Skip to main content

PARIS : Un programme de restauration et de préservation d…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Un programme de restauration et de préservation des coraux dans le lagon du Morne

Beachcomber Resorts & Hotels initie un programme de restauration et de préservation des coraux dans le lagon du Morne, en partenariat avec l’ONG Reef Conservation et l’Union européenne.

Le lancement officiel du projet Land Based Coral Culture for Restoration, Conservation and Education a eu lieu ce vendredi 21 juin 2024 au Paradis Beachcomber Golf Resort & Spa, en présence de l’Ambassadeur de l’UE, Son Excellence Oskar Benedikt, du président de la Reef Conservation, François Rogers, et du CEO du Groupe Beachcomber, Stéphane Poupinel de Valencé. Cette initiative prévoit la création d’une pépinière de coraux terrestre et la mise en place d’un espace pédagogique pour sensibiliser à la protection de la biodiversité marine.

« La sauvegarde des récifs coralliens est un enjeu crucial pour Maurice. La destination mauricienne, reconnue pour la beauté de son lagon et sa riche biodiversité marine, subit une dégradation accélérée de ses coraux ces dernières années. En tant que pionnier et leader de l’hôtellerie à Maurice, Beachcomber a le devoir d’agir pour préserver cet écosystème marin, essentiel à notre industrie. Nos établissements hôteliers, étant surtout des resorts hotels, nous sommes très conscients de l’impact du changement climatique et de l’importance de la préservation de la biodiversité marine. Ce programme mené en partenariat avec la Reef Conservation et l’UE nous permettra de mettre en place des actions concrètes pour restaurer et regénérer les coraux, piliers de l’écosystème marin. Je tiens à remercier nos deux partenaires, la Reef Conservation et l’UE pour leur soutien dans la concrétisation de cette démarche » déclare Stéphane Poupinel de Valencé. 

Il rappelle que la préservation de la biodiversité est aussi l’un des 8 piliers de la Charte Environnementale et Sociétale des 52 Engagements de Beachcomber.

« Ce projet s’intègre aussi parfaitement dans la certification EarthCheck de notre groupe. Nous sommes d’ailleurs en bonne voie d’obtenir cette année le label EarthCheck Gold pour
l’ensemble de nos hôtels», souligne le CEO du Groupe Beachcomber.

Le projet de création d’un sanctuaire de coraux au Paradis Beachcomber Golf Resort & Spa est parti d’un constat préoccupant. L’île Maurice possède 243 km2 de lagon, protégé par 150 m de
récifs, abritant 159 variétés de coraux et 340 espèces de poissons. Ces fonds coralliens sont aujourd’hui fortement dégradés et menacés, dû en grande partie aux phénomènes de blanchissement en 1998, 2003, 2004, 2009, 2016 et 2018, liés au réchauffement climatique. La couverture corallienne vivante autour de l’île est passée de 50% en 2002 à environ 20% en 2018.
De plus, des études récentes indiquent que plusieurs espèces de coraux sont devenues rares et sont menacées d’extinction localement.
Pour répondre à cette situation et contribuer à inverser cette tendance, l’initiative Land Based Coral Culture for Restoration, Conservation and Education vise quatre objectifs : établir un
inventaire des coraux, instaurer un sanctuaire pour ces organismes marins, développer un centre éducatif pour sensibiliser et éduquer, et créer des Zones Volontaires de Conservation Marine pour
protéger la biodiversité.

D’une durée de cinq ans, le projet sera mené en trois phases. La première étape, permettra d’établir un inventaire complet des coraux et d’identifier les zones les plus propices à leur restauration. La seconde étape comprendra l’aménagement d’une pépinière de coraux au Paradis Beachcomber pour cultiver les coraux rares avant de les transplanter sur des récifs naturels. La construction de la pépinière démarrera en début de l’année prochaine et sera opérationnelle dès 2026. L’objectif est de produire suffisamment de coraux pour restaurer au moins 0, 8 hectares de récifs au cours des quatre prochaines années. Enfin, le troisième volet, intègre une dimension pédagogique, avec l’ouverture d’un centre au Paradis Beachcomber pour sensibiliser et éduquer les communautés, ainsi que le grand public à l’importance du système de récifs coralliens. Le centre accueillera les équipes hôtelières, les clients et les habitants de la région pour des ateliers de sensibilisation sur l’importance des récifs.  Le président de la Reef Conservation se réjouit de ce projet de création d’un sanctuaire de corail soutenu par l’UE et Beachcomber.

« Ce sera non seulement un atout majeur pour le repeuplement du corail, mais il inclut aussi une importante dimension pédagogique, avec l’aménagement prévu d’un centre qui accueillera les écoliers, la communauté locale, et les touristes pour des ateliers de conscientisation sur l’importance des coraux dans l’écosystème marin, ainsi que leur rôle essentiel dans la protection contre l’érosion, entre autres », dit François Rogers.

L’Ambassadeur de l’UE rappelle que la protection de l’environnement et la lutte contre les effets du changement climatique sont une des priorités du partenariat entre l’Union européenne et Maurice.

« La protection de l’environnement et la lutte contre les effets du changement climatique sont une des priorités du partenariat entre l’Union européenne et Maurice. Nous sommes aux côtés des autorités mauriciennes pour l’élaboration et la mise en œuvre des politiques environnementales. Mais l’Union européenne à Maurice, c’est aussi un soutien important aux actions de proximité mises en œuvre par la société civile. Les ONG mauriciennes font un travail remarquable, portés par des hommes et des femmes fortement engagés, passionnés et ayant une excellente expertise en matière d’environnement. Notre appui financier leur permet de mener de nombreuses activités de protection de la biodiversité et de restauration des écosystèmes terrestres et marins, sans oublier un travail important pour sensibiliser les jeunes et mobiliser les communautés locales. Je me réjouis également de voir que le secteur privé contribue également à ces initiatives locales », souligne Son Excellence Oskar Benedikt.

www.beachcomber.com