Skip to main content

RAMATUELLE : Les bienfaits des ronronnements des chats

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
6 Déc 2023

Partager :

RAMATUELLE : Les bienfaits des ronronnements des chats

Le chat, l’animal de compagnie préféré des Français !

Il y a un an, un soir, vers 23 heures, je me mets au lit en désirant très fort avoir une petite chatte tigrée de deux mois, je la visualise, je la vois déjà câliner dans mes bras à me faire des bisous, je réfléchis un instant, soudain, je suis sûre que je vais la trouver sur Facebook, j’ouvre mon ordinateur et en effet, une photo de deux chatons adorables apparaît. J’adore mon intuition ! J’envoie immédiatement un message à la dame qui les donne en lui disant que, si elle est d’accord, je prendrais volontiers la petite chatte tigrée. Immédiatement, la dame me répond qu’elle a déjà reçu une centaine de messages de personnes qui veulent l’adopter tellement elle est jolie, mais qu’elle me la réserve car elle adore tout ce que je publie sur Facebook, elle me suit depuis des années et mes écrits lui apportent beaucoup de joie, comme quoi, c’est formidable les réseaux sociaux pour ceux qui savent les utiliser avec parcimonie et à bon escient.

Le lendemain, je vais chercher cette adorable petite chatte qui s’est mise à feuler dès que j’ai approché ma main, la pauvre était affolée de quitter son panier posé dans l’herbe alors que sa maman la repoussait déjà depuis plus de dix jours, refusant de la nourrir et de la laver. Tsss tsss, je lui ai murmuré en la prenant dans mes bras et en la posant contre mon cœur en la couvrant de baisers, tu vas voir ma chérie, nous allons être bien toutes les deux. Mon mari l’a immédiatement baptisée Cécile, mon deuxième prénom, ça m’a fait bizarre au début, j’avais l’impression de m’appeler d’autant que j’avais signé l’un de mes romans, Cécile Harel, puis je me suis habituée, ça lui va bien, c’est un amour de petite Cécile. Comme la première nuit, elle pleurait dès que je la posais sur un coussin, elle a passé 24 heures dans le creux de mes bras, comme avec un bébé, je n’ai pas fermé l’œil de la nuit.

Depuis, elle me prend pour sa maman, tous les jours, en fin d’après-midi, c’est notre moment câlin, elle m’appelle mi mi, monte les escaliers, saute sur mon livre, et là, je dois m’allonger, mettre mon plaid en laine jaune tricoté point mousse qui est devenu le sien ; sur mon corps, elle se blottit alors contre ma poitrine à le téter tout en patounant, puis elle s’endort de tout son poids, je n’ose plus bouger tellement je la sens heureuse et rassurée.

Cécile apporte beaucoup d’amour, de joie, d’émerveillement et de sérénité dans ma maison. C’est un régal de la voir dormir en prenant des poses aussi détendues. L’autre jour, un jeune ami d’une vingtaine d’années m’a dit que Cécile avait de la chance de pouvoir dormir toute la journée allongée sur le canapé, ça m’a fait rire d’imaginer que l’idéal de vie de ce jeune homme beau et intelligent, soit de passer la journée à dormir allongé sur le canapé, dormir pour rêver, dormir pour avoir la paix, dormir pour être hors de toute contrainte.

Cécile passe ses journées avec nous, à communiquer, à faire mi mi dès elle veut jouer, on doit lui lancer son chien en peluche qu’elle attrape au vol aussi bien qu’un joueur de foot, elle joue très bien aussi au tennis avec sa patte lorsque je lui lance une balle et qu’elle est debout, concentrée, sur le bar de la cuisine. Elle fait mi mi également dès qu’elle veut sortir, elle ne va jamais très loin, elle trouve cons les autres minous du quartier qui ne veulent pas jouer avec elle, ce sont de vieux matous qui passent leur temps à surveiller leur territoire et en oublient qu’ils sont peut-être en train de passer à côté de l’amour de leur vie, c’est vrai quoi, ça devrait être rigolo pour eux une petite jeunette, mais non, ils lui mettent des coups et elle, gentille, essaye de les amadouer, dans ce sens, elle me ressemble à toujours vouloir chercher à établir des relations douces et bienveillantes même avec les abrutis, ils sont jaloux car c’est vraiment la plus jolie de tous les chats du monde, si, si, je vous assure.

Comme rien d’industriel ne rentre dans notre alimentation, il en est de même pour Cécile qui mange des steaks hachés, des crevettes, du poulet. Après s’être régalée, elle monte sur nos genoux pour nous remercier. En revanche, je ne la laisse pas sortir la nuit car les chats, dès que le crépuscule tombe, retrouvent leur instinct de prédateur et tuent trop d’oiseaux. Ça non, ce n’est pas possible.

Je comprends que le chat soit l’animal de compagnie préféré des Français, leurs ronronnements sont réparateurs, et même si le chat est le seul animal domestique qui peut très rapidement redevenir sauvage et se débrouiller tout seul, contrairement au chien qui est soumis et perdu sans son maître, ce sont des boules autant d’amour que d’indépendance qui ont beaucoup à nous apprendre sur justement l’amour et l’indépendance.

Sylvie Bourgeois Harel

REGARDER LA VIDÉO

Marcelline l’aubergine une chaîne YouTube de Sylvie Bourgeois