Skip to main content

TEL AVIV : Ryanair suspend à nouveau ses vols vers Tel Aviv

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
8 Mar 2024

Partager :

TEL AVIV : Ryanair suspend à nouveau ses vols vers Tel Aviv

Ryanair a suspendu ses vols à destination et en provenance de l’aéroport international Ben Gourion de Tel Aviv, quelques semaines seulement après leur reprise.

La compagnie low-cost avait initialement suspendu ses vols vers Israël à la suite du conflit entre Israël et le Hamas à la fin de l’année dernière, mais les vols quotidiens avaient repris début février.

Ryanair utilisait auparavant le terminal 1 de l’aéroport international Ben Gurion, mais comme celui-ci reste fermé, la compagnie aérienne a été contrainte d’utiliser ce qu’elle considère comme « le terminal 3, le plus cher ».

Le transporteur a déclaré avoir demandé à l’aéroport « d’appliquer temporairement aux vols de Ryanair les frais convenus pour les passagers du terminal 1 jusqu’à la réouverture du terminal 1, mais l’aéroport international Ben Gourion a refusé cette demande et a insisté pour que Ryanair opère via le terminal 3, plus cher ».

Ryanair a déclaré que ce changement avait « entraîné des coûts nettement plus élevés et aurait entraîné des tarifs aériens beaucoup plus chers pour les passagers de Ryanair voyageant à destination/en provenance de Tel Aviv ».

En conséquence, elle a de nouveau suspendu ses liaisons vers Tel-Aviv, qui incluent des services depuis Milan Bergame, Bucarest Otopeni, Karlsruhe/Baden-Baden, Marseille, Memmingen, Poznan et Vienne.

Ryanair a déclaré que les vols resteraient suspendus « jusqu’à ce que l’aéroport international Ben Gourion rouvre son terminal 1 à bas prix », et a écrit à l’aéroport pour lui demander confirmation de la date à laquelle cela pourrait avoir lieu.

Commentant la nouvelle, Eddie Wilson, PDG de Ryanair DAC, a déclaré : « nous avons travaillé dur avec le gouvernement israélien et l’aéroport international Ben Gourion pour rétablir les vols à bas prix de Ryanair vers/depuis Tel Aviv le 1er février dernier. Nous avons été profondément déçus par le refus de l’aéroport international Ben Gourion de rouvrir le terminal 1 low-cost où Ryanair opère habituellement. Cela ne nous dérange pas si l’aéroport nous oblige à faire passer les vols Ryanair par le terminal 3 de manière provisoire en raison de la forte baisse du trafic vers/depuis Tel Aviv, mais cela devrait être fait sur la base des prix convenus au terminal 1, et non de ceux du terminal 3. Ryanair souhaite soutenir l’aéroport international Ben Gourion et la reprise du transport aérien à destination/en provenance d’Israël, mais nous ne pouvons pas le faire, ni demander à nos passagers de payer des tarifs aériens plus élevés pendant que l’aéroport international Ben Gourion maintient le terminal 1 à bas prix fermé et force nos vols vers le très coûteux Terminal 3, facturant des frais qui n’ont jamais été acceptés par Ryanair. Nous demandons à nouveau l’aéroport international Ben Gourion de confirmer la date de réouverture du terminal 1, à moindre coût, ce qui permettra à Ryanair de reprendre la vente de vols à bas prix vers/depuis Tel Aviv, qui ont tant contribué au développement du transport aérien et du tourisme pour Israël ».

SOURCE : Business Travel