Skip to main content

TOULON : Exercice Tsunami zonal, vendredi 19 janvier

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

TOULON : Exercice Tsunami zonal, vendredi 19 janvier

EXERCICE TSUNAMI –  Le système d’alerte et d’information FR-Alert testé dans le Var pour un exercice tsunami zonal, vendredi 19 janvier.

Dans la matinée du vendredi 19 janvier, la préfecture de la zone de défense et de sécurité Sud organise un test du système d’alerte et d’information FR-Alert à l’échelle des 9 départements de l’arc méditerranéen potentiellement exposés au risque tsunami : Alpes-Maritimes, Var, Bouches-du-Rhône, Gard, Hérault, Aude, Pyrénées-Orientales, Haute-Corse et Corse-du-Sud.
Une notification sera ainsi envoyée sur les téléphones portables des personnes se trouvant sur le littoral des 9 départements pré-cités. Elle sera accompagnée d’un signal sonore spécifique. Aucune action n’est attendue de la part de la population.
Cet exercice se déroulera en configuration d’état-major, c’est-à-dire sur table et sans action sur le terrain, à l’exception d’une zone test au Grau-du-Roi (Gard) dans laquelle des étudiants de l’université d’Avignon seront déployés afin d’y faire des observations. Il est organisé en lien avec les 9 préfectures, la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC), la direction de la transformation numérique (DTNUM), le centre national d’alerte aux tsunamis (CENALT) et une équipe de chercheurs de l’université d’Avignon.

Cet exercice a trois objectifs principaux :

tester la chaîne d’alerte ;
> sensibiliser la population des communes littorales concernées à la réception d’une alerte sur smartphone et rappeler les réflexes à adopter ;
> évaluer les réactions des destinataires de l’alerte.

Deux liens seront intégrés dans le message d’alerte aux populations diffusé via FR-Alert :

o le premier, diffusé en interne aux communes du littoral, permettra de cartographier la réception (ou non) des notifications dans la zone terrestre et maritime potentiellement
impactée ; 
o le second lien renverra à un questionnaire de retour d’expérience permettant de recueillir l’avis des publics recevant les notifications.

CONSIGNES À LA POPULATION :

– Cet exercice « sur table » n’appelle aucune action ou réaction des destinataires de l’alerte (indépendamment de la possibilité de répondre au questionnaire sus-mentionné) ;
– Ne pas contacter les forces de l’ordre, les services de secours, ni les standards téléphoniques des préfectures de département et mairies concernées ;
– Ne pas relayer de fausses rumeurs ou de fausses informations sur les réseaux sociaux : X (anciennement Twitter), Facebook, Instagram.

Un message de début d’exercice et un message de fin d’exercice seront publiés vendredi 19 janvier matin sur les réseaux sociaux des préfectures concernées.