Skip to main content

SAINT DIDIER SUR CHALARONNE : Le parc « Les Jardins Aquat…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

SAINT DIDIER SUR CHALARONNE : Le parc « Les Jardins Aquatiques » fête ses 30 an

À 40 minutes de Lyon, sur la commune aindinoise de Saint-Didier-sur-Chalaronne, le Parc Les Jardins Aquatiques est un havre de paix naturel de 35.000 m² aux inspirations Zen.

Invitant à la découverte de plantes aquatiques (lotus, bambous, Thalia…) et d’une faune variée parfois unique comme les célèbres carpes Koï, ce lieu enchanteur célèbre cette année ses 30 ans. Pour fêter cet événement, Les Jardins Aquatiques ont souhaité marquer le coup en organisant une soirée exceptionnelle le 29 juin, avec le concert de Nicolas Tarik. Dans le cadre luxuriant du parc, le chanteur lyonnais, accompagné du saxophoniste Cyril Michel, interprétera son répertoire (dont son dernier album Gibraltar). Côté restauration, une paella sera proposée sur réservation. Au milieu d’une nature préservée et à l’écoute d’une musique envoûtante, la soirée du 29 juin s’annonce d’ores et déjà fantastique ! Infos : samedi 29 juin, à 20h, concert gratuit de Nicolas Tarik.

Possibilité de restauration sur place, sur réservation par mail evenements@lesjardinsaquatiques.fr ou sur le site internet.

Le Parc Les Jardins Aquatiques : une aventure entrepreneuriale au naturel

Ouvert toute l’année, le Parc Les Jardins Aquatiques offre aux visiteurs une escapade verdoyante et naturelle dans un écrin de biodiversité. Entre Dombes et Beaujolais, sur la commune de Saint-Didier-sur-Chalaronne, il incite à la découverte de l’univers merveilleux des plantes aquatiques. Thalias, lotus, nénuphar, roseau, massette, iris d’eau, des espèces indigènes, tropicales ou rares sont mises en scène dans la vingtaine de pièces d’eau de style et de tailles différentes. Des Thalias aux fleurs violettes qui se dressent à plus de 2 mètres au-dessus de l’eau, des roseaux, des massettes ou encore l’imposant Gunnera dont les feuilles mesurent parfois plus de 4 mètres de haut, chaque pas révèle une nouvelle merveille. Le tout déployé sur un site aménagé de plus de 35.000 m², dont 5.000 m² consacrés au Jardin des bambous, développé en 2011, et qui permet d’observer une cinquantaine de variétés de bambou.

Fondé en 1994 puis repris en 2016 par Lidia et Nicolas Ségard, le parc accueille près de 20.000 visiteurs par an et fait partie des dix sites touristiques les plus visités du département de l’Ain. Classé Musée vivant des plantes aquatiques, il représente un véritable lieu du vivant où la flore cohabite avec la faune. Ainsi, parmi les résidents les plus remarquables, les 1.000 carpes japonaises Koï et leur ballet aquatique fascinant, font la fierté du parc. En parallèle de la gestion du Parc, les Jardins Aquatiques est une entreprise spécialisée dans la vente de bassins de jardin, de plantes et de matériels aquatiques. Fort de son savoir-faire et de son expertise, elle propose également des carpes Koï, issues des meilleurs éleveurs du Japon.