Skip to main content

TOULOUSE : Le Département lance les « Ateliers inclusifs »

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
21 Mar 2024

Partager :

TOULOUSE : Le Département lance les « Ateliers inclusifs »

Les « Ateliers Inclusifs » s’adressent aux adolescents haut-garonnais de 11 à 19 ans.

Proposés par une quinzaine de structures sur tout le territoire, ils permettent aux jeunes, qu’ils soient en situation de handicap ou non, de pratiquer ensemble un sport ou une activité culturelle. Explications.

Vivre et faire ensemble, s’accepter toutes et tous : voilà tout l’enjeu du nouveau dispositif lancé par le Conseil départemental pour accompagner les structures proposant aux jeunes des activités sportives artistiques ou culturelles, indépendamment de leurs différences. Cette aide va permettre à ces associations de bénéficier d’un ou de plusieurs intervenants spécialisés dans l’accompagnement des personnes en situation de handicap.

« Ce soutien traduit par l’exemple notre engagement en vue d’une société plus inclusive fondée sur le dialogue et le partage, sur l’égalité des chances et des droits. Ces ateliers sont un levier pour permettre de faire changer l’image du handicap aux yeux du public jeune, renforcer la socialisation entre adolescents et réduire les freins à l’accès des jeunes en situation de handicap aux pratiques sportives et culturelles», rappelle le vice-président Alain Gabrieli, en charge des personnes âgées, des personnes handicapées et de l’accès aux soins.

En 2023-2024, une vingtaine d’ateliers ou de stages sont concernés : cours de karaté, de basket, d’escalade, musique assistée par ordinateur, danse, théâtre, etc.

Elles témoignent

Sabrina Grenier, coordinatrice de la Maison des jeunes et de la culture de Montastruc-la-Conseillère fait partie des structures ayant répondu présent : « L’accueil inconditionnel de tous et de toutes, fait partie de nos valeurs. Aussi, nous réfléchissons à l’adaptation de notre pédagogie, je pense par exemple à nos cours de piano grâce à des codes couleurs pour les enfants autistes ou trisomiques. Nous avons aussi aménagé nos espaces pour permettre une plus grande accessibilité. Grâce au soutien du Département, une de nos salariées, Judie Dudek, professeure de poterie, a pu dégager du temps pour seconder Marine Roualdes, professeure de théâtre qui accueille notamment des jeunes en situation de handicap. Et nous allons encourageons la formation de l’équipe pour faciliter l’accueil de personnes en situations de handicap au sein des ateliers culturels et sportifs que nous proposons. »

Dans le Comminges, Corinne Garcia, 7 fois championne de France et double championne du monde, enseignante depuis 30 ans, dirige l’association de Yoseikan Budo, une discipline qui mixe plusieurs arts martiaux. Mère d’une fille en situation de handicap, elle aussi s’engage pour permettre l’inclusion dès le plus jeune âge : « La mixité des publics est une richesse pour tous et pour les parents un soulagement. Il n’est pas rare que certains fondent en larmes parce que leur enfant a été enfin accepté quelque part. Dans mes cours, le mot d’ordre est la bienveillance, que chacun prenne du plaisir, accepte les différences, et s’ouvre aux autres. » Grâce à l’aide du Département, Corinne Garcia compte bien rémunérer une mère bénévole afin qu’elle l’accompagne dans les cours pour la seconder auprès des enfants en situation de handicap cognitif ou moteur.

SOURCE : Conseil départemental de la Haute-Garonne