Skip to main content

TOULON : Retour sur la première table ronde du Printemps …

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
8 Mai 2024

Partager :

TOULON : Retour sur la première table ronde du Printemps 2024

La soirée du 11 avril 2024 a marqué le début des discussions sur les enjeux énergétiques dans les divers territoires. Intitulée « Transition énergétique chez moi« , cette première table ronde du printemps 2024 a mis en lumière l’importance particulière de la question de l’énergie dans les territoires.

En effet, elle touche à la conception même du terroir, de son aménagement paysager au bâti.

En outre, l’objectif de cette session était de fournir aux différents participants des outils pour aborder la transition énergétique de manière efficace à leur échelle. Cela s’inscrit dans leur approche de construction, prenant en compte à la fois les matériaux à utiliser et leur mode de vie quotidien en termes de consommation, en fonction du contexte environnemental. Les discussions ont porté sur les meilleures solutions pratiques et techniques (comme la réduction des factures et de l’empreinte écologique) ou architecturales (comme la révision ou la rénovation des bâtiments) pour améliorer l’efficacité énergétique dans les régions.

Les différents intervenants ont soulevé de la manière dont ils contribuent au changement de regard sur les méthodes de construction et les types de matériaux efficaces, sur la répartition des politiques d’aides à l’énergie pour les ayant droit, mais aussi la place de la sensibilisation dans cette dynamique de transition énergétique.

Les intervenants

Éric Marro, urbaniste, CAUE Var

Éric Marro a rappelé le propos du Printemps 2024  et son importance dans l’élargissement des champs d’actions du CAUE Var dans le domaine de la sensibilisation. Il a ensuite montré la nécessité d’une complémentarité entre acteur professionnels, particuliers et État dans cette démarche de transition énergétique. Cet enjeu impacte nos pratiques de construction et de rénovation, ainsi que l’intégration de la nature en milieu urbain.

Mathieu Hillaire, Bien chez soi, Chargé de l’habitat MTPM

Mathieu Hillaire a abordé le concept du « Bien Chez Soi », un dispositif lancé par Toulon Provence Méditerranée en 2017. Ce programme vise à accompagner les propriétaires dans la rénovation énergétique, du montage de projet de réhabilitation à la recherche de financement. Ce dispositif s’inspire de France Rénov’, mis en place par l’ANAH, offrant aux propriétaires des aides pour divers travaux de rénovation, avec un accent particulier sur les matériaux biosourcés. Pour bénéficier de ces aides, les artisans doivent être certifiés RGE, garantissant des normes environnementales, et peuvent également accéder à la « Prime Renov’ » pour leurs pratiques de construction respectueuses de l’environnement.

Dans un second temps, il a souligné l’importance de l’utilisation des matériaux biosourcés par les artisans dans le cadre des travaux de rénovation et expliqué que, pour que les aides soient effectives pour les ménages, il est nécessaire que les artisans chargés de la rénovation soient certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ces artisans certifiés peuvent également bénéficier de la « Prime Renov’ », en raison des modes de construction artisanale respectueux de l’environnement qu’ils adoptent.

Frédéric Corset, directeur de l’association Envirobat-BDM

Frédéric CORSET évolue dans le domaine de l’écologie, en se concentrant notamment sur la rénovation du bâti et le développement d’outils d’évaluation environnementale, de sensibilisation et d’animation de réseau.

Dans son intervention, il insiste sur la vision globale nécessaire dans cette thématique multi-acteurs. Il souligne l’importance de sensibiliser les propriétaires et les agences de rénovation pour réussir la transition énergétique dans le bâti, en mettant l’accent non seulement sur les bonnes pratiques d’économie d’énergie, mais aussi sur le choix judicieux des matériaux.

Il a également souligné l’importance de prendre en compte les copropriétés dans cette dynamique, en les intégrant activement dans les débats publics, et mis en avant le guide de l’ANAH sur la rénovation énergétique des copropriétés comme une ressource précieuse pour ces initiatives.

Maxime Anton, architecte au CAUE Var

Maxime Anton a évoqué la nécessité d’être accompagné dans le cadre d’un projet de rénovation énergétique. En effet, il est important de penser le projet dans sa globalité avant de se focaliser sur l’installation d’un système de chauffage ou d’une éventuelle isolation.

L’analyse et diagnostic du bâti existant est une étape fondamentale permettant de préconiser en fonction de la structure et de la pathologie, telle ou telle intervention. Nos conseils tendent à prendre en compte une logique d’économie circulaire, mettant en avant le bon matériau au bon endroit.

Prochains rendez-vous

Notre prochain rendez-vous se portera sur les paysages de l’après-pétrole, au travers d’une conférence de Jean Pierre Thibault, président du collectif PAP, le jeudi 16 mai à 18h30.

Une deuxième table ronde aura lieu le jeudi 6 juin à 18h30. 

Cette soirée sera l’occasion de questionner la transition énergétique à l’échelle de notre territoire communal et de notre bassin de vie.

Conférence de Jean Pierre Thibault

SOURCE : La newsletter du CAUE Var ▪ Mai 2024