Skip to main content

BANDOL : L’histoire d’une danseuse qui arrête…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
12 Fév 2024

Partager :

BANDOL : L’histoire d’une danseuse qui arrête de danser

Le spectacle « Eh bien dansez maintenant » qui se déroulera le 16 février à 20h30 au Théâtre Jules Verne, se situe entre le théâtre et la danse.

Cette coproduction Ville de Bandol et Chateauvallon-Liberté explore, à travers le mouvement du corps, l’impact des origines familiales…

C’est l’histoire d’une danseuse qui arrête de danser. Des membres de sa famille sont dans la salle. Or, elle les a interdits de spectacle. Elle panique, appelle, convoque, jusqu’à devenir sa propre mère, enceinte d’elle-même, en 1983, le jour de son mariage à Fréjus. Débute alors 30 ans d’une saga familiale, la sienne, moitié « ritale », moitié française, moitié sud, moitié nord, moitié Toulon, moitié Limoges, moitié riche, moitié pauvre.

Dix personnages, qui racontent l’enfance et plus, de cette jeune danseuse, de son corps, pris entre les feux de deux familles que tout oppose. C’est parce qu’elle va relire son histoire en empruntant les corps et les voix de ceux qui l’ont faite qu’elle pourra reprendre le cours de son spectacle et continuer de danser.
Reprendre possession de ses membres, jusqu’au bout des doigts. Reprendre possession de l’Histoire. «Eh bien dansez maintenant !» est une autofiction qui questionne le rapport que nous entretenons avec nos mémoires, avec notre héritage. De quoi notre corps hérite-t-il ? Qu’est-ce qui fait qu’on a toujours mal au même endroit, ce point dans le dos, ce poids sur la poitrine, qu’est-ce qui fait qu’on s’affame ou qu’on se goinfre, qu’est-ce qui fait qu’on se bat contre un corps qui, pense-t-on, doit nous obéir ? Comment se défait-on du poids qu’on nous fait porter enfant pour prendre enfin son poids d’adulte ? Antonio Gramsci disait : « Celui qui ne sait pas d’où il vient ne peut savoir où il va. » Et si j’allais voir avant si j’y suis ?

Je prends mon billet

SOURCE : Ville de Bandol – Newsletter hebdo du 12 au 18 février 2024