Skip to main content

SOPHIA ANTIPOLIS : Entrepreneuriat, un concours national …

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

SOPHIA ANTIPOLIS : Entrepreneuriat, un concours national pour intégrer les incubateur IMT

Un concours national pour intégrer les incubateur IMT de Sophia Antipolis et de Gardanne.

Acteur majeur de l’entrepreneuriat et de l’innovation dans les territoires, l’Institut Mines-Télécom (IMT) lance la deuxième édition de « Up To Start by IMT », le concours national d’entrepreneuriat visant à favoriser l’émergence des pépites deeptech de demain.

Jusqu’au 30 juin 2024, les start-up en phase de création ou celles créées depuis moins de 18 mois, peuvent candidater au concours pour profiter gratuitement de l’expertise technique et scientifique de l’IMT, via accompagnement à 360° dans l’un des 12 incubateurs, dont ceux de Sophie Antipolis et de Gardanne.

Les projets sélectionnés par le jury pour la qualité de leur projet recevront aussi, en plus de l’accompagnement dans les incubateurs de la région, une bourse de 10K€ pour le vainqueur du concours, et 5K€ pour les deux suivants. 

L’objectif ? Partager l’expertise technique et scientifique des écoles de l’IMT, en permettant à 25 projets entrepreneuriaux à impact, d’être accompagnés gratuitement dans l’un des 12 incubateurs des écoles d’ingénieurs et de management de l’Institut Mines-Télécom.

❖ Attirer les projets entrepreneuriaux deeptech autour de 4 grandes thématiques

Le concours national de recrutement de start-up « Up to Start by IMT » ambitionne d’attirer les porteuses et porteurs de projets entrepreneuriaux les plus prometteurs, en vue d’intégrer l’un des 12 incubateurs de l’IMT adossés aux écoles et à leurs laboratoires.
Placé sous la tutelle du ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, l’Institut Mines-Télécom contribue à l’innovation et à l’entrepreneuriat au service de la France. Le réseau national des incubateurs des écoles s’est imposé dans le paysage de la tech et de l’innovation.
Chaque année près de 130 projets innovants, porteurs de croissance et de valeur, sont accompagnés et lèvent un total de 100M€ (amorçage).
Ces thématiques reflètent le positionnement stratégique de l’Institut Mines-Télécom, au carrefour des trois transitions majeures – industrielle, numérique et écologique – et de leurs interactions complexes pour répondre aux besoins de la société et aux impératifs de transformation qui en découlent.
Le concours s’adresse aux start-up en phase de création et à celles créées depuis moins de 18 mois, contribuant aux thématiques suivantes :
❖ Un accompagnement à 360° avec l’expertise et les plateformes de l’Institut Mines Télécom
Les 25 projets gagnants du concours « Up to Start by IMT » remporteront un accompagnement à 360°. L’accompagnement offert par les incubateurs des écoles de l’Institut Mines-Télécom couvre à la fois les aspects business et le soutien technologique des projets deeptech et à impact. Cette assistance est assurée tout au long du développement des projets, avec des experts spécialisés dans divers domaines, garantissant ainsi un soutien complet et personnalisé.
Avec l’ambition d’aider les différents entrepreneurs et entrepreneuses à concrétiser leur projet, les incubateurs offrent non seulement l’expertise scientifique et technique des laboratoires de recherche des écoles de l’Institut Mines-Télécom, mais aussi l’expérience des anciens entrepreneurs incubés. Les projets sélectionnés bénéficieront aussi d’un accès aux différentes plateformes technologiques des écoles afin de développer leur projet dans des conditions optimales. Au travers des hackathons ou des challenges entreprises, ils pourront également bénéficier du vivier de compétences et de la créativité des élèves-ingénieurs et managers des écoles de l’Institut Mines-Télécom.
L’Institut Mines-Télécom propose une offre complète d’accompagnement en 5 temps des projets entrepreneuriaux.
1) Hébergement et conseils : hébergement ou accompagnement hors-les-murs, conseil dans l’ensemble de thématiques entrepreneuriales (juridique, financement, etc.) aide à la définition du business model, mise en place du MVP ;
2) Amorçage et R&D : amorçage par les prêts d’honneur de la Fondation Mines-Télécom et accompagnement R&D ;
3) Tests et prototypage : plateformes technologiques (expérimentation et tests en condition réelle), plateforme d’usage et data & IA ;
4) Mises en relations : bourses aux technologies, prototypage industriel et accompagnement sur les salons internationaux à forte visibilité, comme par exemple, VivaTechnology et Global Industrie ;
5) Accès aux financements et services : Prix innovation Bercy-IMT, partenariat réseau business angel, venture capital, crédits pour services logiciels et outils de développement.
❖ Un fort ancrage territorial et une dimension nationale
Les 12 sites d’incubation des écoles de l’Institut Mines-Télécom sont implantés dans 6 régions de France.
Ce maillage territorial s’inscrit dans une logique d’animation collective à l’échelle nationale. Chaque incubateur est adossé à au moins une école d’ingénieur ou de management de l’Institut Mines-Télécom.
Avec leur enracinement local, les incubateurs se concentrent aujourd’hui sur le recrutement de porteurs de projets entrepreneuriaux et de start-up au niveau régional. Le concours national « Up to Start by IMT », en tant que dispositif national, vient compléter ces initiatives en offrant une plateforme supplémentaire aux entrepreneurs, en synergie avec les actions locales des incubateurs.
❖ Des incubateurs adaptés à chaque projet de start-up avec de nombreux champs d’expertises
La complémentarité de l’IMT permet d’apporter un panel élargi d’expertises aux entrepreneurs. Ainsi, en adéquation avec les domaines d’activités de leurs projets, les candidates et candidats seront accueillis dans l’incubateur bénéficiant d’un savoir-faire et d’une expérience précise dans leur secteur.
Chaque incubateur dispose de ses propres spécialités technologiques, permettant d’accompagner et de répondre aux besoins de chaque projet de start-up :
– IMT Mines Albi : Matériaux et procédés pour l’aéronautique et le spatial – Poudres, santé et nutrition – Énergies renouvelables, biomasse et éco-activités – Cinétique des organisations, gestion de crise ;
– IMT Mines Alès : Matériaux innovants, Écomatériaux et cycle de vie des matériaux – Informatique et Intelligence artificielle – Environnement, Énergie, Gestion durable des ressources ;
– IMT Nord Europe : Industrie 4.0 – Mobilité – BtoB industriel ;
– IMT Atlantique : BotB industriel – Cybersécurité – Écologie industrielle et Développement durable – Énergies – IA & Data – IoT – Mer – Santé et bien-être – Smart cities ;
– Mines Saint-Étienne : IoT – Cybersécurité – Énergies – IA & Data – Matériaux – Santé et bien-être ;
– Télécom Paris : IoT – Cybersécurité – Énergies ;
– Télécom SudParis / IMT-BS / ENSIIE : IA & Data – Solutions pour entreprises – Santé et bien-être ;
– Eurecom : IA & Data – Industrie 4.0 – Cybersécurité.
❖ Comment participer au concours « Up to Start by IMT »?
Le processus de sélection se déroule en deux temps. Une première phase de présélection sur dossier, puis une seconde phase dédiée à l’audition des projets. À l’issue de ces deux phases de sélection, 25 start-up seront admises pour intégrer l’un des 12 sites d’incubation de IMT.
Le planning du concours :
▪ Jusqu’au 30 juin 2024 : ouverture des candidatures sur le site > https://www.imt.fr/up-to-start-byimt/ ;
▪ 4 juillet 2024 : présélection des projets admissibles ;
▪ Du 9 au 11 juillet 2024 : auditions des porteurs des projets admissibles ;
▪ 18 juillet 2024 : notification des lauréats ;
▪ À partir de septembre 2024 : intégration au sein des incubateurs.

A propos de l’Institut Mines-Télécom :
L’Institut Mines-Télécom est le 1er groupe public de Grandes Écoles d’ingénieurs et de management de France placé sous la tutelle du ministère de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique. Établissement public d’enseignement supérieur et de recherche, il est constitué de huit Grandes Écoles publiques : IMT Atlantique, IMT Mines Albi, IMT Mines Alès, IMT Nord Europe, Institut Mines-Télécom Business School, Mines Saint-Étienne, Télécom Paris et Télécom SudParis, et de 2 écoles filiales : EURECOM et InSIC. Il anime et développe un riche écosystème d’écoles partenaires, de partenaires économiques, académiques et institutionnels, acteurs de la formation, de la recherche et du développement économique.
Créées pour répondre aux besoins de développement économique et industriel de la France depuis le 19e siècle, les Grandes Écoles de l’Institut Mines-Télécom ont accompagné toutes les révolutions industrielles et des communications. Par la recherche et la formation d’ingénieurs, d’ingénieurs, de managers, et de docteures et docteurs, l’Institut Mines-Télécom répond aux grands
défis industriels, numériques, énergétiques et écologiques en France, en Europe et dans le monde.
Aujourd’hui l’Institut Mines-Télécom, fort de ses 10 écoles, imagine et construit un monde qui concilie sciences, technologies et développement économique avec le respect de la planète et des femmes et des hommes qui l’habitent. Il est doublement labellisé Carnot et forme chaque année plus de 13 300 élèves.