Skip to main content

BANDOL : A bicyclette… !

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
15 Avr 2024

Partager :

BANDOL : A bicyclette… !

Lors de la réunion publique du 12 avril dernier, en salle Pagnol, la municipalité a présenté l’étude menée par le cabinet Immergis pour la réalisation d’un circuit cyclable à Bandol dans les années à venir.

Retour sur un dossier structurant.

Pourquoi définir un schéma directeur des mobilités dites «actives»?

Ce schéma est un outil de programmation et de planification qui permet de définir les actions à mettre en place à court, moyen et long terme pour améliorer et encourager les pratiques cyclables et piétonnes.

Développer ce type de mobilité en ville présente de nombreux avantages et répond au «Plan vélo» national mis en œuvre par l’Etat. Ainsi, ces actions participeront à réduire les émissions de gaz à effet de serre, à améliorer les conditions de circulations, à développer les pratiques sportives bénéfiques pour la santé et constitueront évidemment un gain économique pour les usagers.

Un contexte de développement favorable

La pratique du vélo connait une progression significative depuis quelques années. À titre d’exemple, le taux moyen de pratique quotidienne a gagné 4% en 2022 et le nombre de kilomètres de pistes cyclable a progressé de 26% depuis la présentation du plan vélo en 2018. Malgré son territoire vallonné, Bandol présente de véritables atouts pour développer ce type de mobilité, comme la proximité des principaux équipements. À titre d’exemple, des études ont été menées sur les temps de transport à vélo pour atteindre le collège Raimu, la gare, le stade Deferrari ou encore les écoles maternelles et la majorité de la population bandolaise peut y accéder en moins de 15 minutes. Pour l’école Octave Maurel, 86% des élèves peuvent s’y rendre en pédalant moins de 10 minutes !
Par ailleurs, le cabinet d’étude identifie un véritable potentiel d’intermodalité (gare SNCF et aire de covoiturage proche), ainsi qu’un réseau de cyclotourisme qui se développe avec les projets d’itinéraires, notamment le projet intercommunal qui cheminera de La Ciotat vers Toulon.

Quelles actions à mettre en œuvre ?

A ce jour, il existe à Bandol des bandes cyclables sur la D559 (extérieurs de la commune) et sur le boulevard de Marseille, ainsi qu’un double sens cyclable dans la Montée Voisin et bien sûr la nouvelle voie verte de l’entrée de Bandol jusqu’au square Bir Hakeim.

Les enjeux de ce schéma directeur des mobilités « actives » consistent à :
• Jalonner les itinéraires cyclistes en projet (signalétique horizontale et verticale)
• Desservir les points d’intérêt (gare, commerces, stade, enseignement, équipements culturels ou touristiques)
• Etendre la zone 30
• Renforcer la sécurité des bandes cyclables existantes (notamment sur la route départementale)
• Réfléchir au déplacement et au renforcement des stationnements pour vélos
• Se connecter aux communes voisines

Pour ce faire, la municipalité et le cabinet Immergis vont élaborer un maillage hiérarchisé, un plan d’action pour renforcer les services liés à la pratique du vélo et définir plusieurs scénarios d’aménagement réalisables.

La réalisation du circuit se déclinera ainsi en plusieurs temps :
• Courant 2024, traitement des aménagements légers avec signalétique verticale et horizontale et renforcement des espaces de stationnement pour vélo.
• Sous 3 à 8 ans, traitement des aménagements lourds : transport en site propre et voie partagée, dispositifs pour la réduction de vitesse.

SOURCE : VILLE DE BANDOL – Newsletter hebdo du 15 au 21 avril 2024