Skip to main content

BARCELONE : Orient Express Racing Team – Premier vo…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

BARCELONE : Orient Express Racing Team – Premier vol de l’AC40 Orient Express Racing Team

172 ans après la victoire de la Goélette America dans les eaux anglaises (22 août 1851) et à 1 an de l’ouverture des festivités à Barcelone pour la 37e édition de l’America’s Cup (22 août 2024), l’équipe française, dirigée par Stephan Kandler et Bruno Dubois, est à poste dans la capitale catalane et a tiré ses premiers bords en AC40 ce mardi 22 août. Tout un symbole !

Premières sensations en vol :

Quentin Delapierre, Kevin Peponnet, les deux pilotes, Matthieu Vandamme et Jason Sounders, les deux régleurs, ont pris les commandes du monocoque à foils avec une certaine confiance après des semaines d’entrainement sur simulateur, mais avec tout de même un fond d’appréhension et d’excitation. Les conditions sur le plan d’eau n’étaient pas propices au vol ; cependant, dans un vent maximum de 6,5 nœuds, l’équipage d’Orient Express Racing Team est parvenu à faire voler le premier AC40 français !

Quentin Delapierre, skipper/pilote sur l’AC40 Orient Express Racing Team : « Superbes sensations. Ça fait une semaine et demie que nous avons reçu l’AC40 et un peu plus que nous sommes installés à Barcelone. Je vois toute l’équipe travailler dur pour que cette journée arrive. C’était génial de naviguer sur notre Orient Express et, qui plus est,avec peu de problèmes. On a réussi à naviguer comme on le voulait et, à bord, à réaliser tout ce qu’on souhaitait. L’AC40 est incroyable avec son autopilote. Une première pour moi. C’est très impressionnant. C’était juste génial.Puis, voir tous les techniciens avec le sourire, j’étais content pour eux. Nous avons désormais un bel outil disponible pour faire des entrainements de qualité. Nous allons donc enchainer les navigations. »

Jason Sounders, régleur sur l’AC40 Orient Express Racing Team : « C’était incroyable de pouvoir naviguer ici à Barcelone avec notre nouveau bateau. Il ne procure pas les mêmes sensations que d’autres. C’était fin aux réglages, nous avions beaucoup de puissance avec les voiles. C’était très agréable.
La principale différence, c’est l’autopilote ; il fonctionne très bien, il est pertinent. Avoir une machine qui contrôle une partie du bateau, ce n’est quand même pas rien. Avec les deux voiles, le champ de vision est différent, il faut qu’on s’y habitue. A bord, je règle les voiles, au vent, la grand-voile, sous le vent, le foc. Avec MatthieuVandame, nous devons nous adapter à ces deux rôles différents.»

Thierry Douillard, coach de l’équipe : « 22 août 2023, le premier AC40 français en navigation ! C’est une nouvelle grande étape pour l’équipe.Il y a eu un tel travail de fait depuis la naissance du projet. Puis, un travail exceptionnel du shore team les semaines passées et aujourd’hui, l’équipe sur l’eau a été capable de sortir dans des conditions pas faciles avec très peu de vent ; à peine de quoi décoller. Nous avons réalisé deux décollages en remorquage et, après, les marins sont partis en autonomie.

Les objectifs aujourd’hui étaient doubles. Au niveau technique, il s’agissait de tester le matériel, voir si la calibration est bonne. Puis, bien sûr, il fallait voir les sensations des marins. De ce côté, nous avons réalisé un gros travail sur simulateur depuis quelques semaines. Cet après-midi, on a pu voir Quentin, Kevin, Matthieu et Jason, sauter dans le bateau un peu comme ils sautent dans le simulateur. Grâce à ces bonnes références, nous pouvons réussir à tirer des bords rapidement.

Bien sûr, la liste de tâches est encore énorme, mais c’est une bonne première journée pour prendre confiance.Tous les feux sont au vert ! »

Et maintenant ?

A 24 jours des premières régates préliminaires de Vilanova (14 au 17 septembre), en flotte face aux cinq autres équipes engagées sur la 37eAmerica’s Cup, le moindre jour d’entrainements a son importance. Les conditions météos de la fin de semaine sont propices à de belles navigations, le vent montant graduellement pour finir par de la brise. Les Bleus vont donc enchainer au maximum les sorties sur le plan d’eau de Barcelone.

Un projet crescendo

Huit mois tout juste après avoir reçu le soutien de son partenaire titre le groupe Accor et ses marques Orient Express et All.Com, les Bleus sont dans le temps de leur projet.

Stephan Kandler, CEO : « Naviguer sur notre AC40 est une étape importante pour l’Orient Express Racing Team. Je suis extrêmement fier de l’équipe – tout le monde a travaillé d’arrache-pied pour mettre le bateau sur l’eau et entre les mains des marins le plus rapidement possible. Nous avons parcouru un long chemin au cours des huit mois qui viennent de s’écouler, depuis que nous avons la confiance de notre partenaire Accor et ses marques Orient Express et All.Com ; ce qui nous a permis de nous lancer sur la 37e America’s Cup. Nous nous sommes entraînés depuis début juin sur notre simulateur, nous avons sélectionné nos équipes challenger pour l’America’s Cup, de la Women’s America’s Cup et de la Youth America’s Cup et nous sommes en train de construire notre AC75. Cette plateforme et cette équipe d’experts hors-normes nous permettent également de mettre au point des technologies innovantes et de mener des projets de R&D pour agir concrètement sur la transition écologique de la mobilité (logiciels, matériels, hydrogène…).
Nous savons que nous avons une bonne liste de travail à abattre, mais nous avons les bonnes personnes aux bons postes au sein d’un équipe soudée et positive.  »