Skip to main content

ANNECY : Le Môle, se reconnecter à soi et découvrir la na…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
11 Avr 2024

Partager :

ANNECY : Le Môle, se reconnecter à soi et découvrir la nature

Destination estivale secrète, à la découverte de Môle et Brasses.

Calme, espace et sérénité… le secret le mieux gardé ! Cet été, nous avons plus que jamais besoin de ce triptyque, symbole d’une liberté retrouvée et chérie. La montagne, naturellement lieu d’apaisement et de volupté, nous tend les bras pour un séjour sportif, ressourçant ou familial. Promenade à vélo ou e-bike, randonnée au cœur d’une nature préservée, camp de base pour des aventures insolites, le territoire de Môle & Brasses offre une déclinaison variée d’activités pour tous.

Territoire à explorer au coeur de la Haute- Savoie, entre le lac Léman, le lac d’Annecy et le Mont Blanc et à proximité des grands centres tels que Genève, Annecy ou Annemasse, Môle & Brasses Tourisme regroupe aujourd’hui 12 villages traditionnels entre montagne et vallée :

Viuz-en-Sallaz, Ville-en-Sallaz, Faucigny, Onnion, Saint-Jeoire, Fillinges, Saint-Jean- de-Tholome, Marcellaz, Bogève, La Tour, Peillonnex et Mégevette.

Sous leur apparence de petits villages de campagne, ces villages, tous aussi contrastés que complémentaires, regorgent d’adresses et de découvertes en tous genres. À la fois accessible, authentique et préservée, la destination prend des allures de «secret spot’»… Telle une véritable chasse au trésor, il faut d’abord sortir des sentiers battus pour ensuite s’émerveiller des surprises qu’elle nous réserve !

Au programme :

Faire le plein de culture et découvrir la richesse du patrimoine local

Des activités ressourçantes ou sportives

Une destination Toutoufriendly

Carnet d’adresses : trésors d’artisans et hébergements confidentiels ?

L’agenda printemps été 2024

Il n’est pas le sommet le plus haut de Haute-Savoie, et pourtant on le reconnait entre mille. Formant un îlot montagneux de la forme d’un cône presque parfait, le Môle culmine à 1863 m d’altitude et a la particularité d’être l’unique montagne à n’appartenir à aucune chaîne de montagnes. C’est d’ailleurs depuis le Môle qu’en 1776, le Mont-Blanc a été mesuré pour la toute première fois et qu’on lui a attribué l’altitude de 4804 m.

On aime aller au Môle pour se reconnecter à soi et découvrir la nature. Où que l’on se trouve, sa biodiversité ne cesse de surprendre et reste à préserver : cerfs, chamois, marmottes, renards, tétras lyre, faucon pélerin… Côté botanique, orchidées, gentianes ornent ses paysages. Ressourçant, apaisant !