Skip to main content

TOULOUSE : Une installation vidéo entre documentaire et f…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
11 Mai 2024

Partager :

TOULOUSE : Une installation vidéo entre documentaire et fable de science-fiction

Pour sa seconde édition, le Nouveau Printemps fidèle à ses valeurs d’accès à la culture, de cohésion sociale et d’inclusion, s’associe à de nombreux établissements scolaires et acteurs sociaux.

Au-delà d’un programme gratuit de visites guidées et d’ateliers jeune public, mais également d’un accès gratuit à l’ensemble des expositions et des médiations nombreuses pour les groupes scolaires et le champ social, le festival s’engage dans une démarche proactive et rend ses propositions accessibles à toutes et tous, à travers des projets participatifs avec des établissements scolaires et d’enseignement supérieur et des associations, ainsi que des propositions nombreuses et inclusives en direction des publics en situation de handicap.

Le Nouveau Printemps mène un projet pédagogique au long cours avec des collèges et lycées de l’Académie. Pendant plusieurs mois, les enseignant·e·s de spécialités d’arts plastiques d’une trentaine d’établissements scolaires vont explorer avec leurs étudiant·e·s les terrains de recherches proposés par Alain Guiraudie et ses artistes invité·e·s.
Parmi ces thématiques : les dispositifs de narration, l’archive, les formes de résistances ou encore les promesses de demain.

L’occasion pour les élèves de s’approprier ces questionnements en étant totalement libres dans l’exploration des pratiques artistiques.

Les œuvres conçues dans le cadre de ce projet feront l’objet d’une restitution collective et seront exposées le temps du festival. Le festival publiera une édition qui regroupera l’ensemble des productions des élèves, disponible gratuitement au point d’accueil du festival.

ALICE BRYGO ET LOUISE HALLOU

les oracles

PRODUCTION

Une installation vidéo entre documentaire et fable de science-fiction.

« Voilà la maison de retraite, la maison des oracles amnésiques et des voyants myopes, où l’on vient chercher des réponses, mais où personne ne sait ce qu’il adviendra… » C’est ainsi que Collette, 86 ans, nous présente la maison de retraite, en ouverture du film au cœur de l’installation. Ici se rencontrent différents personnages en fin de vie qui nous emmènent dans leurs mondes. Dans les échanges qui composent le film, une question revient, « Et toi, comment tu le vois, l’avenir ? ». L’archétype de l’oracle visionnaire, performant la sagesse, est convoqué pour penser et détourner les imaginaires qui entourent les personnes âgées, particulièrement dans ce lieu où celles-ci sont tenues à l’écart du monde. Ce film a été développé durant l’été 2023 dans le cadre de Transat, programme de résidence d’été des Ateliers Medicis. Diplômée du Fresnoy en 2022 et de l’ENSAD en 2019, Alice Brygo développe une pratique centrée autour de films et d’installations immersives, entre réalisme brut et fiction surréaliste. Son travail témoigne d’un sentiment d’isolement contemporain et de trouble face à une époque fragile. Il est traversé par des personnages entre-deux ou marginalisés, explore l’imaginaire de la fin du monde et le lien intime et politique que les individus entretiennent aux décors qu’ils investissent. Ses films ont été montrés dans plus d’une cinquantaine de festivals internationaux, notamment la Berlinale, Visions du Réel, ou Hot Docs. Son travail a aussi été exposé dans des institutions comme le palais des Beaux-Arts de Bruxelles, la Casa Conti Ange Leccia, le Salon de Montrouge, la grande Halle de la Villette ou encore le MAC VAL. En 2023, elle est lauréate du prix Occitanie Médicis.