Skip to main content

PARIS : Un roman sur la quête identitaire et la crise de …

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Un roman sur la quête identitaire et la crise de l’hôpital public

Véritable succès critique sur la plateforme littéraire Babelio, ce premier roman initiatique de Yanis Al-Taïr, prometteur auteur marocain vivant en France, traite sous un angle nouveau de thèmes forts : maladie, religion, exil et identités, entre sphère publique et individuelle.

En toile de fond d’un récit contemporain ancré dans le passé et le présent, la ville de Montreuil est dépeinte comme rarement auparavant.
Jardins d’exil est né de la volonté de créer un récit autour de l’identité, thème cher à son auteur, Yanis Al-Taïr.

L’identité au sens large, celle qui crée un pont entre nos différentes identités :

– L’identité physique (notre corps).
– L’identité sociale (notre religion, nationalité, famille, etc.).
– L’identité existentielle (nos croyances, valeurs, idées).

Selon l’auteur, ces identités sont inséparables, car elles dialoguent en permanence. Écouter son corps, c’est mieux s’écouter, notre nationalité et notre langue influençant nos croyances. À travers son roman, Yanis Al-Taïr avait l’ambition de dépasser la définition trop réductrice de notre identité superficielle – comme celle que nous affichons sur les réseaux sociaux – pour progressivement parvenir à une identité riche et profonde, plus intime, définissant mieux qui nous sommes réellement.

Pour traiter avec force cette question de l’identité, l’auteur a fait le récit d’un frère tentant de sauver sa jeune sœur atteinte d’une forme grave de leucémie (lien du sang). Pour marquer davantage la dimension sociale et faire entrer en résonance, au fil des pages, l’intime avec le collectif, l’auteur a imbriqué une deuxième intrigue dans la première, qui prend la forme d’une énigme archéologique durant le printemps arabe en Égypte (2011) – la découverte du journal intime d’une jeune Alexandrine du VIe siècle. Ce cadre contemporain donne une véritable dynamique au roman, entrainant le lecteur dans un tourbillon autant historique que psychologique.