Skip to main content

SAINT TROPEZ : Partez en vadrouille avec le gendarme de S…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
1 Mai 2024

Partager :

SAINT TROPEZ : Partez en vadrouille avec le gendarme de Saint-Tropez !

Automne 1964. Près de 8 millions de Français investissent les salles de cinéma pour découvrir « Le gendarme de Saint-Tropez ».

60 ans plus tard, l’engouement est le même, toutes générations confondues. Pour les amateurs et les passionnés de la série culte, c’est donc l’exposition à ne pas manquer !
En effet, le musée de la Gendarmerie et du cinéma vous emmène dans une magnifique exposition et hautes en couleurs, à l’occasion du 60ème anniversaire de la sortie du premier opus de la série. Une exposition centrée dans l’univers des années 60.

Devant un parterre d’invités, Sylvie Siri, maire de Saint-Tropez, a mis à l’honneur la directrice du musée et ses équipes pour la qualité du travail réalisé, et annoncé que le cap du million de visiteurs avait été dépassé. Laurence Durieux a remercié son équipe et l’ensemble des partenaires pour cette 4ème exposition temporaire et rendu un hommage à Louis de Funès : « C’est donc avec une curiosité renouvelée que je suis partie en vadrouille, avec Louis, telle candide découvrant le parcours d’un homme-orchestre, qui comme Hibernatus, a dû attendre deux décennies et fournir un travail gargantuesque pour semer la zizanie dans la comédie populaire à la française » !

RECORD

« Tourné de mai à juillet 1964, en extérieur dans les communes du Belvédère (Alpes-Maritimes) et de Saint-Tropez, puis dans les studios de la Victorine à Nice, ce film franco-italien, présenté à l’écran en septembre 1964, a battu tous les records en frôlant avec les 8 millions d’entrées », raconte Nicolas Moulin, président de l’Association des Collectionneurs pour la Sauvegarde du Patrimoine de la Maréchaussée à la Gendarmerie (ACSPMG) et adjudant de gendarmerie au groupement du Var. 
Ce triomphe inattendu est suivi de 5 épisodes (Le gendarme à New York en 1965, Le gendarme se marie en 1968, Le gendarme en balade en 1970, Le gendarme et les extra-terrestres en 1979 et Les gendarmes et les gendarmettes en 1982).

« Ainsi est né le plus célèbre des gendarmes de France, personnifié par le maréchal des logis chef Ludovic Cruchot. Sans oublier Fougasse, Merlot, Tricard, Berlicot et le patron de la brigade, l’exceptionnel Michel Galabru dans le rôle de l’adjudant Gerbert », ajoute le président de l’ACSPMG.

En cette année anniversaire, le musée, sous la direction de Laurence Durieux, de son équipe et des partenaires, présente cette exposition avec, notamment, une réplique grandeur nature de la Mustang à la couleur rouge vif.

Une prouesse technique a même été nécessaire pour l’intégrer dans la salle d’exposition temporaire, non loin de la célèbre tenue « vintage » de Nicole, la fille de Cruchot. Pour l’anecdote, celle présentée devant l’Hôtel de Paris (lors du vernissage et qui appartient à un collectionneur privé) fût le premier modèle importé des USA et c’est ce véhicule qui a servi lors du tournage du film.

Nicolas TUDORT – Photo PRESSE AGENCE.

A NOTER…

Musée de la Gendarmerie et du cinéma

Exposition ouverte au public tous les jours jusqu’au 30 juin.

Du 1er septembre au 9 mars 2025 de 10 heures à 18 heures.

Du 1er juillet au 31 août de 10 heures à 19 heures.

Tarif 5€. Tel : 04 94 55 90 20.