Skip to main content

CANNES : Le Monument du Souvenir Français de l’île Sainte…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

CANNES : Le Monument du Souvenir Français de l’île Sainte-Marguerite

En contrebas du Fort Royal de l’île Sainte-Marguerite, dans l’archipel des îles de Lérins, se dresse le cimetière des combattants de la guerre de Crimée (1854-1856), une guerre ayant opposé l’Empire russe à une coalition formée de l’Empire ottoman, de l’Empire français, du Royaume-Uni et du royaume de Sardaigne.

Si le conflit se déroule essentiellement en Crimée, autour de la base navale de Sébastopol, le Fort Royal a servi de lazaret[1] pour les malades et les blessés français revenus du front. Ceux qui décédèrent reposent sur l’île.

Le cimetière consiste en un carré de trente tombes militaires identiques au centre duquel s’élève une stèle en forme de colonne ionique tronquée surmontée d’une couronne de chêne. Sur une base carrée, on peut lire l’inscription suivante : « À la mémoire de 30 militaires morts en 1856 à l’île Sainte-Marguerite par suite de blessures reçues en Crimée – Honneur et patrie ». Sous la base de cette colonne, l’inscription « Souvenir Français Comité de Cannes 1893 » permet de dater l’érection de la colonne, soit près de 40 ans après la fin du conflit.

Un article paru le 26 février 1894 dans le journal local Le Courrier de Cannes et de la Provence, permet de dater l’inauguration du monument à la date du 25 février 1894. Cet article relate la cérémonie et retranscrit les trois discours prononcés à cette occasion.

Ainsi, ce monument aux morts, érigé seulement six ans après la fondation du Souvenir français, est le témoin de la volonté de l’association d’honorer la mémoire des victimes des conflits du XIXème siècle, antérieurs à 1870. Par ailleurs, le comité de Cannes ayant été créé en 1892, l’érection de ce monument est l’une de ses premières réalisations. En 2014, les archives municipales de Cannes publient Un siècle de vie cannoise 1850-1950, un ouvrage dans lequel les pages 264 à 269 sont consacrées au Souvenir Français sur l’île de Sainte-Marguerite.

Le cimetière a été rénové en 2006 par la ville de Cannes et par le Souvenir Français.

Le cimetière est à proximité d’un cimetière musulman, dans lequel sont enterrés de nombreux prisonniers de la guerre de conquête de l’Algérie, regroupés sur l’île à partir de 1841, seuls ou en famille, selon l’historien Xavier Yacono et Jacques Murisasco, président de l’Association de défense du patrimoine historique de l’île. Les morts, dont des enfants, furent inhumés en contrebas du fort.

SOURCE : La lettre n°96 du Souvenir Français.