicaces du roman “La toile du déshonneur” de l’auteur, acteur communautaire et entrepreneur Ousseynou Aw.

e programme de la journée s’est déroulé dans l’après-midi en présence de proches, des invités et des partenaires, et s’est articulé autour de deux (02) activités : des débats et discussions sur la question des conséquences des réseaux sociaux sur la jeunesse sénégalaise et une séance de dédicaces dudit ouvrage.

L’événement a été marqué par la présence de professionnels de la sécurité numérique et des réseaux sociaux organisés sur deux tables rondes avec pour entre autres thématiques : “Attitude & prévention juridique en cas de contentieux sur les réseaux sociaux avec un regard croisé de la religion” et « Naviguer dans l’avenir : découvrir les opportunités infinies du numérique”.

Dans son rôle de partenaire, AfricTivistes, par les voix de son chargé de communication, Laïty Ndiaye et de la Digital Content Manager, Ndèye Fatou Diouf, s’est réjoui de cette contribution qui vient à un moment où « le cyberespace occupe une place prépondérante dans le quotidien des individus avec son lot de risques et de dangers, mais aussi d’opportunités ».

 Ils en ont profité pour indiquer qu’à travers plusieurs projets, AfricTivistes se déploie pour la promotion d’une utilisation responsable des réseaux sociaux et la sécurité numérique des internautes. « Au mois d’août, nous avons lancé une vaste campagne de sensibilisation et de lutte contre le cyberharcèlement dont sont victimes un grand nombre de femmes et de filles », a fait savoir Laïty Ndiaye.  Il a ajouté que préalablement plusieurs journalistes de la République démocratique du Congo et du Sénégal avaient été formées en sécurité numérique.

 A ce propos, Ndèye Fatou Diouf a précisé que le portail web, vitrine, de ladite campagne a été récemment mis à disposition des internautes et des victimes. L’objectif de cette plateforme adaptée à un large public est surtout de sensibiliser, prévenir et soutenir contre le cyberharcèlement à travers des fonctionnalités modernes et pratiques telles que le service de signalement des cas de cyberharcèlement, le quiz pour approfondir ses connaissances en la matière de manière ludique ou encore le ChatBot qui réagit aux questions diverses des internautes sur des sujets précis.

Par ailleurs, AfricTivistes a contribué activement aux échanges qui avaient pour but de formuler des recommandations pour un usage responsable des réseaux sociaux à l’endroit des jeunes présents dans la salle.