Skip to main content

SAINT CLOUD : Dassault Aviation, les résultats financiers…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
6 Mar 2024

Partager :

SAINT CLOUD : Dassault Aviation, les résultats financiers 2023

Malgré les commandes de Rafale, le chiffre d’affaires de Dassault Aviation a plongé de 31% en 2023, à 4,8 milliards d’euros. 

Dans une situation internationale détériorée, marquée par la persistance de la guerre en Ukraine, l’état de guerre au Proche-Orient, l’inflation et les complications liées à la sous-traitance, le Groupe nous a présenté ses résultats, sur la péniche, le « Talisman » cher à Marcel Dassault.

Les commandes ont atteint un record en 2023, avec 38,5 milliards cumulés, Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation a indiqué « C’est historique. C’est un des meilleurs niveaux jamais atteint par notre maison »

La France a promulgué une Loi de Programmation Militaire qui consacre un budget de 413 milliards d’euros sur la période 2024-2030.  Pour Dassault Aviation, la LPM prévoit notamment la poursuite des livraisons de la 4ème Tranche Rafale, l’entrée en vigueur de 42 avions de la 5ème Tranche dont 20 sont livrables entre 2027 et 2030, la livraison du standard F4 du Rafale d’ici 2027, la négociation puis le lancement du standard F5, qui devrait être accompagné d’un drone de combat. Les difficultés des chaînes d’approvisionnement débutées avec la pandémie affectent les sous- traitants de l’industrie aéronautique qui n’arrivent pas à livrer avec la qualité et dans les délais requis. Les défaillances de fournisseurs, ainsi que des manques de capacitaires en aérostructure, se sont traduites par des retards de mise en production, risques qui pèseront encore sur l’activité en 2024. Le Groupe a mis en œuvre un plan de pilotage centralisé afin de réaliser les plans de correction, d’apporter le soutien nécessaire à certains, des sous-traitants et de développer le « Make in India ». Au Salon 2023, Dassault Aviation a montré les efforts entrepris pour décarboner ses processus et ses produits. Tous les modèles Falcon sont certifiés pour des mélanges SAF (Sustainable Aviation Fuel) / kérosène jusqu’à 50%. Les carburants alternatifs (SAF) actuels présentent des taux de réduction des émissions de carbone de l’ordre de 80% à 90% par rapport au kérosène.

Dans le domaine civil : Les commandes de Falcon ont en revanche été divisées par trois en 2023 : 23 Falcon neufs ont été commandés, contre 64 en 2022 et 51 en 2021. 26 Falcon ont été livrés, contre une prévision de 35. Une année d’efforts de développements des Falcon 6X et 10X. Le 6X a été certifié, avec une mise en service en 2023. Les premiers clients ont confirmé le très haut niveau de confort de sa cabine. La montée en cadence de production se poursuit dans un contexte de « supply chain » en difficulté.

Dans le domaine militaire : L’année 2023 a été marquée par la commande de 42 Rafale par la France, dans le cadre de la nouvelle Loi de Programmation Militaire, les commandes de la deuxième tranche du contrat Indonésie pour 18 Rafale (suivie le 8 janvier 2024 par l’entrée en vigueur d’une troisième tranche de 18 avions),la livraison de 11 Rafale à la France, la livraison de 2 Rafale à la Grèce, ainsi que de 6 Rafale d’occasion, la poursuite des travaux de développement du standard F4 du Rafale et du SCAF, dont Dassault Aviation est leader pour le démonstrateur NGF.

Partage de la valeur : Pour monter en cadence, un effort de recrutement important en 2023, avec un modèle social attractif qui, fidèle aux idéaux de Marcel et Serge Dassault, porte le partage de la valeur au cœur de son ADN, avec : 2 000 embauches, dont plus de 200 apprentis, dans un marché de l’emploi tendu. Une participation et un intéressement, au titre des résultats 2023 (pour les salariés des sociétés françaises du Groupe) qui s’élève à 170 millions d’euros (y compris forfait social) soit 3 mois de salaire, à comparer à une participation légale de 8 millions d’€.

Bernard BERTUCCO VAN DAMME, envoyé spécial à Saint-Cloud.