Skip to main content

TOULON : Charlemagne à livre ouvert…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
4 Mar 2024

Partager :

TOULON : Charlemagne à livre ouvert…

Le dernier « Café des entrepreneurs » de l’UPV, le 6 février dernier, a rassemblé au petit matin une trentaine de chefs d’entreprise au Charl’s Café de la libraire Charlemagne à Toulon.

L’occasion d’échanger avec son dirigeant, Olivier Rouard, sur ce fleuron culturel varois.

Le « café des entrepreneurs » de l’Union Patronale du Var avait un bon goût culturel pour les dirigeants d’entreprises accueillis le 6 février à l’espace café, justement, de Charlemagne Toulon, au milieu de 55 000 références, considérant que la première d’entre elles est cette enseigne varoise indépendante bientôt centenaire.

Débutée en 1927 par une petite papeterie au 50 boulevard de Strasbourg à Toulon, l’histoire est belle et toujours en train de s’écrire. Outre une visite permettant de découvrir le tentaculaire aménagement intérieur, dont les extensions sont issues d’opportunités de croissances externes attenantes, Olivier Rouard a pris plaisir à évoquer sa saga familiale. Il perpétue ainsi la création de son arrière-grand-père Jean et de son arrière-grand-oncle Emile, puis de son grand-père Jacques et de sa grand-mère Jeannine. « Une grande dame » souligne-t-il, dont l’appartement en Airbnb au-dessus de la librairie, qui va bientôt ouvrir et servira conjointement de résidence pour les auteurs de passage, portera le nom en hommage à son œuvre. « C’est elle qui a véritablement lancé la librairie », souligne-t-il. Son père Patrick et son frère Jacques (en charge du volet professionnel) ont à leur tour poursuivi l’aventure. Fraîchement diplômé de Sup de Co Grenoble, Olivier a rejoint ses aînés le 1er septembre 1995, bien décidé à mettre sa pierre à l’édifice. Près de 30 ans plus tard, force est de constater qu’il a largement contribué à en écrire les lettres de noblesse.

Exception varoise…

Les chiffres sont parlants : 200 personnes, 35 millions d’euros de chiffre d’affaires, 60% pro et 40% grand public, une présence dans 6 villes à travers des points de ventes, à Toulon, Hyères (3 implantations, dont celle des Iles d’Or), La Valette, Fréjus, Six-Fours, sans oublier 2 Relais C à Sanary et Six-Fours également. A Toulon, l’entreprise a pris ses quartiers autour du siège, à proximité de l’Opéra, ouvrant, parmi les temps forts, un Charlemagne Express en 1998, une boutique « Autographe » en 2006, de l’autre côté du boulevard de Strasbourg, une autre « Beaux-Arts » en 2011, plus haut, rue Colbert, tandis qu’au gré des circonstances, la librairie papeterie centrale a poussé les murs pour s’ouvrir notamment à la jeunesse (2013), à la BD (2017), en attendant l’étape Manga suivante, dans le courant de l’année. En 2019, dans le cadre de la rénovation des lieux, a été créé le Charl’s Café, offrant la possibilité de s’attabler tout en se nourrissant l’esprit. Une initiative à la page couronnée de succès, de même que la salle de conférences d’une soixantaine de places, qui permet aux auteurs de venir s’exprimer dans la convivialité et la proximité avec leurs lecteurs.

… et culturelle

Une amélioration constante, marque de fabrique « maison », que ce soit dans le cœur de métier ou sa périphérie, comme l’agencement du bureau en plein essor, répondant à un besoin d’ergonomie du travail, depuis la décoration jusqu’à la qualité d’assises, contribuant à la qualité de vie et des conditions de travail. La QVCT en question étant devenue un enjeu majeur dans les entreprises, mais aussi à distance. Il s’agit en l’occurrence de réinventer le bureau à domicile, avec des offres dédiées, adaptées à de nouvelles organisations en gestation, alors que le Covid a imposé sur le moment et dans l’urgence la nécessité de télétravailler.

Quid de la concurrence du digital dans cet antre de l’écrit ? « Cela oblige à se renouveler, même si, paradoxalement, le livre se porte bien. C’est une exception culturelle française qui perdure, cela donne beaucoup d’espoirs pour continuer ainsi », souligne Olivier Rouard, d’autant que dans cette période post-Covid la librairie indépendante s’affirme comme un acteur de proximité contribuant à donner du sens. « Nous sommes dans l’humain, dans les valeurs essentielles ». Un esprit d’équipe que Charlemagne déploie aussi par des alliances, entre autres avec le groupement national Libraires Ensemble, comprenant une cinquantaine de membres, dont le patron de Charlemagne est le président (après avoir été vice-président du syndicat de la librairie française). « C’est une précieuse opportunité de mutualiser des services, de nous faire tous grandir, d’élargir nos savoirs, d’avoir un Club BD Jeunesse commun, de partager des coups de cœur, de faire preuve d’intelligence collective, chacun avec son identité ».

SOURCE : UPV – Var entreprises – Newsletter de février 2024