Skip to main content

TOULON : Retour de la Frégate multi-missions (FREMM) Lang…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
7 Mar 2024

Partager :

TOULON : Retour de la Frégate multi-missions (FREMM) Languedoc

Le 7 mars 2024, la Frégate multi-missions (FREMM) Languedoc est de retour à quai à Toulon après 7 mois de déploiement opérationnel.

Depuis le mois d’août 2023, la FREMM Languedoc aura rempli pleinement ses missions de patrouilles de surveillance maritime, de lutte contre les trafics illicites et de préservation de la sûreté maritime. Ces actions ont été conduites dans le golfe Arabo-Persique et le détroit d’Ormuz puis dans le sud de la mer Rouge, dans le golfe d’Aden et dans le détroit de Bab-el-Mandeb.
Dans un contexte instable, la FREMM Languedoc a contribué efficacement aux missions de sûreté maritime et de protection de la liberté de navigation le long d’artères maritimes vitales du commerce mondial. Dans ce cadre, elle a accompagné de nombreux navires civils en Mer rouge au cours de leur transit, et a intercepté à plusieurs reprises des drones et missiles en provenance du Yemen, tout en maintenant une posture non-escalatoire. Par ses différentes contributions, la FREMM Languedoc a permis de préserver de nombreuses vies, sans subir aucune perte matérielle ou humaine. Ces résultats sont à mettre au crédit de l’excellence et de la capacité d’adaptation des équipages de la Marine nationale au contact d’enjeux stratégiques soumis à des menaces caractérisées.
Pendant ses 217 jours de mer (150 en 2023 et 67 en 2024), dont plus de 200 jours passés en océan Indien et mer Rouge, l’équipage B de la FREMM Languedoc a réalisé 4 mois de déploiement, avant d’être relevé en opération par l’équipage A, afin d’allonger le déploiement de 3 mois. Cette relève d’équipage a permis de poursuivre sans interruption l’accomplissement des missions fixées par le Président de la République durant plus de 7 mois consécutifs.
Une frégate continue d’être engagée dans la zone intégrée à l’opération ASPIDES lancée par l’Union européenne le 19 février dernier. Cette participation s’inscrit dans le cadre historique de l’action résolue et continue des armées françaises aux côtés de partenaires du canal de Suez au détroit d’Ormuz.