Skip to main content

TOULOUSE : Tourisme nature entre rives et balcons, destin…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
8 Mai 2024

Partager :

TOULOUSE : Tourisme nature entre rives et balcons, destination Venerque !

Pour redécouvrir toute l’âme et tout le charme du pays toulousain, il faut parfois savoir prendre les chemins de traverse… la preuve par l’exemple avec Venerque et cet itinéraire balisé.

À une petite demi-heure à peine de la rocade toulousaine se trouve Venerque, une commune rurale de près de 3 000 habitants adossée aux rives de l’Ariège à quelques kilomètres à vol d’oiseau. D’ailleurs, ils sont nombreux dans cette zone qui est aussi une réserve naturelle, à la confluence avec la Garonne. Vous pouvez vous y rendre par le rail en vous rendant à la gare de Venerque – Le Vernet desservie par les trains régionaux faisant la liaison entre Toulouse et Ax-les-Thermes. Si vous venez depuis le nord par la route, on vous conseille de passer par les coteaux : les paysages sont champêtres, le relief vallonné et les villages typiques. La commune de Venerque est parcourue par plusieurs chemins de randonnée. Parmi eux, l’itinéraire « Passerelles entre rives et balcons » permet d’en faire le tour. D’une durée d’une heure trente, il part du boulodrome ombragé situé en contrebas du Pont Guitard pour se hisser sur le promontoire naturel formé par les coteaux offrant une vue plongeante sur la rivière, la plaine et, si le temps s’y prête, une bonne partie de la chaîne des Pyrénées.

À travers champs et bois

Le sentier passe ensuite à travers champs et bois, avant de revenir sur le vieux village par le cimetière et l’église classée de Saint-Pierre-et-Saint-Phébade. On recommande pour cette balade une bonne paire de chaussures car certains passages sont assez pentus, et on la déconseille aux vététistes pour cette même raison ! La trace de cet itinéraire est accessible sur hautegaronnetourisme.com À l’arrivée, les curieux feront un détour par l’avenue Jean-Pierre d’Assézat et ses bâtisses cossues de la première moitié du XXe siècle. Quant à ceux dont les pieds fatiguent, ils pourront les rafraîchir dans l’Ariège au niveau des départs des kayaks !

Pour approfondir votre visite au sud de Toulouse, d’autres parcours et activités sont proposés sur le site de l’office du tourisme du bassin auterivain

SOURCE : Conseil départemental de la Haute-Garonne