Skip to main content

TOULON : Déclenchement de la procédure de niveau 2 pour l…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
30 Mar 2024

Partager :

TOULON : Déclenchement de la procédure de niveau 2 pour la pollution aux particules fines

ALERTE POLLUTION DE L’AIR – La préfecture du Var déclenche la procédure d’alerte de niveau 2 pour pollution aux particules fines, samedi 30 mars.

Un épisode de particules désertiques de grande ampleur est en cours sur la région.
Le vent de sud soutenu entraîne les particules sahariennes sur une large partie de l’Europe et des territoires méditerranéens.
Le niveau d’alerte pour les PM10 (particules fines) a été dépassé sur le Var et cela devrait persister toute la journée.
Les pluies prévues demain par Météo France devraient permettre de lessiver l’atmosphère et les niveaux de particules devraient passer sous les seuls réglementaires.
Ces particules viennent s’ajouter à la pollution liée aux activités humaines.

Les recommandations sanitaires et comportementales :

• Dans le secteur industriel :
Les émetteurs industriels mettent en œuvre les prescriptions particulières prévues dans les autorisations d’exploitation des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE).
• Dans le secteur des transports :
– Abaissement de 20 km/h des vitesses maximales autorisées sur les voiries, sans toutefois descendre en dessous de 70 km/h ;
– Renforcement des contrôles de vitesses.
• Dans le secteur résidentiel et tertiaire :
– Report des travaux d’entretien ou de nettoyage effectués par la population ou les collectivités territoriales avec des outils non électriques (tondeuse, taille-haie…) ou des produits à base de
solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobiles…) ;
– Interdiction stricte des brûlages à l’air libre des déchets verts (suspension des dérogations) ;
– Suspension de l’utilisation d’appareils de combustion de biomasse non-performants ou groupes électrogènes.
• Dans le secteur agricole :
– Suspendre la pratique de l’écobuage et les opérations de brûlage à l’air libre des sous-produits agricoles ;
– Report des épandages de fertilisants minéraux et organiques en tenant compte des contraintes déjà prévues par les programmes d’actions pris au titre de la directive 91/676/CEE du Conseil du 12 décembre 1991 concernant la protection des eaux contre la pollution par les nitrates à partir de sources agricoles.
• Pour protéger votre santé :
– Réduisez vos activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) ;
– En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès de votre pharmacien ou de votre médecin ;
– Si vous êtes sensible ou vulnérable, privilégiez les sorties les plus brèves, celles qui sollicitent le moins d’effort et évitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe (7h-10h / 16h-19h).
• Pour aider à améliorer la qualité de l’air :
– Limitez vos déplacements privés et professionnels, ainsi que l’usage de véhicules automobiles en privilégiant le covoiturage et les transports en commun ;
– Privilégiez les trajets courts et les modes de déplacements non-polluants (marche, vélo…) ;
– Respectez l’interdiction des brûlages à l’air libre et l’encadrement de dérogations ;
– Maîtrisez la température dans les bâtiments (chauffage ou climatisation) ;
– Reportez les travaux d’entretien ou nettoyage nécessitant l’utilisation de solvants, peintures ou vernis.

* Les personnes vulnérables sont les femmes enceintes, les nourrissons et les enfants de moins de 5 ans, les personnes de plus de 65 ans, les sujets asthmatiques, souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires.
** Les personnes sensibles sont celles se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics. Par exemple : les personnes diabétiques, immunodéprimées, souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux