Skip to main content

PARIS : Une transition écologique au bon rythme

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Une transition écologique au bon rythme

Le dérèglement climatique est une menace existentielle.

Ce sont des températures extrêmes qui deviennent la norme, des catastrophes naturelles qui se multiplient, un impact sur nos quotidiens, notre santé, la qualité de l’air et de l’eau. Ce sont aussi des bouleversements géopolitiques majeurs que nous touchons à peine du doigt.

La France est l’un des premiers pays à se doter d’une stratégie de planification écologique. Elle illustre la volonté du pays de s’investir de manière concrète et pérenne dans la transition écologique. La planification écologique : c’est un outil au service de la transition écologique, un accélérateur visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre, la pression sur la biodiversité et la consommation d’eau, et à améliorer la qualité de vie des Français. En mettant en place cette stratégie, l’objectif est de permettre à chaque secteur et chaque acteur de savoir comment s’investir, à son échelle pour atteindre les objectifs environnementaux nationaux et ainsi répondre aux enjeux de la transition écologique.

Déjà engagées depuis plusieurs années, les baisses d’émissions s’accélèrent désormais. Ces bons résultats traduisent l’engagement du président de la République, du Premier ministre et de l’ensemble du Gouvernement, depuis 2017, et en particulier depuis 2022 avec le caractère unique et innovant de la méthode de la planification écologique, confiée par le président de la République au Premier ministre. La planification écologique a permis, avec la mobilisation de l’ensemble des ministères, d’aboutir à des résultats inédits en matière d’atténuation, la publication de tous les Plans et documents règlementaires sur l’ensemble des enjeux de la transition écologique et la mise en place de politiques publiques toujours plus ambitieuses, avec des moyens sans précédent.

UNE TRANSITION ÉCOLOGIQUE AU BON RYTHME

Cette année, les émissions brutes de Gaz à Effet de Serre (GES) françaises ont baissé de 5,8 % par rapport à 2022 : une baisse historique et unique en Europe ! Cette baisse des émissions, qui s’accélère année après année, est en ligne avec la trajectoire attendue par la planification écologique à horizon 2030 et dans la continuité des engagements français sur la neutralité carbone en 2050. Cette baisse correspond aux efforts engagés au niveau français et européen.