Skip to main content

TOULON : Le Telegraphe ferme ses porte

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

TOULON : Le Telegraphe ferme ses porte

Demain le Telegraphe tire sa révérence, au moins pour cette saison.

Au programme : un apéro flamenco avec la famille Santiago, et surtout un concert événement, en clôture du METEK Festival.

Si le nom d’Ëda Diaz vous est encore inconnu, sachez qu’il ne restera plus très longtemps dans l’anonymat du grand public. Cette artiste franco-colombienne, au style coloré et résolument moderne, grimpe sur la scène du Telegraphe comme on gravit les marches d’une ascension.

Vous le savez, François a à cœur de vous offrir des moments rares, vibrants. Ce sera le cas demain soir, vendredi, avec ce concert bouquet final, qui prendra tour à tour des airs de fleurs, d’explosions, d’envolées, le tout en mouvements.
Ëda Diaz est chanteuse et contrebassiste. Elle crée, compose, interprète, entremêlant origines latines et Bretagne natale dans un savoureux élixir. À la croisée des genres, pop/électro/latino, on lui prête une « french touch à la colombienne », mais elle est bien plus que ça : sa musique est un bijou, et son spectacle une ode à la fête, à la célébration.

Demain c’est la dernière et donc l’ultime occasion de nous perdre ensemble, dans un univers sonore inclassable, entêtant. Vous êtes si peu pour l’heure à avoir pris vos places, pour ce rendez-vous d’exception ! Le Telegraphe vous invite donc, vous incite, à vivre vos meilleurs tremblements : la chair, le cœur, l’esprit, en rythmes, librement. Ils deviennent si rares, les espaces d’expression… Profitez du nôtre vendredi soir, en découvrant cette Beauté sauvage d’artiste femme, et en laissant toute la place à votre âme d’enfant.

JE RÉSERVE LA DERNIÈRE PLACE DE LA SAISON !