Skip to main content

TOULON : Revendications et positions syndicales

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
22 Fév 2024

Partager :

TOULON : Revendications et positions syndicales

Les organisations syndicales d’agriculteurs axent leurs revendications autour de trois grands sujets.

 1. Une reconnaissance de la profession pour lutter contre un sentiment de mal-être et de manque de considération de la profession : le soutien d’une grande majorité de la population illustre le fait que les Français ont compris tout l’enjeu du combat syndical mené par les agriculteurs qui sont certainement le premier maillon d’une souveraineté alimentaire à retrouver.

2. Une juste rémunération en faisant appliquer la loi EgAlim : promulguée le 30 octobre 2018 et complétée depuis par les lois EgAlim II et III, la loi EgAlim vise à protéger la rémunération des agriculteurs, notamment en assurant un meilleur équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire.

3. L’accumulation des normes : les agriculteurs sont avant tout des chefs d’entreprises qui travaillent et mettent toute leur énergie au profit du développement de leurs activités et de leurs exploitations. Comme tout chef d’entreprise français, ils voient les normes s’accumuler et subir une pression bien trop importante pour leur permettre aujourd’hui d’être concurrentiels et compétitifs dans un marché européen et international réglementairement déséquilibré.

Par ailleurs, la suppression annoncée par le gouvernement de l’avantage fiscal sur le gazole non routier (GNR) pour le secteur agricole et le BTP à partir de 2024 accentue les charges qui pèsent sur nos agriculteurs. Concerné également par la suppression de cet avantage fiscal, nul ne peut garantir que le BTP ne soit pas dans les startingblocks pour prendre le relais aux agriculteurs dans la rue.

SOURCE : UNION – La lettre patronale d’information(s)