Skip to main content

STRASBOURG : Rapport Woerth, zéro pointé pour Unser Land

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

STRASBOURG : Rapport Woerth, zéro pointé pour Unser Land

Le rapport sur la décentralisation porté par Eric Woerth a été divulgué officiellement.

Le périmètre régional imposé par le gouvernement Hollande en 2015 y est conforté. Le cas alsacien qui devait être réglé par la Loi Alsace en 2018, fait toujours débat près de 10 ans après l’entrée en vigueur des nouvelles régions. Au point qu’Eric Woerth lui accorde un chapitre.

« Comme la carte des régions en 2014, le rapport Woerth semble avoir été écrit un dimanche soir sur le bord d’un guéridon. Alors que l’on était en droit d’attendre un état des lieux objectif et que les aspirations du peuple alsacien soient enfin entendues, M. Woerth a rendu une dissertation bâclée, compilation d’arguments fallacieux à sens unique. Franck Leroy s’est visiblement chargé d’apporter les arguments qui manquaient pour arriver à la conclusion déjà écrite par Emmanuel Macron«  affirme Jean-Georges Trouillet, président d’Unser Land.

« La grande absente dans le rapport Woerth, c’est la démocratie. Dans le traitement de la question alsacienne, ce rapport montre clairement que l’Etat se contrefiche de la légitimité démocratique des collectivités territoriales. L’Etat considère les collectivités comme des services administratifs et non comme des institutions représentent un territoire ou un peuple. Il est tout à fait édifiant de voir qu’à aucun moment, M. Woerth ne fait état de la volonté du peuple alsacien et de ses élus de sortir du Grand Est. Ni la consultation citoyenne de la CeA, ni les propositions de lois déposées à l’Assemblée nationale, ni les résolutions quasi-unanimes des conseillers d’Alsace ne sont évoquées dans le rapport » poursuit le président du mouvement alsacien.

« Le rapport touche le fond lorsqu’il écrit qu’une sortie de l’Alsace du Grand Est pourrait ouvrir à des demandes de réouverture de la carte dans d’autres territoires qui pourraient être difficilement refusées. M. Woerth nous explique ainsi qu’il ne faut surtout rien changer, car sinon on pourrait corriger encore plus de problèmes que prévus. Décidément, ce rapport n’est pas né sous les auspices du courage et de l’intelligence » ironise Jean-Georges Trouillet.

« En 2022 avant son élection, Emmanuel Macron annonçait un retour de la région Alsace, hors du Grand Est. La démission de Jean Rottner remplacé par le macron-compatible Franck Leroy a changé la donne. La macronie possède désormais une grande région et ne souhaite pas la lâcher. Quitte à désavouer les députés Renaissance alsaciens qui ont fait campagne sur la sortie de l’Alsace et qui représentent leurs circonscriptions ! Ce rapport est loin de clore le débat : au contraire, il jette de l’huile sur le feu » conclut Laurent Roth, porte-parole d’Unser Land.

UNSER LAND est un parti prônant un statut d’autonomie pour l’Alsace au sein d’une Europe des régions.
UNSER LAND est membre de la Fédération Régions et Peuples Solidaires (RPS) regroupant les principaux partis autonomistes, régionalistes et indépendantistes de l’hexagone.
UNSER LAND est membre de l’Alliance Libre Européenne (ALE) regroupant les principaux partis autonomistes, régionalistes et indépendantistes européens.

Site internet : https://www.unserland.org