Skip to main content

TOULOUSE : Tom de PEKIN, artiste et militant

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
11 Mai 2024

Partager :

TOULOUSE : Tom de PEKIN, artiste et militant

Pour sa seconde édition, le Nouveau Printemps fidèle à ses valeurs d’accès à la culture, de cohésion sociale et d’inclusion, s’associe à de nombreux établissements scolaires et acteurs sociaux.

Au-delà d’un programme gratuit de visites guidées et d’ateliers jeune public, mais également d’un accès gratuit à l’ensemble des expositions et des médiations nombreuses pour les groupes scolaires et le champ social, le festival s’engage dans une démarche proactive et rend ses propositions accessibles à toutes et tous, à travers des projets participatifs avec des établissements scolaires et d’enseignement supérieur et des associations, ainsi que des propositions nombreuses et inclusives en direction des publics en situation de handicap.

Le Nouveau Printemps mène un projet pédagogique au long cours avec des collèges et lycées de l’Académie. Pendant plusieurs mois, les enseignant·e·s de spécialités d’arts plastiques d’une trentaine d’établissements scolaires vont explorer avec leurs étudiant·e·s les terrains de recherches proposés par Alain Guiraudie et ses artistes invité·e·s.
Parmi ces thématiques : les dispositifs de narration, l’archive, les formes de résistances ou encore les promesses de demain.

L’occasion pour les élèves de s’approprier ces questionnements en étant totalement libres dans l’exploration des pratiques artistiques.

Les œuvres conçues dans le cadre de ce projet feront l’objet d’une restitution collective et seront exposées le temps du festival. Le festival publiera une édition qui regroupera l’ensemble des productions des élèves, disponible gratuitement au point d’accueil du festival.

Tom De Pekin
Production

Dans ses dessins, des personnages discrètement subversifs évoluent dans des paysages au temps suspendu.

À travers ses travaux dessinés, filmés ou imprimés, Tom de Pekin, artiste et militant, s’intéresse aux rapports entre textes et images, détournant dans une veine érotico-ludique une iconographie souvent glanée : archive personnelle, anonyme ou sociale. Au fil de ses séries, le noir et blanc s’est estompé pour laisser place à la flamboyante palette de couleurs que l’on retrouve dans ses dernières œuvres. Le Musée Paul-Dupuy accueille une exposition pensée comme un dialogue poétique entre sa collection permanente et les imaginaires produits par les œuvres de Tom de Pekin. L’artiste crée également un dialogue avec les collections du musée, comme dans un jeu de miroir, et met en valeur les émotions et les désirs que la découverte des œuvres lui procurent. En coproduction avec le Musée des Arts Précieux Paul-Dupuy, mairie de Toulouse. Tom de Pekin est artiste, graphiste, dessinateur, peintre, réalisateur… Il aime réactiver des images, qu’elles soient intimes, anonymes ou appartenant à une culture commune, pour les réunir dans une archive personnelle qu’il prend plaisir à explorer, déployer, utiliser sous toutes ses formes. En confrontant ses interprétations à la gouache ou au crayon aux images qui l’ont inspiré, Tom rend compte de la mise en abyme des désirs qu’elles provoquent et du flux sentimental qui l’unit à elles. Il tente de faire exister l’espace qui pourrait se glisser entre les deux, dessinant une sorte de géographie de nos espaces imaginaires.