Skip to main content

TOULON : Vincent THIERY : « Nous sauverons Reconquête le …

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

TOULON : Vincent THIERY : « Nous sauverons Reconquête le 30 juin » !

Vincent THIERY : « Beaucoup d’entre vous s’interrogent sur notre avenir, sur nos choix stratégiques et sur notre capacité future à peser dans le débat national ».

Il ajoute : « Je souhaite, à travers ce message, vous rassurer : Reconquête! survivra !

Suite à la démission de Marc-Étienne Lansade, pour qui je conserve une amitié indéfectible, le siège de Reconquête! m’a confié la responsabilité de veiller au bon fonctionnement de la fédération. C’est une grande responsabilité, mais c’est également une récompense pour l’homme de droite que j’ai toujours été et que je serai toujours. Ceux qui me connaissent savent que je suis avant tout un militant de terrain avec une expérience politique forgée par 17 ans de militantisme.

Venons-en à ce qui vous intéresse le plus : notre avenir.

Pourquoi présentons-nous des candidats contre le Rassemblement National, au risque de passer pour des diviseurs ?

Tout simplement parce que nous n’avons pas le choix. Exiger que Reconquête! ne présente aucun candidat pour ces législatives anticipées, c’est ni plus ni moins que demander à Reconquête de signer son arrêt de mort et disparaître du paysage politique. Les élections législatives permettent à un parti d’avoir du temps de parole dans les médias et des financements publics. Ne pas présenter de candidats à ces élections, c’est donc décider de crever la bouche ouverte. Eric Zemmour a fait son maximum en décidant de ne pas se porter personnellement candidat, afin justement de ne pas être un obstacle à l’union. Cela a été refusé. Le choix est donc entre se faire hara-kiri ou présenter des candidats partout pour continuer à faire vivre nos idées.

Alors qu’une partie de notre famille se déchirait et découvrait ue trahison ignoble, Pierre Clavel et moi avons pris les choses en main. Dès le mardi 11, nous avons multiplié les appels téléphoniques et démarches afin de pouvoir investir des candidats dont la loyauté n’était pas à prouver dans le Var. Comme vous le savez peut-être, Emmanuel Macron a précipité ces législatives afin que très peu de candidats puissent se présenter à l’élection ; une stratégie que nous avons, dans le Var, réussi à déjouer avec l’investiture de 6 candidats sur les 8 circonscriptions

Pourquoi deux circonscriptions n’auront-elles pas de candidat ?

Dans la 4e circonscription, où Éric Zemmour avait fait campagne lors des dernières législatives, il n’y aura pas de bulletins Reconquête. C’est un choix d’Éric qui démontre que la main tendue au Rassemblement National est une démarche sincère. Il s’était engagé publiquement à ne pas présenter de candidat dans sa circonscription de cœur, nous respectons ce choix. Christiane Lardat, responsable de la 4e circonscription, s’associe à moi pour vous exprimer notre profonde compassion.

Dans la 8e circonscription, bien que la force militante ne soit plus à démontrer là-bas, nous avons eu des difficultés à trouver un candidat en mesure de préparer un dossier de candidature en bonne et due forme dans un délai si court. Sachez que nous avons fait le maximum, mais cela n’a pas suffi, j’en suis sincèrement désolé.

Nous ne donnerons pas de consigne de vote pour le premier tour dans ces deux circonscriptions, car nous pensons que vous avez toute l’intelligence nécessaire pour faire les choix qui s’imposent à vous. Je fais également partie de ceux qui pensent que les voix n’appartiennent à personne d’autre que vous.

Je sais la frustration que cela va faire naître au sein de ces deux circonscriptions, mais si vous souhaitez tout de même vous engager et militer à nos côtés, je vous invite à répondre à cet email, suite à quoi nous vous mettrons en relation avec les candidats des circonscriptions voisines dans lesquelles vous pourriez participer aux actions militantes. Nous allons également monter une cellule de phoning et de communication afin que vous puissiez militer sans devoir vous déplacer. Merci de bien vouloir, par retour de mail, nous indiquer votre volonté.

Comment allons-nous fonctionner pour cette élection ?

Tout d’abord, j’ai décidé de nommer Pierre Clavel comme délégué départemental adjoint. Il a su démontrer une loyauté et une détermination hors du commun lorsque la situation l’exigeait. Toutes ses décisions sont les miennes.

Cette campagne éclair nous impose, dans des délais si réduits, de ne pas faire de dépenses dans les comptes de campagne des candidats. Nous n’aurons donc pas la possibilité de tracter ni de boîter. Des actions de collage sont toutefois prévues sur l’ensemble du territoire une fois que nous aurons reçu le matériel. L’objectif doit être réaliste et réalisable : nous devons maintenir notre socle électoral. C’est la priorité.

Au niveau des circonscriptions, c’est avec une immense fierté que je peux vous annoncer que tous les délégués de circonscription sont restés loyaux et continuent de soutenir notre président, Éric Zemmour. Je souhaite les remercier et les féliciter : ils ont tous compris le piège tendu par le Rassemblement National et ont accepté de continuer la bataille. Il n’y a donc aucun changement de fonctionnement. Les délégués de circonscription non candidats faciliteront les démarches de nos candidats afin qu’ils puissent faire campagne du mieux qu’ils peuvent.

Parce que nous avons le courage de la vérité et que nous ne trahirons jamais nos idées pour plaire, risquant ainsi de nous renier une fois aux portes du pouvoir, nous deviendrons le seul parti de droite dans les temps à venir. Tenez bon et gardons ce panache que nous a transmis Éric. Je sais pouvoir compter sur chacun d’entre vous.

« Le vrai courage ne se laisse jamais abattre. » Fénelon ».

Beaucoup d’entre vous s’interrogent sur notre avenir, sur nos choix stratégiques et sur notre capacité future à peser dans le débat national. Je souhaite, à travers ce message, vous rassurer : Reconquête! survivra !

Suite à la démission de Marc-Étienne Lansade, pour qui je conserve une amitié indéfectible, le siège de Reconquête! m’a confié la responsabilité de veiller au bon fonctionnement de la fédération. C’est une grande responsabilité, mais c’est également une récompense pour l’homme de droite que j’ai toujours été et que je serai toujours. Ceux qui me connaissent savent que je suis avant tout un militant de terrain avec une expérience politique forgée par 17 ans de militantisme.

Venons-en à ce qui vous intéresse le plus : notre avenir.

Pourquoi présentons-nous des candidats contre le Rassemblement National, au risque de passer pour des diviseurs ?

Tout simplement parce que nous n’avons pas le choix. Exiger que Reconquête! ne présente aucun candidat pour ces législatives anticipées, c’est ni plus ni moins que demander à Reconquête de signer son arrêt de mort et disparaître du paysage politique. Les élections législatives permettent à un parti d’avoir du temps de parole dans les médias et des financements publics. Ne pas présenter de candidats à ces élections, c’est donc décider de crever la bouche ouverte. Eric Zemmour a fait son maximum en décidant de ne pas se porter personnellement candidat, afin justement de ne pas être un obstacle à l’union. Cela a été refusé. Le choix est donc entre se faire hara-kiri ou présenter des candidats partout pour continuer à faire vivre nos idées.

Alors qu’une partie de notre famille se déchirait et découvrait ue trahison ignoble, Pierre Clavel et moi avons pris les choses en main. Dès le mardi 11, nous avons multiplié les appels téléphoniques et démarches afin de pouvoir investir des candidats dont la loyauté n’était pas à prouver dans le Var. Comme vous le savez peut-être, Emmanuel Macron a précipité ces législatives afin que très peu de candidats puissent se présenter à l’élection ; une stratégie que nous avons, dans le Var, réussi à déjouer avec l’investiture de 6 candidats sur les 8 circonscriptions

Pourquoi deux circonscriptions n’auront-elles pas de candidat ?

Dans la 4e circonscription, où Éric Zemmour avait fait campagne lors des dernières législatives, il n’y aura pas de bulletins Reconquête. C’est un choix d’Éric qui démontre que la main tendue au Rassemblement National est une démarche sincère. Il s’était engagé publiquement à ne pas présenter de candidat dans sa circonscription de cœur, nous respectons ce choix. Christiane Lardat, responsable de la 4e circonscription, s’associe à moi pour vous exprimer notre profonde compassion.

Dans la 8e circonscription, bien que la force militante ne soit plus à démontrer là-bas, nous avons eu des difficultés à trouver un candidat en mesure de préparer un dossier de candidature en bonne et due forme dans un délai si court. Sachez que nous avons fait le maximum, mais cela n’a pas suffi, j’en suis sincèrement désolé.

Nous ne donnerons pas de consigne de vote pour le premier tour dans ces deux circonscriptions, car nous pensons que vous avez toute l’intelligence nécessaire pour faire les choix qui s’imposent à vous. Je fais également partie de ceux qui pensent que les voix n’appartiennent à personne d’autre que vous.

Je sais la frustration que cela va faire naître au sein de ces deux circonscriptions, mais si vous souhaitez tout de même vous engager et militer à nos côtés, je vous invite à répondre à cet email, suite à quoi nous vous mettrons en relation avec les candidats des circonscriptions voisines dans lesquelles vous pourriez participer aux actions militantes. Nous allons également monter une cellule de phoning et de communication afin que vous puissiez militer sans devoir vous déplacer. Merci de bien vouloir, par retour de mail, nous indiquer votre volonté.

Comment allons-nous fonctionner pour cette élection ?

Tout d’abord, j’ai décidé de nommer Pierre Clavel comme délégué départemental adjoint. Il a su démontrer une loyauté et une détermination hors du commun lorsque la situation l’exigeait. Toutes ses décisions sont les miennes.

Cette campagne éclair nous impose, dans des délais si réduits, de ne pas faire de dépenses dans les comptes de campagne des candidats. Nous n’aurons donc pas la possibilité de tracter ni de boîter. Des actions de collage sont toutefois prévues sur l’ensemble du territoire une fois que nous aurons reçu le matériel. L’objectif doit être réaliste et réalisable : nous devons maintenir notre socle électoral. C’est la priorité.

Au niveau des circonscriptions, c’est avec une immense fierté que je peux vous annoncer que tous les délégués de circonscription sont restés loyaux et continuent de soutenir notre président, Éric Zemmour. Je souhaite les remercier et les féliciter : ils ont tous compris le piège tendu par le Rassemblement National et ont accepté de continuer la bataille. Il n’y a donc aucun changement de fonctionnement. Les délégués de circonscription non candidats faciliteront les démarches de nos candidats afin qu’ils puissent faire campagne du mieux qu’ils peuvent.

Parce que nous avons le courage de la vérité et que nous ne trahirons jamais nos idées pour plaire, risquant ainsi de nous renier une fois aux portes du pouvoir, nous deviendrons le seul parti de droite dans les temps à venir. Tenez bon et gardons ce panache que nous a transmis Éric. Je sais pouvoir compter sur chacun d’entre vous.

« Le vrai courage ne se laisse jamais abattre. » Fénelon ».

Vincent THIERY
Délégué Départemental Reconquête! Var.