Skip to main content

AVIGNON : Eva JOSPIN au Palais des Papes

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

AVIGNON : Eva JOSPIN au Palais des Papes

Jusqu’en janvier 2024, les vastes salles médiévales d’un palais construit par des hommes pour des hommes est investi par les créations architecturales oniriques d’une artiste plasticienne : Eva Jospin.

EVA JOSPIN

Diplômée de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, Eva Jospin compose depuis une quinzaine d’années des paysages forestiers et architecturaux qu’elle développe dans différents médiums.

Lauréate du Prix de l’Académie des Beaux-Arts en 2015, pensionnaire de la Villa Médicis à Rome en 2017, elle a déjà exposé ses œuvres dans les plus grands musées du monde. Elle trouve cette année dans le Palais des Papes un cadre à l’échelle de ses œuvres de carton et de fils, entre inspirations minérales et végétales.

PALAZZO

Au fil de la visite du Palais, on trouvera ses œuvres disséminées dans différents espaces, se jouant chaque heure et chaque saison de la lumière changeante qui traverse les grands vitraux.

Trois sculptures monumentales, essentiellement réalisées en carton, ont ainsi pris place sous la voûte de la Grande Chapelle. La sculpture Côté Cour Côté Jardin, dont le titre évoque une scène de théâtre, livre ses deux faces. Dans le répertoire classique, nombreuses sont les œuvres théâtrales ou lyriques dont l’action se situe entre ces deux espaces. D’un côté le palais, la place, symbole de la cité et de la loi. De l’autre, la forêt, les mondes souterrains où règnent le mystère et l’intervention de personnages magiques. L’œuvre Nymphées tire son nom des majestueuses fontaines de la Rome antique et invite les visiteurs à traverser ses deux arches au centre de la chapelle, jouant des perspectives, des échelles et de la lumière.

Le Cénotaphe enfin, monument à la mémoire des défunts, sculpté dans un style empruntant à celui des Capricci du XVIIIe siècle, dresse dans la lignée ses colonnes parcourues de lianes ciselées comme autant de veines végétales.

SUITE

SOURCE : Les Provençales Vaucluse Provence